À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Un nouvel orgue pour la cathédrale de Monaco

Plus de détails

Nicolas de Grigny (1672-1703) : Hymne Veni Creator. Johann Nikolaus Hanff (1665-1712) : Intégrale des sept chorals. Johann Sebastian Bach (1685-1750) : Toccata et fugue en ré mineur BWV 565. Alexandre Guilmant (1837-1911) : Sonate n° 5 en ut mineur op. 80 (Adagio – Choral et fugue). Marie-Joseph-Alexandre Déodat de Séverac (1872-1921) : Elégie héroïque. Jacques Ibert (1890-1962) : Trois pièces, Choral « Justorum animae in manu dei sunt ». Jehan Alain (1911-1940) : Le jardin suspendu, Variations sur un thème de Clément Jannequin. Maurice Duruflé (1902-1986) : Prélude et fugue sur le nom d’Alain op. 7. Gaston Litaize (1909-1991) : Reges Tharsis. Denis Bedard (1950) : Huit méditations pour orgue, Messe pour orgue. Olivier Vernet aux grandes orgues Thomas (2011) de la cathédrale de Monaco. 2 CDs Ligia Lidi 0104345-12. Code barre 3487549902458. Enregistré en Avril / Mai 2012. Livret bilingue français/anglais. Durée totale 2 h 16’.

 

Le label Ligia fête ses vingt ans ! Déjà, et pourtant toutes ces années nous ont abreuvé de musiques diverses dont le noyau dur demeure la discographie d’, riche de plus de 90 albums. Cela ne pouvait pas tomber mieux pour fêter en même temps la naissance du nouvel orgue de la cathédrale de Monaco, dont est l’heureux titulaire. Déjà connu par le passé, par divers enregistrements, l’orgue de Monaco, construit dans les années 70 par Jean-Loup Boisseau, ne répondait plus aux besoins actuels d’un grand orgue de cathédrale. Cet orgue, sans buffet, restait un peu en retrait, lointain au fond de sa tribune. Cet ancien orgue, dont la tuyauterie était de grande qualité, a été réintégré dans le nouveau. Dominique Thomas, facteur d’orgue à Francorchamps (Belgique), propose un grand orgue classique avec une ouverture symphonique. C’est peu dire tant l’esthétique ici de ce nouvel instrument représente bien la tendance vingt et unième siècle, qui peu à peu s’installe sur les grands instruments. Reprenant les vertus de l’esthétique dite néo-classique, bien connue au milieu du vingtième siècle, les choix se tournent vers une harmonisation équilibrée sur les divers plans sonores, une palette de jeux élargies avec désormais, quelques incontournables comme des chamades et une contre bombarde 32 de pédale.

De plus, l’orgue est doté des derniers cris de la technique pour le tirage des jeux, avec combinateur, système replay qui permet de réécouter le jeu de l’organiste, etc… Cependant la traction des claviers reste mécanique, pour assurer le meilleur toucher possible, seuls les accouplements des claviers sont électriques, pour conserver un toucher souple. Enfin, tout ceci résumé pour dire que nous avons là un orgue de rêve, d’autant que son buffet, très original, excite l’imaginaire, par un jeu de lumières intégré tout à fait nouveau, et inédit.

est fier de nous présenter musicalement ce dernier fleuron de la facture européenne. Sur deux CDs, il nous offre un récital qui nous permet d’entendre toutes les possibilités de cet orgue depuis les pièces les plus classiques (Grigny), jusqu’aux pièces contemporaines écrites pour l’inauguration (Bedard). Au cours de ce récital, certaines pièces attirent plus particulièrement l’attention : les extraits de la sonate n° 5 de Guilmant sont magnifiquement rendus sur cet orgue. La conception néo-classique offre alors toutes ses possibilités avec un grand récit traité à la manière de Cavaillé-Coll. Plus originales encore et émouvantes aussi, les dernières pièces du récital, dédiées à . On entend une pièce de son maître Gaston Litaize, et puis, les pièces de Denis Bedard, spécialement conçues pour la bénédiction de l’orgue, ainsi que la messe qui l’entourait lors de l’inauguration.

Par cet album, en félicitant une nouvelle fois Olivier Vernet pour son art achevé de l’orgue, et Dominique Thomas pour sa maitrise parfaite dans cette ambitieuse réalisation, se dessine un modèle d’orgue de l’avenir, voulu pour aborder tout le répertoire, qui ne cesse de s’enrichir depuis plus de cinq siècles. Prise de son de tout premier plan, téléchargeable gratuitement en version audio multicanal 5.1.

Avec cet album, Ligia fête dignement son anniversaire.

Plus de détails

Nicolas de Grigny (1672-1703) : Hymne Veni Creator. Johann Nikolaus Hanff (1665-1712) : Intégrale des sept chorals. Johann Sebastian Bach (1685-1750) : Toccata et fugue en ré mineur BWV 565. Alexandre Guilmant (1837-1911) : Sonate n° 5 en ut mineur op. 80 (Adagio – Choral et fugue). Marie-Joseph-Alexandre Déodat de Séverac (1872-1921) : Elégie héroïque. Jacques Ibert (1890-1962) : Trois pièces, Choral « Justorum animae in manu dei sunt ». Jehan Alain (1911-1940) : Le jardin suspendu, Variations sur un thème de Clément Jannequin. Maurice Duruflé (1902-1986) : Prélude et fugue sur le nom d’Alain op. 7. Gaston Litaize (1909-1991) : Reges Tharsis. Denis Bedard (1950) : Huit méditations pour orgue, Messe pour orgue. Olivier Vernet aux grandes orgues Thomas (2011) de la cathédrale de Monaco. 2 CDs Ligia Lidi 0104345-12. Code barre 3487549902458. Enregistré en Avril / Mai 2012. Livret bilingue français/anglais. Durée totale 2 h 16’.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.