Lieu : Hollande Meridionale

L’ascension de la montagne sacrée

L’ascension de la montagne sacrée

Messiaen 2008 Dans le cadre de cette année centenaire Messiaen 2008, son unique opus lyrique ne connaît qu’une seule réalisation scénique ! Il faut dire que la difficulté du rôle titre et les imposantes masses chorales et instrumentales à réunir réservent cette gigantesque partition aux scènes lyriques de premier plan. Le Holland Festival et le DNO d’Amsterdam ont uni leurs forces pour rendre possible cette production. Longue de plus de quatre heures, ...
De haute envergure !

De haute envergure !

Tristan et Isolde Musicalement, la matinée bénéficiait de la direction d’un Ingo Metzmacher miraculeux de respiration et de fluidité. Son travail sait se fondre avec limpidité dans le drame wagnérien et ce chef s’avère capable des moindres nuances pour accompagner ses chanteurs. Ainsi, des pianissimi infinitésimaux permettent au couple d’amants de ne jamais devoir forcer la voix et le duo d’amour de l’acte II ou l’agonie de Tristan à l’acte III ...
Rires jaunes…

Rires jaunes au Bal masqué…

Annoncée avec Rolando Villazon et dans une mise en scène de Willy Decker, cette production du Bal masqué de Verdi, dut se remettre des forfaits des deux principaux et médiatiques protagonistes ! Pour éviter toute annulation, l’opéra néerlandais a loué, à celui de Francfort, une récente production (2005) de cette œuvre réglée par le très actif et souvent inspiré Klaus Guth. Mais, avant d’évoquer cette scénographie, il faut saluer bien bas, la ...
Seule contre tous

Seule contre tous

Lucia di Lammermoor La version française revue par Donizetti en 1839 pour le théâtre de la Renaissance à Paris a connu un regain d’intérêt à Lyon puis Paris en 2002. Mais cette version fait figure de rareté face au poids écrasant sur les scènes de la Lucia di Lammermoor italienne. Dans la version française Lucie est le seul rôle féminin : Alisa a disparu. Le rôle du traître Gilbert est plus développé ...
A la recherche de l’Enlèvement et du Sérail !

A la recherche de l’Enlèvement et du Sérail !

Die Entführung aus dem Serail Mais qu’est ce que l’Enlèvement au Sérail a pu faire aux metteurs en scène ? Depuis que nous usons nos fonds de pantalons sur les scènes lyriques d’Europe, il faut reconnaître que cette partition en subit de toutes les couleurs : de l’historicisme daté, de la fête de patronage, des fantaisies lourdingues, des relectures d’avant garde ou bien encore de l’ennui branché… C’est dire que l’on abordait avec de très ...
Rousset sauve Rameau !

Rousset sauve Rameau !

Castor et Pollux Le Nederlandse Opera a la bonne idée de programmer Castor et Pollux de Rameau dans sa seconde édition (1754), c’est-à-dire sans le prologue introductif et avec un premier acte modifié en profondeur. Les opéras de Rameau peinent, en dehors des frontières françaises, à s’imposer au répertoire. En tous cas, cette production a rempli sans peine, en ce beau dimanche après-midi, les 1600 places du Muziektheater de la Waterlooplein. ...
L’impossible Daphné ?

L’impossible Daphné ?

Le Nederlandse Opera d’Amsterdam monte, en cette fin d’année lyrique, la rare Daphné de Richard Strauss. Pour cette production, l’opéra néerlandais a importé un spectacle de l’opéra de Essen scénographié par le très contesté Peter Konwitschny, un vieux complice d’Ingo Metzmacher l’actuel directeur de la maison batave. Pour apprécier le travail de mise en scène, il faut tenir compte d’un livret plutôt bancal et banal et un cadre antique naïf impossible ...
La mariée était en noir

La mariée était en noir

Lucia di Lammermoor Après une ouverture de saison intégralement dédiée à Monteverdi avec la reprise du triptyque lyrique dans une mise en scène de Pierre Audi et avec Christophe Rousset à la baguette, le Nederlandse Opera d’Amsterdam offre à ses fidèles spectateurs une nouvelle production de Lucia di Lammermor. Bien que composée de noms peu connus du grand public international, cette affiche s’est avérée particulièrement pertinente ; composant l’un des spectacles les ...
Quel son ! Quelle leçon ! Mais petite frustration

Mariss Jansons et le Concertgebouw : Quelle leçon ! Mais petite frustration

Après avoir eu la chance d’assister au formidable concert berlinois de Mariss Jansons avec l’Orchestre Philharmonique de Berlin, l’opportunité d’entendre ce chef diriger l’Orchestre Royal du Concertgebouw, dont il est le titulaire depuis 2004, dans sa légendaire salle amstellodamoise, a permis de nous faire une idée plus précise sur deux des plus fameux couples orchestre-salle qui font l’admiration du monde entier. Le son obtenu au Concertgebouw est sans doute un ...
nicholas3_angelich

L’OPL et Pascal Rophé en pleine lune de miel

Inauguré en 1966, le vaste complexe De Dœlen est le centre névralgique de la vie culturelle de Rotterdam, premier port maritime européen. La ville natale d’Erasme, bien que située à une bonne heure d’Amsterdam, peut s’enorgueillir d’une vie musicale de grand prestige avec notamment l’orchestre philharmonique local dont le directeur musical est Valery Gergiev. Le public est assurément fidèle et attentif et il remplit en masse les travées de la ...
Wagner par la face mythique

Das Rheingold à Amsterdam : Wagner par la face mythique

Régulièrement monté depuis 1998, le Ring de Pierre Audi, metteur en scène et directeur du Nederlandse Opera, s’est imposé comme une valeur sûre des cycles intégraux récents. Le parti pris est résolument mythique. Le scénographe batave n’oublie pas que ces opéras sont basés sur des légendes. Il raconte l’histoire avec un savant mélange de tradition et de technologie. Tradition car les personnages sont envisagés littéralement : des dieux et des géants. ...
Siegfried débute la saison

Siegfried débute la saison au Nederlandse Opera

Siegfried C’est avec la suite du «Ring» signé par Pierre Audi en 1998 que commence cette saison au Nederlandse Opera. «Siegfried» précède «Le Crépuscule des dieux» et «L’Or du Rhin» respectivement en février et en mai, avant que le cycle ne soit donné intégralement à l’ouverture de la saison 2005/06. Présenté dans le même décor unique de George Tsypin que «La Walkyrie» (voir article) cette fois inversé, avec l’orchestre jouant à ...
Don Carlo, antihéros

Don Carlo, antihéros

Don Carlo Ces représentations de Don Carlo de Verdi par l’Opéra néerlandais au Muziektheater d’Amsterdam marquent la fin de la collaboration du chef italien Riccardo Chailly avec l’Orchestre Royal du Concertgebouw dont il était le chef depuis 1988. Dans une mise en scène assez austère de Willy Decker, c’était les débuts dans le rôle-titre du ténor mexicain Rolando Villazón. Quatrième opéra de Giuseppe Verdi d’après Schiller, Don Carlo est le type même ...
Une Walkyrie Néerlandaise

Une Walkyrie Néerlandaise

Die Walküre Le Nederlandse Opera, serait-on tenté de dire, est une maison sans histoires. Assez largement spécialisé dans le répertoire lyrique du XXe siècle, il fait cependant une large part aux œuvres plus classiques. Son public est «bon public» au bon sens du terme. On ne se souvient pas, en trente ans de fréquentation, d’y avoir entendu un seul sifflet aux saluts et pourtant les metteurs en scène iconoclastes, d’obédience germanique ...