Mot-clef : Lilli Paasikivi

Lilli Paasikivi High Res 1 - credit Rami Lappalainen and Unelmastudio Oy Ltd

All-British with the Tapiola Sinfonietta and Janne Nisonen

After Sakari Oramo, Janne Nisonen could very well be the next great Finnish interpreter of British music.  Orchestral programs dedicated entirely to British music are rare in the Helsinki region, so this evening's concert of Adès, Britten, and Vaughan Williams likely gave many listeners the chance to explore this music for the first time. The program opened with Thomas Adès Three Studies from Couperin, a set of orchestrations of selected Couperin harpsichord works. ...

Focus on Shakespeare : The Tempest by Osmo Vänskä in Helsinki

The performance  of The Tempest by Osmo Vänskä and the Finnish Radio Symphony Orchestra was a true celebration of some of Sibelius' most forward-looking music. The work of Shakespeare and his influence on the arts has received intense attention this year, the 400th anniversary of his death. On this evening's program, Osmo Vänskä and the Finnish Radio Symphony Orchestra presented two musical perspectives on Shakespeare by Finnish composers of the past and ...
malkki4_credit_stefan_bremer2500x1670

Susanna Mälkki’s opening concert as Music Director of the Helsinki Philharmonic

Perhaps the most memorable part of this evening was the palpable sense of joy that was radiating from the stage. Readers of my reviews from Susanna Mälkki’s recent concerts with the Helsinki Philharmonic Orchestra (HPO) have probably noticed that I have not I been shy in my praise of her performances. Before getting into the details, I will say right now that this evening’s concert, Mälkki’s first as Music Director of the ...
eic

Changements de voix avec l’Ensemble Intercontemporain

Ce premier concert de la nouvelle saison de l'Ensemble Intercontemporain à la Cité de la Musique, et sous la direction de Matthias Pintscher, amorçait une des thématiques de la programmation 2014-2015, à savoir la voix et ses divers traitements au sein de la création musicale. Si Das Lied von der Erde (Le chant de la terre) de Gustav Mahler, écrit entre 1908 et 1909, n'est pas à proprement parlé le répertoire ...
Orozco-Estrada_Paasikivi_VFO(c)AlinePaley2

Mahler à Verbier avec Orozco-Estrada

L’orchestre du festival de Verbier est le cœur du festival, pendant la quinzaine de la manifestation, il enchaîne les prestations : pas moins de trois par semaine avec des programmes différents. Pour cette année anniversaire, il était soumis à un rythme effréné avec l’ascension de monstres symphoniques comme  : la Symphonie n°9 de Beethoven, le Requiem de Verdi, un concert Verdi/Wagner, le Sacre du printemps et cette Symphonie n°3 de Mahler.  Outre ...
Rattle_Simon_2b_Monika_Rittershaus

A Berlin, Rattle peaufine sa Walkyrie

Cinq ans après sa Walkyrie aixoise (disponible chez BelAir) Sir Simon Rattle remet son ouvrage sur le métier, avec une distribution en partie renouvelée et le même Philharmonique de Berlin. Il nous en propose cette fois une simple version de concert, avec les petits jeux de scènes habituels à ce genre d’exercice, et si on retrouve encore de forte similitudes avec sa version de 2007, quelques détails ont changé, et ...
Salonen et Harding, supers stars !

Au Baltic Sea Festival de Stockholm : Salonen et Harding, supers stars !

Depuis 2000, le festival de la mer baltique, à Stockholm, rythme les derniers jours du mois d’août. Initié par Valery Gergiev, Esa-Pekka Salonen et Michael Tydén, l’intendant de la Berwaldhallen, salle de concert de l’Orchestre de la radio de Suède, la manifestation ambitionne de faire honneur aux orchestres, musiciens et compositeurs des rives de la Baltique. Très soucieux, comme toute institution suédoise, du respect de l’environnement, le festival agit en ...
Mahler 8 et Gergiev : dans le mille !

Mahler 8 et Gergiev : dans le mil(le) !

La Symphonie n°8 «des mille» de Mahler demande un tel rassemblement de forces que tout est fait pour que chaque exécution soit une réussite et chaque enregistrement un chef-d’œuvre. De toutes les versions existant au disque de ce colosse symphonique, aucune ne pêche réellement. Valery Gergiev poursuit son ascension malherienne avec un enregistrement une fois encore exceptionnel. La Symphonie n°8 de Mahler est avant tout un opéra qui s’ignore – surtout ...
Mahler se suffit à lui-même

Mahler se suffit à lui-même

Orchestre de Paris «Du vin nouveau dans de vieilles amphores». Voici comment Richard Dubugnon présente son œuvre dans le programme de salle. On ne saurait être plus prétentieux. En guise de «vin nouveau» nous avons eu un picrate de mauvaise qualité, un mélange douteux de Berg, Messiaen et Bernstein. Ce Concerto pour violon commençait pourtant bien, l’orchestration est luxuriante, la pâte sonore riche, surtout quand elle est portée par Esa-Pekka Salonen. ...
Sibelius et la totale maîtrise de la voix

Sibelius et la totale maîtrise de la voix

Le Volume 3 de cette imposante Édition Sibelius rassemble toute la musique pour chœur et orchestre, son unique opéra (La Jeune Fille dans la Tour), ses mélodies et ses mélodrames avec orchestre. Ainsi que pour les autres albums avec orchestre, deux phalanges se partagent la vedette : l’Orchestre Symphonique de Göteborg sous les baguettes de Neeme Järvi et Jorma Panula, et l’Orchestre Symphonique de Lahti sous celle d’Osmo Vänskä. Ce n’est pas ...
Barbant et Isolde

Barbant et Isolde dans une mise en scène de Yannis Kokkos

Les productions wagnériennes se suivent sans se ressembler à la Monnaie. Après le Tannhäuser iconoclaste mis en scène par Jan Fabre il y a deux saisons, et le Vaisseau Fantôme insignifiant de Guy Cassiers l’année dernière, c’était au tour de Yannis Kokkos de proposer au public bruxellois sa vision de Tristan und Isolde. Cette vision est, sans surprise, radicalement différente de celles de ses collègues belges, Kokkos cherchant avant tout ...

Musica ricercata

Cycle Ligeti/Mahler à la Cité de la musique Une fois encore, ce samedi 24 mai, la Cité de la musique confirmait l’excellence de sa programmation et la constante qualité de ses concerts. Si le voisinage Ligeti/Mahler était, ce soir-là, plus qu’improbable, rien n’empêchait l’auditeur d’apprécier pour elles-mêmes les quatre œuvres inscrites au programme. Saluons tout d’abord l’éminente direction de Jonathan Nott, dont la présence rayonnante, la souplesse féline et l’élégance du geste ...

Conte médiéval franco-finlandais

L’Amour de loin Paris. Théâtre du Châtelet. 26-XI-01. Kaija Saariaho : L’Amour de loin. Dawn Upshaw, Lilli Paasikivi, Gerald Finley. Chœur de Chambre Accentus. Chef de chœur : Laurence Equilbey. Orchestre de Paris. Direction : Kent Nagano. Mise en scène : Peter Sellars. Décors : George Tsypin. Costumes : Martin Pakledinaz. Lumières : James F. Ingalls. Commencé avec Trois Sœurs de Peter Eötvös au Théâtre du Châtelet, le mois de novembre se sera conclu en ce même théâtre sur ...
La beauté à l’état pur.

L’Amour de loin, la beauté à l’état pur

Paris. Théâtre du Châtelet. 26 novembre 2001. Kaija Saariaho : L’Amour de loin. Dawn Upshaw. Lilli Paasikivi. Gerald Finley. Orchestre de Paris. Direction : Kent Nagano. Mise en scène : Peter Sellars. Livret : Amin Maalouf. Un an après la merveilleuse création de «El Nino», Dawn Upshaw, Peter Sellars et Kent Nagano reviennent au Châtelet pour une nouvelle création. Co-création en fait, car l’opéra, co-commandé par Le Théâtre du Châtelet et le Festival de Salzbourg, ...