Mot-clef : Marc Hervieux

La Vie Parisinne, crédit photo  : Opéra de Québec

Québec : La Vie parisienne, feu partout

La Vie parisienne de Jacques Offenbach est une oeuvre à part dans l'immense production du compositeur. C'est l'opéra-bouffe qu'on ne pourrait réduire à une simple farce. Certes, on fait feu de tout bois pour éblouir et décontracter les plus blasés des spectateurs. Mais l'opéra recèle des trésors d'imagination théâtrale et n'est pas avare d'émotions sensorielles pour satisfaire les plus exigeants des mélomanes. On peut s'amuser, rire et être ému. ...
Caroline Bleau & Marc Hervieux © Yves Renaud

A Montréal, La Chauve-Souris sans bulles de champagne

L'opérette Die Fledermaus de Yohann Strauss fils, est un chef-d'oeuvre de bonne humeur, de joie de vivre et d'excellente musique. Inutile de revenir sur une intrigue aux multiples rebondissements. Ici tout est prétexte aux déguisements, à l'extravagance, au champagne qui coule à flot et fait tourner les têtes, aux petites femmes jolies et parfumées, avenantes, enfin à toute une faune voulant follement s'amuser. Là où tout est permis ou presque. On ...
montreal_gala11

Gala de l’Opéra de Montréal

Un paysage sonore : la Maison symphonique. Un concert-bénéfice que certains aficionados qualifieront d’un peu trop sage, sans éclat, ni grain de folie, avec au grand total une dizaine d’artistes canadiens, dans des airs tirés du grand répertoire. Depuis deux ans, cet événement tant attendu, prélude aux festivités de fin d’année, se rapetisse comme peau de chagrin. Un spectacle qui dure à peine trois heures, entracte inclus. Cette année, le 16ième ...
Marc Hervieux ténor vériste

Marc Hervieux ténor vériste

Nous attendions beaucoup du premier CD de Marc Hervieux, consacré exclusivement à des airs d’opéras, après son disque, Le premier Noël, hommage au ténor Richard Verreau, édité chez Atma et une virée du côté de la chanson populaire, Après nous. Tenor Arias est le deuxième CD paru chez Atma Classique. Les aficionados ne seront pas déçus, ni par le choix des airs, ni par les moyens vocaux déployés. Marc Hervieux ...
Une comédie-musicale à l’Opéra

Nelligan, une comédie-musicale à l’Opéra de Montréal

Il serait temps de remettre les pendules à l’heure, de repenser les priorités, de décider ce que doit faire l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal. On se réjouit que depuis 1984, l’Atelier lyrique ait offert un programme de perfectionnement pour jeunes chanteurs d’opéra professionnels. Pourtant, une sérieuse prise de conscience s’impose aujourd’hui, sur la pertinence et son rôle. On se demande toujours, en écrivant ces lignes, si l’Atelier est un ...
Trente airs pour nos trente ans

Gala de l’Opéra de Montréal : Trente airs pour nos trente ans

L’Opéra de Montréal, afin de souligner la 14e édition du Gala, rendait un vibrant hommage au Père Fernand Lindsay, fondateur du Festival international de Lanaudière. Il est de coutume, chaque année, d’introniser au Panthéon canadien de l’art lyrique un personnage qui a œuvré en ce domaine. Toute sa vie le Père Lindsay a voulu rendre accessible la musique classique au plus grand nombre ; il en avait fait, en quelque sorte, ...
Un diptyque splendide

Pagliacci et Gianni Schicchi à Montréal, diptyque splendide

La trentième saison de l’Opéra de Montréal s’ouvre décidément sous d’heureux auspices. À la première de ce doublé, le spectacle nous apparaît déjà bien rodé et sans faille. D’ailleurs, on ne sait plus si l’on doit d’abord saluer la mise en scène d’Alain Gauthier – et la direction d’acteurs efficace – ou la prestation brillantissime des chanteurs-comédiens. Tout s’équilibre à merveille et la magie opère à chaque instant. Aucun temps ...
La loi des hommes

Cavalleria rusticana / I Pagliacci, la loi des hommes

Deux tranches de vie bien saignantes sur fond de vendetta, telle est la dimension de Cavalleria rusticana et I Pagliacci. Si la mise en scène de Jacqueline Langlais ne fait pas dans la dentelle en respectant l’esthétique vériste du coup de couteau, elle est vampée par la trame filmique de Serge Gingras. L’atmosphère, pour ainsi dire, est ainsi restituée par la battue des flots, le climat aride de la campagne ...
festivalquebec

Au Québec, d’un Gala à l’autre

Québec. 6-XII-2008. Salle Louis-Fréchette du Grand-Théâtre de Québec. Airs et extraits d’opéras. Avec : Lyne Fortin, Anna Maria Popescu, Antoine Bélanger, Anna Kasyan, Elena Xanthoudakis, Aline Kutan. Mikhail Svetlov, Gregory Dahl, Oksana Kramaryeva, Marc Hervieux, Marie-Josée Lord, Liam Bonner. Chœur de l’Opéra de Québec. Chef de chœur : Réal Toupin. L’Orchestre symphonique de Québec. Direction : James Meena. Montréal. 7-XII-2008. Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts. Airs et extraits ...
Chantal Lambert … lyrique

Chantal Lambert, directrice de l’Atelier Lyrique de l’Opéra de Montréal

Chantal Lambert est directrice de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal depuis 1990. Premier Prix du Conservatoire de musique du Québec à Montréal, la soprano Chantal Lambert fut mémorable dans La Voix humaine de Francis Poulenc, touchante et vulnérable Mimi dans La Bohème de Giacomo Puccini, une éblouissante Belle Hélène, une désopilante et très sexy Métella de la Vie parisienne de Jacques Offenbach. Son répertoire ne connaît pas de frontière. "Je ...
Place au chant

Gala de l’Opéra de Montréal 2007, place au chant

La salle du Grand Théâtre était pleine à craquer pour souligner ce Ve Gala, placé sous le signe de la qualité artistique. L’Opéra de Québec a offert un florilège d’airs et duos d’opéras interprétés par 13 chanteurs au grand plaisir des mélomanes. Un cadeau des Fêtes lyriques. Point d’ouverture symphonique, toute la place était réservée au chant et à des artistes généreux qui ont donné le meilleur d’eux-mêmes. Tous et toutes ...
Le Gala de 2007

Le Gala de 2007

XIIe édition «Vous allez vivre cet après-midi un moment de magie : la 12e édition de l’Opéra de Montréal, notre grande fête lyrique annuelle» annonçait dans sa brève allocution, le directeur artistique Michel Beaulac. Ce Gala était à l’image de tous les galas réussis : festif. Il n’y manquait rien, pas même la note de folie qui fait chavirer le public. À la toute fin, le Brindisi traditionnel, et des confettis de faux ...
Les amants maudits

Les amants maudits

Roméo et Juliette Musique sirupeuse d’un ennui mortel pour les uns, bain de jouvence mélodique pour les autres, le Roméo et Juliette de Charles Gounod suscite encore la controverse et les prises de position rappellent, certes avec moins de virulence, celles qui opposèrent jadis le clan des Montaigu aux Capulet. C’est assurément le meilleur opéra de Gounod, avec ses quatre grands duos d’amour, d’une inspiration soutenue, culminant au destin fatal des ...
marc-hervieux

Retour aux sources avec le ténor Marc Hervieux

Ténor. Le mot seul semble évoquer tout l’opéra. «Le ténor, écrit Balzac, c’est l’amour, c’est la voix qui touche le cœur, qui vibre dans l’âme, et cela se chiffre par un traitement plus considérable que celui d’un ministre.» Par ailleurs, ne parle-t-on pas dans le langage courant, des grands ténors de la politique, du sport, et cela dans tous les domaines de l’activité humaine ? « Je n’ai jamais voulu imiter ...
Le bal démasqué

Le bal démasqué

Le Gala, XIe édition. On pouvait s’attendre à une salle bondée, à une atmosphère festive à l’approche de Noël, effectivement, la bonne humeur était au rendez-vous, concordant aux premiers cristaux de neige tombée. Le Gala de l’Opéra de Montréal devient, à l’instar du Messie de Haendel ou du Casse-Noisette de Tchaïkovski, le rituel de l’Avent fort prisé pour tous les aficionados. Près de vingt chanteurs ont interprété les airs les plus ...
Les amours à jamais perdues

Les amours à jamais perdues

La Bohème Pour tous ceux qui ne sont pas nés de la dernière pluie, les Episodes de la vie de Bohème hantent les souvenirs qui sommeillent en nous. C’est l’époque rude de l’apprentissage de la vie, les premières gelures amoureuses de nos hivers glorieux. C’est la balafre caressée de nos rêves de jeunesse que nous gardons intacte : fraîcheur initiale de nos premières amours et déclaration liminaire de nos ambitions insensées. Il ...
Du craquement d’une allumette à l’embrasement d’une nonne

Du craquement d’une allumette à l’embrasement d’une nonne

Il Tabarro & Suor Angelica L’Opéra de Montréal a misé, pour ouvrir la nouvelle saison lyrique, sur deux œuvres lapidaires d’un dramatisme éprouvant. Les difficultés financières qui minent la maison, – rappelons le départ précipité des directeurs artistique et général, respectivement Bernard Labadie et David Moss, et le remerciement de nombreux employés en vue d’une restructuration, – n’ont en aucun cas entaché le spectacle d’une très belle tenue et sans compromis. ...
Le Xe Gala,que du bonheur !

Le Xe Gala de l’Opéra de Montréal,que du bonheur !

Le Gala de L’Opéra de Montréal (OdM) est devenu au fil des ans un événement incontournable qui annonce joyeusement l’arrivée de Noël. Dans une salle comble, c’est un feu roulant de notes et de contre-notes, ponctuées par des tonnerres d’applaudissements pendant plus de quatre heures de musique. Une table gargantuesque nous est servie par les marathoniens de l’art lyrique ! Des mets raffinés, accompagnés de vin capiteux ou de quelques jeunes ...
Un spectacle haut en couleurs

Les contes d’Hoffmann, un spectacle haut en couleurs

«Je, soussigné, lègue au porteur du présent, mon âme après sa séparation naturelle de mon corps. » L’étrange histoire de Peter Schlemihl. Adalbert Von Chamisso L’étrange histoire du manuscrit des Contes d’Hoffmann aurait pu fournir matière à un film d’aventure de Steven Spielberg et à son célèbre archéologue Indiana Jones. Dès l’instant où Jacques Offenbach rejoignit son ombre, un certain théâtre «porteur du présent» s’empara de la clef – celle suspendue ...