Archives de l’auteur : Gérard Héry

La Création, encore et toujours

La Création, encore et toujours

On ne présente plus la Création, l’un des plus grands oratorios de tous les temps. Plus que les Saisons, oratorio terminé trois ans plus tard presque jour pour jour, il s’agit là de la plus grande œuvre de Joseph Haydn, régulièrement enregistrée. En ce qui concerne cette version, nous pouvons affirmer que c’est une très bonne interprétation. N’oublions pas que Klaus Tennstedt fait partie de ces remarquables chefs d’orchestre qui se ...
Un grand Fabio Biondi

Un grand Fabio Biondi

« Comment pourrais-je me rappeler tout ce que j’ai écrit pour les instruments à vent? Je me suis spécialisé surtout en écriture en trio, en travaillant de façon que la seconde partie paraisse semblable à la première et que la basse suive une mélodie naturelle et une harmonie qui s’approche de celle des deux parties, de manière que chaque note ne soit qu’ainsi et pas autrement ». Cette phrase de Telemann autorise une ...
Merveilleuse Lucy Van Dael

Merveilleuse Lucy Van Dael

Ces douze sonates, publiées en 1700 à Rome, sont, pour moitié, des sonates « da chiesa », et pour l’autre, des sonates « da camera ». Les six proposées ici sont du premier groupe, bien que les numéros 3 et 5 se terminent par une gigue. Les mouvements lents sont d’une brièveté et d’une sécheresse surprenantes car l’exécutant devait les orner pour mettre en évidence ses capacités d’improvisation. Cela est avéré, grâce à Corelli ...
24 Caprices de Paganini

24 Caprices de Paganini

Les 24 caprices Terminés en 1817 et édités trois ans plus tard, les 24 Caprices de Nicolo Paganini sont des œuvres qui ne sont normalement pas destinées au concert. D’ailleurs, Paganini ne les y a jamais jouées. Il s’agit, en réalité, de 24 études qui présentent des difficultés techniques fantastiques, jamais rencontrées avant l’avènement de leur auteur. La panoplie de ces difficultés est fabuleuse. Les contemporains de Paganini les jugèrent injouables, ...
La symphonie des chefs

La symphonie des chefs

Éditions de La Martinière La partition de cette «Symphonie des chefs» contient «tout simplement» une étude biographique passionnante relative aux plus grands maestros du XXème siècle, voire du XIXème. Si la toute première partie est consacrée aux Maîtres du passé, tels, entre autres, Toscanini ou Furtwängler, Mahler ou Walter, Munch ou Monteux, Klemperer ou Karajan, Bernstein ou Ansermet, qui, à l’évidence, n’ont pu être interviewés par l’auteur, mais dont les monographies ...