La Scène, Opéra, Opéras

Le Mariage secret à Rennes, ce que veut dire dramma giococo

Plus de détails

Rennes. Opéra. 03-I-2012. Domenico Cimarosa (1749-1801) : Le Mariage secret, dramma giocoso en 2 actes sur un livret de Giovanni Bertati. Mise en scène : Christophe Gayral. Décors : Camille Duchemin. Costumes : Cidalia Da Costa. Lumières : Christian Pinaud. Avec : Nigel Smith, Geronimo ; Camille Poul, Carolina ; Clémence Barrabé, Elisetta ; Doris Lamprecht, Fidalma ; Pascal Charbonneau, Paolino ; Armando Noguera, Robinson. Orchestre Symphonique de Bretagne, direction : Giuseppe Grazioli

L’Opéra de Rennes a trouvé le remède idéal pour lutter contre la morosité du climat et celle des annonces de rigueur économique, en programmant pour les fêtes de fin d’année la folle journée imaginée par Cimarosa et son librettiste Bertati, triomphalement créée à Vienne en 1792. Le choix de la production signée par Christophe Gayral pour les Jeunes Voix du Rhin en 2010 n’est pas étranger à notre plaisir, tant le metteur en scène possède une intelligence de ce style d’ouvrage qui lui permet d’en dérouler les péripéties parfois haletantes sans occulter les temps de répit consacrés à l’expression des doutes des protagonistes.

Dans cette réjouissante manufacture familiale des années 1960, Christophe Gayral dirige au cordeau de jeunes chanteurs inspirés. , que l’on ne présente plus, dévore son rôle de barbon avec autant de plénitude vocale que d’effet comique. , irréprochable Robinson, se joint à lui pour un remarquable duetto en ouverture du second acte. Le canadien ne nous charme ni par le timbre, ni par l’aisance des vocalises, mais emporte l’adhésion par son engagement scénique en campant un Paolino idéal de gaucherie juvénile. nous offre, pour sa part, le plaisir attendu dans un rôle construit à la mesure de son tempérament scénique.

Deux jeunes soprani sont également à l’affiche. La petite brunette apporte à Carolina sa fraîcheur ainsi qu’un instrument fruité et prometteur, pour peu qu’elle parvienne à polir un registre aigu parfois acidulé. La blonde joue les greluches avec un talent incontestable et une voix arrivée à maturité, c’est indiscutablement un nom à retenir. Nous aurions en revanche souhaité un peu plus de souplesse dans la baguette un peu raide quoique tout à fait professionnelle de pour que le bonheur de cette soirée d’hiver soit total.

Crédit photographique : (Geronimo) (Carolina) (Elisetta) (Fidalma) (Paolino) (Robinson). © Laurent Guizard

Plus de détails

Rennes. Opéra. 03-I-2012. Domenico Cimarosa (1749-1801) : Le Mariage secret, dramma giocoso en 2 actes sur un livret de Giovanni Bertati. Mise en scène : Christophe Gayral. Décors : Camille Duchemin. Costumes : Cidalia Da Costa. Lumières : Christian Pinaud. Avec : Nigel Smith, Geronimo ; Camille Poul, Carolina ; Clémence Barrabé, Elisetta ; Doris Lamprecht, Fidalma ; Pascal Charbonneau, Paolino ; Armando Noguera, Robinson. Orchestre Symphonique de Bretagne, direction : Giuseppe Grazioli

Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.