Mot-clef : Dmytro Popov

Iolanta/Casse Noisette

Iolanta/Casse-Noisette à l’Opéra de Paris, de quoi vouloir rester aveugle

Casse-Noisette est repris cette saison avec son pendant historique au moment de la création en 1892, Iolanta. Cette production phare de la période Lissner ne pouvait que ravir balletomanes et amateurs de lyrique. Mais la gageure de l'Opéra de Paris a été de faire passer l'idée qu'assister à une somme de deux chefs d’œuvres transposée dans une mise en scénographie contemporaine serait superlative - au risque avéré d'une déception résignée. La ...
L’étrange Requiem de Verdi par Teodor Currentzis

L’étrange Requiem de Verdi par Teodor Currentzis

Surnommé « l’enfant terrible de la musique classique », le chef d’orchestre Teodor Currentzis ne dément pas l’adage avec son étrange conception du Requiem de Giuseppe Verdi porté sur la scène d’un Grand Théâtre de Genève comble. Par quoi peut-on attirer un public ? Par la popularité d’une œuvre ? Par l’intérêt qu’on porterait à qui la dirige, la joue ou la chante ? Dans le cas de la Messe de ...
Traviata.03

À Turin, la musique et les mots seuls ne font pas La Traviata

Depuis le départ de Gianandrea Noseda de la direction musicale du Teatro Regio de Turin, les démissions du directeur artistique Gaston Fournier-Facio et du directeur général Walter Vergnano, le nouveau directeur artistique Alessandro Galoppini - alors qu’aucun directeur musical n’a encore été choisi - s’est attelé à une programmation d’urgence de la saison 2018-2019 en favorisant les reprises et les coproductions. C’est le cas de La Traviata de Giuseppe Verdi ...
Deutschen Oper Berlin. Titel: Ein Maskenball. Autor: Giuseppe Verdi. Musikal. Leitung: Donald Runnicles. Insz.: Goetz Friedrich. Buehne & Kostueme: Gottfried Pilz, Isabel Ines Glathar. Auff.: 16.09.2016.
Copyright: Marcus Lieberenz/bildbuehne.de (Veroeffentlichung nur gegen Honorar und Belegexemplar!)

Un Bal avec Anja Harteros à Berlin

Pour les Verdi-Tage de mai, une invité de marque est attendue au Deutsche Oper Berlin, et si Anja Harteros a annulé sa participation au Bal Masqué de l’Opéra de Paris cette saison, la soprano est bien présente pour les reprises du même opéra sur la scène berlinoise dans la production de Götz Friedrich, en même temps qu’elle est toujours prévue pour trois Élisabeth de Valois dans Don Carlo ensuite. Ce n’est ...
Noseda

Programme varié pour Gianandrea Noseda et l’Orchestre de Paris

Gianandrea Noseda, devant l’Orchestre de Paris, mêle trois répertoires et profite des couleurs de la formation française dans une Suite de Casella et les Images de Debussy, avant de s'adjoindre le Chœur de l'Orchestre de Paris et trois solistes pour interpréter le magnifique poème symphonique Les Cloches de Rachmaninov. Discrètement, Gianandrea Noseda est devenu l’un des chefs les plus prisés pour interpréter Verdi. Le limiter à la musique italienne serait pourtant ...
laboheme-03

Paolo Arrivabeni enlace La Bohème à Genève

La nouvelle production genevoise de La Bohème de Giacomo Puccini affirme l’incontestable magnificence de la musique à travers la superbe direction d’orchestre de Paolo Arrivabeni et la bouleversante Mimi de Nino Machaidze. Pourquoi cet opéra réussit-il toujours à émouvoir bien que presque tous les spectateurs en possèdent des incontournables références discographiques ? Peut-être parce que la musique de Puccini s’inscrit au-dessus de l’intrigue, de l’image, de la scène. Parce que cette ...
Carmen:Verbier.02

A Verbier, transparente Carmen

Au Festival de Verbier, l’affiche alléchante de l’opéra Carmen de Georges Bizet attire une foule prête à s’enthousiasmer aux déboires de l’Andalouse. La pâleur vocale de cette dernière n’empêche pas les ovations d’un public satisfait d’avoir entendu « ses » airs les plus connus. Deux Carmen de Bizet en l’espace d’un mois, difficile de ne pas en faire la comparaison. Après Turin, le Festival de Verbier présente une version concertante du même opéra. ...
Carmen_1237

À Turin, quelle Carmen pour Anna Caterina Antonacci ?

Le Teatro Regio fait le plein pour l’un des opéras parmi les plus populaires du répertoire lyrique, Carmen de Georges Bizet dont la personnification par la soprano Anna Caterina Antonacci reste pour le moins problématique tant du point de vue théâtral que vocal. Après les échelles, les roulottes, les néons, puis les chaises, les mises en scène actuelles favorisent une scène vidée de tous accessoires. Cette production importée de l’Opernhaus de ...
rusalka lyon

Rusalka selon Stefan Herheim : fluctuat et mergitur

Dans ce « conte lyrique » qu’est Rusalka, Dvořák alterna formes fixes et fantaisie vagabonde. Par-dessus tout, il se laissa envahir par ce merveilleux à l’égard duquel le metteur-en-scène doit avoir la foi du charbonnier. Hélas, Stefan Herheim demeure un morne mécréant. Libre au dramaturge de ne pas représenter les contes littéraires sur lesquels Jaroslav Kvapil bâtit ce livret (Undine de Friedrich de La Motte-Fouqué et La petite sirène de Christian Andersen) ; encore ...
iolanta

Iolanta conquiert Cologne

Grâce à une distribution de rêve Iolanta enchante le public rhénan. Rareté absolue il y a quelques années encore, l’ultime opéra de Tchaïkovski devient de plus en plus populaire – au moins dans les salles de concert. A Cologne aussi, on a opté pour une version concertante, sans céder, cette fois, à la mode des concerts mis en espace. Ici, les chanteurs, impassibles, se barricadent derrière leurs pupitres, sans entrer en ...
Rigoletto (Strasbourg13)-1HD

Strasbourg : Reprise du Rigoletto d’Aix

Après le Festival d’Aix-en-Provence l’été dernier et avant la Monnaie de Bruxelles en mai prochain, Rigoletto de Verdi sous la houlette du très demandé Robert Carsen fait une halte à l’Opéra national du Rhin, coproducteur du spectacle (Strasbourg en décembre puis La Filature de Mulhouse en janvier). Une distribution entièrement nouvelle en revivifie l’intérêt. Lors de sa présentation à Aix-en-Provence, la vision de Robert Carsen a été abondamment commentée par la ...
Macbeth.02w

Macbeth à Lyon, une idée ne fait pas l’opéra

Les « Macbeth » de théâtre d’aujourd’hui ne sont plus des dictateurs à lunettes noires avec leurs soldats, ils sont passés dans le camp des banquiers, des traders de la City et autre Wall Street. C’est le parti pris par Ivo van Hove pour sa mise en scène du Macbeth de Giuseppe Verdi à l’Opéra de Lyon. C’est dans le décor d’un bureau gris sans âme, avare de meubles, avec une ...