Plus de détails

Claude Debussy (1862-1918) : Quatuor à cordes en sol mineur, Op.10 ; Danses, arrangement pour piano, quatuor à cordes et contrebasse ; Trio pour violon, violoncelle et piano en sol majeur ; Danses, pour harpe chromatique, quatuor à cordes et contrebasse. Francette Bartholomée, harpe chromatique Pleyel. Daniel Blumenthal, piano. Korneel Lecompte, contrebasse. Quatuor Danel : Marc Danel, 1er violon ; Gilles Millet, 2nd violon ; Vlad Bogdanas, alto ; Guy Danel, violoncelle. 1 CD Fuga Libera FUG595. Code barre : 5400439005952. Enregistré en novembre et décembre 2011 aux Studios Flagey, Ixelles, Belgique. DDD. Notice bilingue soignée (français anglais). Durée : 69’68

 

Forts de leurs intégrales marquantes de Chostakovitch (Fuga Libera) et de Mieczyslaw Weinberg (CPO), le revient chanter dans son arbre, à savoir la musique française et Debussy. Pour apprécier leur interprétation, il faut faire abstraction des Nymphéas de Monet illustrant la pochette, car ce choix est aussi évident – Debussy étant généralement décrit comme le compositeur impressionniste par excellence –  que non pertinent au regard du jeu des musiciens et de Debussy lui-même, qui refusait en effet qu’on le définisse comme impressionniste.

Si les Danel s’inscrivent dans une époque, c’est bien la nôtre, acérée, imaginative, grave, en relief, respectueuse de l’intégrité de la musique mais soucieuse de lui faire parler notre langage. Nulle brume, vapeur ou impressions chez les Danel, dont les traits ciselés évacuent les ombres du XIXème siècle, et où ils mettent en œuvre leur science du rythme, leur capacité d’introspection (il ne s’agit pas de pathos alla Chostakovitch) pour un Debussy de notre temps. En cela, ils traitent Debussy à la manière d’un Pierre-Laurent Aimard au piano dans les Préludes enregistrés en 2012 (DG).

Les charmantes (au sens fort) Danses de 1904 pour quatuor à cordes et contrebasse proposées en version originale avec harpe chromatique et en version arrangée avec piano, ainsi que le Trio de jeunesse (1879-1880) avec au piano (qui avait participé à la recréation de cette œuvre après sa découverte dans les années 1980) sont des œuvres de second rayon, mais permettent de sortir des usuelles compilations avec Ravel voire Fauré.

Les mythiques LaSalle (DG) et Italiano (Philips) gardent le prestige de leur héritage de la haute tradition du XXème siècle, et l’actuel Quatuor Ebène conserve son attrait (Virgin Classics), mais la discographie doit compter avec cette interprétation sans concession des Danel.

(Visited 219 times, 1 visits today)

Plus de détails

Claude Debussy (1862-1918) : Quatuor à cordes en sol mineur, Op.10 ; Danses, arrangement pour piano, quatuor à cordes et contrebasse ; Trio pour violon, violoncelle et piano en sol majeur ; Danses, pour harpe chromatique, quatuor à cordes et contrebasse. Francette Bartholomée, harpe chromatique Pleyel. Daniel Blumenthal, piano. Korneel Lecompte, contrebasse. Quatuor Danel : Marc Danel, 1er violon ; Gilles Millet, 2nd violon ; Vlad Bogdanas, alto ; Guy Danel, violoncelle. 1 CD Fuga Libera FUG595. Code barre : 5400439005952. Enregistré en novembre et décembre 2011 aux Studios Flagey, Ixelles, Belgique. DDD. Notice bilingue soignée (français anglais). Durée : 69’68

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.