Concerts, La Scène, Musique d'ensemble

La création d’Isis & Osiris de Jacques Lenot à l’IRCAM et en 3D

Plus de détails

IRCAM, Espace de projection. 13-I-2014. Jacques Lenot (né en 1945): Isis & Osiris (CM), installation sonore mixte pour septuor à vent (flûte alto, hautbois d’amour, cor de basset, basson, cor en fa, trompette en ut, trombone ténor) et environnement électronique, inspiré par le poème Isis und Osiris de Robert Musil. Ensemble Multilatérale. Réalisation informatique IRCAM/Serge Lemouton.

RTEmagicC_ambisonics.jpgAprès une première expérience avec l’outil informatique et « l’écriture de l’espace » avec Il y a, une oeuvre/installation donnée dans l’église Saint Eustache en septembre 2009, poursuit son travail avec l’électronique dans Isis & Osiris, une commande de l’IRCAM-Centre Pompidou.

Cette installation sonore mixte, selon les termes du compositeur, associe un septuor à vent très original (cor de basset, hautbois d’amour, trombone ténor…) à la projection du son en 3D selon un dispositif de haut-parleurs ad hoc (procédés ambisonics et WFS). parle « d’un poudroiement sonore, articulé dans le temps et l’espace » qu’il a réalisé avec l’aide de l’informaticien de l’IRCAM .

C’est le poème de Robert Musil Isis und Osiris, traduit en français par Philippe Jaccottet, qui est à l’origine de l’oeuvre et de sa dramaturgie, même si le texte proprement dit n’intervient pas directement dans l’écriture. Jacques Lenot dit avoir traité chacun des instruments à vent comme des personnages intervenant selon des associations de timbre toujours variées, du soliste au septuor. Il pensait d’ailleurs au départ placer les interprètes au centre de la scène, à l’exemple des chanteurs de Stimmung de Stockhausen. Pour des raisons pratiques, les interprètes étaient en fait situés sur le pourtour de l’Espace de projection de l’IRCAM, le public, au centre, bénéficiant de la spatialisation instrumentale et de l’environnement électronique provenant de la synthèse de quatre orchestres virtuels.

L’intervention première de la flûte alto n’est autre qu’une citation du Marteau sans maître de Pierre Boulez, que souhaitait honorer Jacques Lenot. Le matériau sonore toujours très économe chez le compositeur se limite à de brèves cellules mélodiques, figures solitaires, distribuées par chaque instrument, ou venant s’agréger à d’autres pour former des colonnes d’accords très colorés. Les espacements « silencieux » laissent mieux émerger l’environnement électronique toujours finement dosé. S’instaure une sorte de rituel, étrange et envoûtant, dans lequel l’auditeur s’immerge une heure durant, constamment interpellé par la variété des timbres et la plasticité des figures sonores « quasi parlées-chantées, mais toujours empreintes de lyrisme éperdu », souligne le compositeur dans les notes de programme.

Exemplaires, les sept musiciens de l’ étaient les acteurs pleinement investis de cette dramaturgie sous-jacente à l’issue tragique puisque, au terme du poème de Musil, les amants se mangent l’un l’autre.
Isis et Osiris de Jacques Lenot sera disponible dans quelques semaines en écoute binaurale sur le site www.nouvoson.radiofrance.fr, un dispositif radiophonique innovant permettant d’apprécier l’écoute de la pièce en 3D.

Photo : Systèmes holophoniques WFS et (Higher Order) Ambisonics © P. Migeat

Plus de détails

IRCAM, Espace de projection. 13-I-2014. Jacques Lenot (né en 1945): Isis & Osiris (CM), installation sonore mixte pour septuor à vent (flûte alto, hautbois d’amour, cor de basset, basson, cor en fa, trompette en ut, trombone ténor) et environnement électronique, inspiré par le poème Isis und Osiris de Robert Musil. Ensemble Multilatérale. Réalisation informatique IRCAM/Serge Lemouton.

Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.