Mot-clef : Fabrizio Maria Carminati

_DSC2894

Adriana Lecouvreur à Saint-Étienne : Adrienne, Sarah et Béatrice

Entre Monaco et Marseille, Adriana Lecouvreur fait escale chez son deuxième coproducteur. La mise en abyme de Davide Livermore (réalisée à Saint-Étienne par Alessandra Premoli), qui avait déjà invité Sarah Bernhardt, bénéficie à Saint-Étienne, de l’arrivée d’une autre belle tragédienne : Béatrice Uria-Monzon. Battons notre coulpe en préambule : nous n’avions jamais pris très au sérieux cet avatar du vérisme, créé en 1902 entre Bohème et Tosca, certes bien écrit mais moins immédiatement ...
IMG_4783 photo Christian DRESSE 2014

Une Gioconda de grand luxe à l’Opéra de Marseille

Venant de Liège, ayant tourné à Palerme, Nice, Saint-Etienne, cette belle production de La Gioconda atterrit enfin à Marseille. La mise en scène réussit le tour de force d’allier tradition et modernité, de laisser respirer l’action dans les lieux et l’époque du livret, sans tomber dans le chromo de grand-papa. Les décors, plus suggestifs que réalistes, évoquent à merveille la cour du palais des doges, un navire en partance ou l’intérieur ...
el bacha© Leslie Verdet

Marseille : El Bacha dans un Brahms déséquilibré

Dans le cadre de la saison symphonique de l’Opéra de Marseille, le pianiste libanais Abdel Rahman El Bacha était à l’affiche de ce concert donné au Silo aux côtés du chef italien Fabrizio Maria Carminati. La première partie de soirée fut décevante et nous laissa quelque peu perplexe : Qu’est- il arrivé à l’orchestre décomplexé qui s’illustrait les années précédentes aux côtés des tout meilleurs solistes actuels ? La Ville ...
Papatanasiu & De Biasio  © Yves Renaud (1)

La Traviata en ouverture à Montréal

L’Opéra de Montréal ouvrait sa 33e saison, samedi 15 septembre 2012, avec La Traviata de Giuseppe Verdi, l’un des chefs-d’œuvre lyriques qui attirent toujours les foules. C’est la recette infaillible retenue par tous les directeurs de théâtre qui leur garantit invariablement une sécurité financière en période économique incertaine. On ne peut logiquement s’opposer à cette politique. Mais hélas, la richesse ne fait pas toujours le bonheur ! Cette production vue ...
Une Anna Bolena bienvenue

Une Anna Bolena bienvenue

Nous avons regretté que le label Dynamic immortalise une Lucia di Lammermoor seulement correcte, alors que tant d’autres œuvres du compositeur natif de Bergame n’ont pas eu droit aux honneurs du DVD. Le label italien se montre cette fois plus judicieux en proposant Anna Bolena. Cette œuvre n’encombre pas les DVDthèques et l’enregistrement VAI datant de 1984 avec Joan Sutherland et James Morris, bien qu’intéressant vocalement, souffrait de sérieux handicaps. C’était ...