Mot-clef : Atelier Lyrique

atelier

Lieder de Heine par les chanteurs de l’Atelier lyrique

Les chanteurs de l'Académie de l'Opéra national de Paris interprètent des lieder sur des poèmes de Heine. Fruit d'une master class avec Philippe Cassard, ces deux soirées sont une sorte d'audition de qualité inégale, mais avec quelques beaux moments. On sait que l'arrivée de Stéphane Lissner a sonné le glas des belles "Convergences" qui faisaient de l'amphithéâtre Bastille le rendez-vous des amateurs de la mélodie et du lied (par exemple ces ...
manlio_benzi_2

Atelier lyrique, concert 2014 au Palais Garnier

C'est un incontournable des fins de saisons lyriques à Paris, l'occasion pour les jeunes élèves chanteurs de l'Atelier Lyrique de se montrer sous leur plus beau jour sous les ors de Garnier. Cette année encore, on salue le travail de préparation sous la direction d'Irène Kudela, pianiste, chef de chant et directrice des études musicales. Pas facile en effet, pour ces candidats à une carrière professionnelle, de négocier  un exercice ...
Hache

L’Atelier lyrique de l’Opéra à l’heure polonaise

Pour cet ultime concert en l’honneur de Witold Lutosławski, dignement célébré cette année pour le centenaire de sa naissance (voir le lancement à Paris par l'Orchestre de Paris et les festivités à Varsovie), huit chanteurs, tous membres ou issus de l’Atelier Lyrique de l’Opéra National de Paris, accompagnés par leurs pianistes-chefs de chant respectifs, avaient conçu un programme vocal franco-polonais des plus passionnant ; aux côtés des mélodies de Chopin, ...
© Mirco MaglioccaOpéra national de Paris

Mélodies de Ravel par l’Atelier Lyrique

Les Solistes de l’Atelier Lyrique de l’Opéra de Paris se sont confrontés aux mélodies ravéliennes. Ces pièces vocales, à la beauté fatale, représentent un véritable défi pour de tous jeunes chanteurs, notamment pour ceux dont le français n’est pas la langue maternelle. Comme pour toute mélodie, la compréhension intime des textes, de sa poésie, des intentions musicales de Ravel étaient nécessaires pour aborder ce répertoire. Mais ici, la déclamation étroitement ...
Déjà des pros !

Atelier Lyrique de l’Opéra de Paris, déjà des pros !

Être soliste de l’Atelier Lyrique de l’Opéra National de Paris n’est pas rien. Il faut pour y parvenir des années de travail acharné, et des sacrifices sans nombre. On est lors de ce concert abasourdi par la qualité d’ensemble de ces jeunes chanteurs, par leur maîtrise technique, et effrayé par la somme de ce qui leur reste encore à apprendre. C’est donc avec admiration que l’on se permettra quelques petites ...
Place aux jeunes !

Street Scene de Kurt Weill : Place aux jeunes !

Est-ce la création française de Street Scene à Toulon en mars 2010 qui a donné des idées à l’Atelier Lyrique de l’Opéra National de Paris ? Allez savoir ! Toujours est-il que l’intention est excellente, car non seulement l’œuvre est passionnante, mais elle propose une quinzaine de rôles et de nombreux ensembles, propres à laisser s’exprimer beaucoup de jeunes talents. Le livret raconte une journée ordinaire dans un immeuble new-yorkais à loyer modéré, peu ...
The rape of Lucretia

The rape of Lucretia par l’Atelier lyrique de l’Opéra de Paris

Pour la deuxième fois de la saison, les chanteurs de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Paris ont eu l’occasion de fouler les planches d’une scène parisienne. Après une soirée consacrée à Massenet, Ambroise Thomas et Charles Gounod qui nous avait laissée assez dubitative sur les qualités intrinsèques de ces jeunes voix, place à Benjamin Britten et au Viol de Lucrèce. Le choix est judicieux, puisque l’œuvre est le premier essai du ...
Les voix de demain ?

Les voix de demain ?

Soirée Massenet par l’Atelier Lyrique de l’Opéra de Paris Divine surprise que ce concert au titre pourtant bien peu évocateur de » la Belle Epoque de l’Opéra-Comique » ! Qu’entend-on généralement par le terme Belle Epoque ? L’entre-deux-guerres ? Allait-on entendre des refrains d’opérette, des extraits de Phi-Phi ou de divers ouvrages d’André Messager ? Pas du tout, le titre se réfère au véritable âge d’or, à l’époque bienheureuse de l’Opéra-Comique, celle de Jules Massenet ! Ainsi entend-on, avec une félicité sans mélange, ...