Mot-clef : Eric Stoklossa

De la maison des morts selon Chéreau, enfin à l’Opéra de Paris

De la maison des morts selon Chéreau, enfin à l’Opéra de Paris

Un « nouveau spectacle » aujourd’hui âgé de 10 ans : la communication de l’Opéra de Paris fait preuve d’un certain humour autour de cette production de De La Maison des morts devenue une référence depuis sa création aux Wiener Festwochen grâce au regard particulièrement juste de Patrice Chéreau. Pierre Boulez n’est plus à la baguette, mais pour cette première à Paris, la lecture saisissante d’Esa-Pekka Salonen sublime le lyrisme déchirant et la ...
berlin janacek chereau

La Maison des morts de Chéreau

Le Staatsoper de Berlin propose une reprise de la déjà légendaire production de La Maison des morts de Janáček de Patrice Chéreau sous la direction de Sir Simon Rattle.  Le titre du dernier opéra de Janáček est douloureux ; l’œuvre elle-même est pleine de l'effroi que suscite toujours (que devrait toujours susciter) l'enfermement sans espoir d'êtres humains, mais surtout elle tire sa lumineuse évidence de sa croyance profonde en l'humanité de ceux ...
Le Concert Lorrain_cop_Benjamin De Diesbach (2)

Otto, un opéra bilingue de Haendel et de Telemann

Donnée en version scénique au Théâtre de Magdebourg en mars dernier, cette représentation messine de l’Otto de Haendel et de Telemann constitue en France une première absolue. C’est en effet la première fois dans notre pays que l’on entend en live le fruit d’une collaboration entre les deux musiciens, amis de jeunesse lors de leurs années hambourgeoises mais aussi correspondants pour plusieurs décennies, et surtout collaborateurs indirects lorsque Telemann prenait ...
Christoph_Pregardien12_vign

Une Passion passionnante à Lyon avec Eric Stoklossa

29ème Festival de Musique Baroque de Lyon. Le concert était complet depuis longtemps… Le public lyonnais ne s’était pas trompé ! Christoph Pregardien et ses troupes lui ont offert une superbe interprétation de cette célébrissime Passion selon Saint Jean. Dès le « Herr, unser Herrscher… » et les premières notes instrumentales, le tempo est donné : allant mais sans excès. Le son est beau, l’ensemble est précis. De bon augure ...
La déshumanisation en marche

La déshumanisation en marche

Festival d’Aix-en-Provence 2007 La production-phare de l’édition 2007 du Festival d’Aix-en-Provence a tenu ses promesses. Opéra « masculin » sur les thèmes de la déshumanisation par l’incarcération et l’enfermement, sans réels premiers rôles, il n’était pas évident d’en faire un « produit d’appel » face aux titres bien plus « populaires » proposés en même temps (Orfeo, l’Enlèvement au Sérail, les Noces de Figaro, la Walkyrie). Pari gagné, mais il est vrai qu’avec le tandem Chéreau/Boulez ...