Mot-clef : Michaela Schuster

Mémorable Salome par Warlikowski et Petrenko à Munich

Mémorable Salome par Warlikowski et Petrenko à Munich

Il ne manque qu'une Salomé plus adéquate pour faire un spectacle idéal. Le mystère de l'amour est plus fort que le mystère de la mort - c'est Salomé elle-même qui le dit ; dans la mise en scène de Krzysztof Warlikowski, il n'est pas sûr que cette sentence emphatique soit prise pour argent comptant. C'est au contraire la mort qui rôde dans ce spectacle fort, qui décrit une société aux abois ...
La mort en finesse par Kirill Petrenko dans Le Tryptique de Puccini

La mort en finesse par Kirill Petrenko dans Le Tryptique de Puccini

Dans une nouvelle production assez littérale de Lotte de Beer, Kirill Petrenko développe les trois opéras du Tryptique avec une extrême finesse, au risque de lasser par trop de retenue et le refus constant de toucher les émotions simples, pourtant inhérentes aux partitions de Puccini. La distribution, d'un niveau de grande qualité habituel à la Bayerische Staatsoper, fait ressortir le baryton Ambrogio Maestri et les sopranos Eva-Maria Westbroeck et Ermonela ...
51m4EPpm+uL._SS280

Le fabuleux Wagner de Nikitin et Arming

Chassé de la Colline Verte en 2012 à cause d’un tatouage politiquement incorrect, Evgeny Nikitin poursuit tout de même une carrière internationale. Ainsi, il vient de publier son premier récital solo consacré exclusivement à Richard Wagner. « Die Frist ist um ». Quelques notes, quelques mots suffisent à Evgeny Nikitin pour créer une atmosphère. On tend l’oreille, on est captivé par cette voix sombre et mystérieuse qui semble faite pour donner ...
frau london1

Au ROH de Londres, une éblouissante et déroutante Femme sans ombre

Le Royal Opera House de Londres propose actuellement Die Frau Ohne Schatten (La Femme sans ombre) de Richard Strauss en coproduction avec la Scala de Milan. La remarquable mise en scène de Claus Guth nous fait vivre, pendant trois heures de musique et de spectacle, la douce et terrible angoisse que l’on n'expérimente ordinairement que dans les rêves, le tout appuyé par une interprétation musicale sans bavures. La Femme sans ombre ...
opus arte strauss frosch

La Femme sans ombre Salzbourg 2011, sans l’ombre de son intrigue originelle

On ne sait pas comment présenter au lecteur le spectacle proposé ici par Opus Arte et enregistré lors du festival de Salzburg 2011, car on aimerait bien dire qu’on peut y voir La Femme sans ombre du duo Strauss Hofmannsthal, mais même en se forçant on n’y arrivera pas car on n’y voit rien d’autre qu’une troupe de chanteurs réunis dans les années 50 dans ce qui, à l’évidence, est ...
Capriccio (Saison 2003/2004)

Un Capriccio prêt à entrer dans la légende à l’Opéra de Paris

Certes ce Capriccio est une reprise d’une production créée en 2004, mais on ne s’en plaindra pas tant ce spectacle exemplaire d’intelligence, de subtilité, d’animation, de caractérisation des personnages, fait figure d’incontestable référence dans la réalisation scénique de l’ultime opéra de Richard Strauss. La mise en scène de Robert Carsen replace l’action dans l’Opéra Garnier lui-même tout en la déplaçant subtilement dans le temps au quasi moment de sa gestation ou ...
Götterdämmerung Munich 2012 - Gabler, Gould, Paterson

Fin de Ring à Munich

Götterdämmerung est sans doute le plus périlleux des opéras de Wagner pour les metteurs en scène, et la dernière étape du cycle monté par Andreas Kriegenburg à Munich n’est sans doute pas la plus aboutie. Kriegenburg n’y abandonne pas son parti-pris narratif et ses jeux avec l’illusion théâtrale, mais il les ancre dans une époque plus nettement contemporaine : le premier acte, en particulier, ancre le monde des Gibichungen dans le ...
oehms_mahler_stenz

Markus Stenz et le Gürzenich de Cologne jouent un Mahler terrien

Le chef d’orchestre allemand Markus Stenz poursuit à la tête de son orchestre du Gürzenich de Cologne une intégrale des Symphonies de Mahler. Peu présent dans les pays francophones, ce chef est pourtant, à bientôt 50 ans, l’une des meilleures baguettes germaniques. Sous sa direction, l’Orchestre du Gürzenich de Cologne s’est hissé dans le peloton de tête des phalanges d’outre-Rhin. Historiquement la formation peut s’enorgueillir d’une longue tradition mahlérienne : elle ...
wozzeck munich

Wozzeck intense à Munich

Pour beaucoup d’amoureux de cette œuvre, il y a une production définitive du Wozzeck d'Alban Berg, celle montée pour la Staatsoper de Berlin et le Châtelet par Patrice Chéreau il y a deux décennies, modèle de raffinement et de simplicité qui était presque un manifeste pour la mise en scène d’opéra, qui n’a besoin ni de pénibles « reconstitutions », ni d’armatures conceptuelles ou symboliques. Andreas Kriegenburg a choisi une ...
Stemme_Nina©Tanja_Niemann

Belle Walkyrie munichoise à Paris

Un an après leur Parsifal parisien, les mêmes troupes du Staatsoper de Munich emmenées par leur chef Kent Nagano revenaient au Théâtre des Champs Elysées pour une Walkyrie de concert qui, comme le Parsifal, bénéficiait d’une intéressante distribution vocale. Et de ce point de vue, le premier acte sera à marquer d’une pierre presque blanche tant les trois principaux protagonistes, mais surtout le duo des jumeaux, firent preuve d’une exceptionnelle vaillance, ...
Jonas Kaufmann est Lohengrin

Jonas Kaufmann est Lohengrin

Filmée à l’été 2009, à Munich, cette production du Lohengrin de Richard Wagner était prétexte à deux prises de rôle évènementielles et médiatisées : Jonas Kaufmann en Lohengrin et Anja Harteros en Elsa von Brabant. Kaufmann est rayonnant de timbre avec une voix à la beauté plastique irradiante qui ne semble pas connaître de limites en terme de tessiture et de facilités. L’artiste s’impose naturellement comme le grand Lohengrin du moment par ...
Entre kitch et trash

Lohengrin entre kitsch et trash

Le spectacle proposé au Grand-Théâtre de Luxembourg est la reprise d’une production venue de l’Opéra d’Etat de la Sarre, et déjà présentée à Sarrebruck lors de la précédente saison. On y retrouve donc l’intéressante mise en scène de Michael Sturm, laquelle se déploie dans un décor unique réduit à quelques accessoires. Ces derniers sont situés dans un espace clos délimité par trois murs recouverts d’un horrible papier peint délavé, à ...
Salomé traumatisée

Salomé traumatisée

La photo de scène montrée sur la pochette donne le ton : cette Salomé, enregistrée en mars dernier au Covent Garden de Londres, est loin de ce que l’on a l’habitude de voir. Ici, pas d’érotisme fin de siècle, pas de volupté agrémentée d’une belle touche exotique. L’histoire que nous raconte David McVicar, c’est l’histoire d’une jeune femme profondément traumatisée, évoluant dans un univers aussi glacial que morbide où l’amour n’a ...