À emporter, CD, Opéra

Le Colonel Chabert, impardonnable oubli

Plus de détails

Hermann Wolfgang von Waltershausen (1882-1954) : Oberst Chabert. Bo Skovhus, Colonel Chabert ; Raymond Very, Comte Ferraud ; Manuela Uhl, Rosine ; Simon Pauly, Derville ; Stephen Bronk, Godeschal ; Paul Kaufmann, Boucard. Orchestre du Deutsche Oper Berlin. Direction musicale : Jacques Lacombe. 2 cd CPO CPO 777 619-2. Code barre 7 61203 76192 0. Enregistré live au Deutsche Oper de Berlin les 26 et 28 mars 2010. Livret en allemand et anglais. Notice en anglais, français et allemand. Durée 99’30’’

 

Les Clefs ResMusica

Qui a vu le film Le Colonel Chabert de avec un Gérard Depardieu bouleversant, un diabolique Fabrice Lucchini, une magnifique Fanny Ardant et un génial Claude Rich pouvait, dans l’aventure de ce colonel qu’on croyait mort et qui revient au pays pour retrouver son honneur perdu, y voir le parfait argument pour un opéra. Si le cinéma et le théâtre se sont emparés de ce tragique récit, le compositeur allemand a adapté la nouvelle d’Honoré de Balzac pour en faire un opéra que le Deutsch Oper de Berlin vient de représenter pour deux petites soirées.

Représenté plus de cent fois depuis sa création en 1912, absent de la scène depuis plus de soixante-quinze ans, l’enthousiasme de notre collègue Hervé Lévy pour cet opéra se voit aujourd’hui perpétué avec la sortie de ce coffret issu des dernières représentations berlinoises. Réparé cet impardonnable oubli, on peut espérer que ce « revival » convaincra quelques maisons lyriques de reprendre cette œuvre dans leurs programmations parce que tant la musique que l’adaptation du livret en fait un opéra de grande valeur.

Dans l’enregistrement, tant l’orchestre admirablement conduit par un impliqué que les chanteurs investis donnent une vie qui jaillit hors de l’enregistrement. Si l’on peut éventuellement émettre quelques réserves sur le trop large vibrato de la soprano (Rosine), la prestation des autres solistes est remarquable. Le baryton (Chabert) domine la distribution avec sa diction impeccable et sa coloration vocale toujours opportune.

Dans le drame de ces deux êtres qui soudain se rendent compte de leur erreur de vie qui les amènera tous deux au suicide, la musique de Waltershausen, merci à ses orchestrations magnifiques, sait souligner les climats du drame sans pathos exagéré. Quoique les influences wagnériennes ne peuvent être ignorées, cette partition reste d’une originalité bienséante.

Avec sa qualité de prise de son remarquable, ce coffret est un précieux objet pour tout amateur de musique lyrique allemande.

Plus de détails

Hermann Wolfgang von Waltershausen (1882-1954) : Oberst Chabert. Bo Skovhus, Colonel Chabert ; Raymond Very, Comte Ferraud ; Manuela Uhl, Rosine ; Simon Pauly, Derville ; Stephen Bronk, Godeschal ; Paul Kaufmann, Boucard. Orchestre du Deutsche Oper Berlin. Direction musicale : Jacques Lacombe. 2 cd CPO CPO 777 619-2. Code barre 7 61203 76192 0. Enregistré live au Deutsche Oper de Berlin les 26 et 28 mars 2010. Livret en allemand et anglais. Notice en anglais, français et allemand. Durée 99’30’’

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.