À emporter, Audio, Musique d'ensemble

Une année de musique juive avec le Baroque nomade

Plus de détails

D’or et de Lumière. Œuvres de Benedetto Marcello (1686-1739), Giuseppe Lidarti (1730-v. 1794), Biagio Marini (1597-1665), Flory Jagoda (née en 1923), et anonymes arrangées par Josef Mijnapfel. XVIII-21 Le Baroque nomade, Jean-Christophe Frisch : traverso et direction. 1 CD Évidence. Enregistré à l’Espace culturel Robert Doisneau à Meudon en juillet 2016. Durée : 68’29.

 

or-lumiere_-_copieL’ensemble de pousuit ses explorations métissées, avec un disque de musique juive méditerranéenne.

De Rosh Hashana à Pessa’h, en passant par Sukkot, Hannuka et Purim, les grandes fêtes du calendrier hébreux délimitent le parcours pris par les musiciens, dans leur configuration d’ensemble baroque mais avec des renforts (comme pour leur dernier disque Melothesia Æthiopica) en cordes pincées (guitare baroque, théorbe et oud) et en percussions traditionnelles.

Des morceaux de musique savante sont présents, comme un psaume de sur une mélodie de Hannuka, ou cet exemple rarissime d’un oratorio écrit par un compositeur inconnu (peut-être Lidarti) pour la communauté juive de Casale Monferrato, et qui reprend tous les codes de la musique italienne du XVIIIe siècle (Dio, Clemenza et Rigore de 1733, dont des extraits sont donnés ici). Des morceaux de musique traditionnelle, qui semblent en partie improvisés, en hébreux et en espagnol, complètent l’enregistrement. Mais les frontières ne sont pas si nettes : Ocho Kandelikas, pièce semblant de la deuxième catégorie, est en fait une œuvre moderne de la compositrice d’origine bosnienne ; tandis que le thème de la sonate de Marini a eu une telle popularité dans la diaspora juive qu’il a fini par devenir celui de l’hymne national israëlien !

À l’écoute, le résultat est plus que convaincant. La voix riche et expressive de et le traverso précis de mènent superbement l’ensemble. Et le riche instrumentarium apporte volume, profusion de sonorités et animation à cette musique de joie et de célébration.

Cette parution soignée et inspirée ne nous laisse qu’un seul regret : on ne saura toujours pas qui est ce mystérieux arrangeur du nom de Josef Mijnapfel, apparu dans le disque Daphné, et qui est toujours censé avoir vécu 268 ans !

(Visited 340 times, 1 visits today)

Plus de détails

D’or et de Lumière. Œuvres de Benedetto Marcello (1686-1739), Giuseppe Lidarti (1730-v. 1794), Biagio Marini (1597-1665), Flory Jagoda (née en 1923), et anonymes arrangées par Josef Mijnapfel. XVIII-21 Le Baroque nomade, Jean-Christophe Frisch : traverso et direction. 1 CD Évidence. Enregistré à l’Espace culturel Robert Doisneau à Meudon en juillet 2016. Durée : 68’29.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.