Mot-clef : Doris Lamprecht

LE VAISSEAU FANTÔME / WAGNER

Der fliegende Holländer

Opéra en trois actes sur un livret de Richard Wagner.

Mise en scène Beverly et Rebecca Blankenship
Scénographie et costumes Peer Palmowski
Lumières Hans-Joachim Koester

Orchestre Symphonique de Bretagne
(Direction Grant Illewellyn)
Direction musicale Rudolf Piehlmayer

Choeur d’Angers-Nantes Opéra
(Direction Xavier Ribes)

Choeur de chambre Mélisme(s)
(Direction Gildas Pungier)

Holländer Almas Švilpa
Senta Martina Welschenbach
Daland Patrick Simper
Erik Samuel Sakker
Mary Doris Lamprecht
Steuermann Yu Shao

Le Vaisseau Fantôme dans l’eau et les flammes à l’Opéra de Rennes

De retour à l’Opéra de Rennes où il a déjà été donné en version demi-scénique avec l’Orchestre de Bretagne sur scène, Der Fliegende Holländer de Wagner est cette fois interprété avec les musiciens en fosse et une scène remplie de vingt mille litres d’eau, sur laquelle évolue une très bonne distribution. La jauge de l’Opéra de Rennes n’est que de six cent cinquante places, mais on y a récemment joué Lohengrin ...
aONEGUINE_ONR-KlaraBeck_4136_acte1

Eugène Onéguine sans cœur à Strasbourg

Malgré une distribution homogène et de belle qualité, l’Opéra national du Rhin passe à côté du lyrisme et des sentiments passionnés d’Eugène Onéguine. La faute à une direction trop clinique et réservée et surtout à une mise en scène décalée et absconse dont on peine à saisir le fil directeur. La soirée commençait pourtant plutôt bien. Durant toute la première partie, le metteur en scène Frederic Wake-Walker se contente d’un travail ...

Un Médecin malgré lui de bonne tenue à Genève

Match Molière contre Gounod : 1-0. Avec Le Médecin malgré lui, curiosité lyrique de Charles Gounod basée sur la célèbre comédie de Molière, le Grand Théâtre de Genève propose un spectacle de bonne tenue grâce à une mise en scène fine et enlevée de Laurent Pelly. En 1857, Charles Gounod mettait la dernière main à son Faust. Il y travaillait depuis de nombreuses années, et sa première au Théâtre-Lyrique était prévue ...
orphee-aux-enfers_credits-opera-national-de-lorraine

Finesse musicale contre embonpoint scénique pour Orphée aux Enfers

Retour aux fondamentaux à Nancy avec Offenbach et son Orphée aux Enfers pour les festivités de fin d’année. Las ! L’excellence musicale du spectacle s’y trouve handicapée par une mise en scène aux semelles de plomb. Pourtant, tout commence plutôt bien avec le remarquable décor de Clement & Sanôu, reconstitution minutieuse du hall d’un grand hôtel à la décoration Art déco, où le metteur en scène Ted Huffman a choisi de dérouler ...
MAROUF, SAVETIER DU CAIRE crédit photo Pierre Grosbois

Mârouf, délicieux cairote cake

L'Opéra Comique poursuit l'exploration de son patrimoine, mais Mârouf, l'un des plus grands succès de la salle Favart, ravive des souvenirs moins glorieux. Le nom d'Henri Rabaud reste entaché de sa responsabilité dans l'exclusion des élèves et professeurs juifs du Conservatoire, qu'il dirigeait en 1940. De l’œuvre elle-même, on pouvait craindre un pittoresque d'exposition coloniale ou un humour qui sent le rance. Ce n'est pas le cas, puisque le livret ...
ac gillet-tours

Anne-Catherine Gillet, magnifique Juliette à Tours

L’un des principaux attraits de cette nouvelle production tourangelle de Roméo et Juliette était la prise de rôle en Juliette d’Anne-Catherine Gillet. Depuis ses premiers pas dans la troupe de l’Opéra Royal de Wallonie à la fin des années 90, la soprano belge a en effet construit sa carrière avec une grande sagesse et un succès certain. Après une entrée en scène légèrement tendue, elle nous impressionne au fil des ...
roi pausole© GTG Yunus Durukan

Le Roi Pausole à Genève, jouissance et poésie

Une femme par jour de l’année, pour le bon plaisir du Roi. C’est donc un harem en guise de cour qui entoure Pausole, monarque truculent régnant sur ses 365 sujettes avec une bonhomie licencieuse. Sauf en ce qui concerne sa fille. Et lorsque la princesse Aline s’enfuit avec une danseuse de ballet qu’elle prend pour un charmant libertin, l’équilibre réglementé et implacable du royaume jouisseur de Tryphème se désarçonne peu ...
IL MATRIMONIO SEGRETO

Le Mariage secret à Rennes, ce que veut dire dramma giococo

L’Opéra de Rennes a trouvé le remède idéal pour lutter contre la morosité du climat et celle des annonces de rigueur économique, en programmant pour les fêtes de fin d’année la folle journée imaginée par Cimarosa et son librettiste Bertati, triomphalement créée à Vienne en 1792. Le choix de la production signée par Christophe Gayral pour les Jeunes Voix du Rhin en 2010 n’est pas étranger à notre plaisir, tant ...
Courteline à l’opéra

Les Boulingrin de Georges Aperghis, Courteline à l’opéra

Avec Les Boulingrin, aboutit la première commande que Jérôme Deschamps a passée depuis qu’il dirige l’Opéra-Comique. Georges Aperghis qualifie d’»opéra-bouffe» ce pendant de son sombre Avis de tempête (2004). Et pourtant, la pièce de Courteline n’est pas, à proprement parler, du théâtre bouffe. Contrairement au théâtre désespéré, cynique et mortifère de l’autre Georges (Feydeau), celui de Courteline constate, avec une égale lucidité, les lâches comportements humains ; mais, par une radieuse ...
Symbolisme, quand tu nous tiens

Die Tote Stadt de Korngold : Symbolisme, quand tu nous tiens

Roman considéré comme fondateur du mouvement symboliste, Bruges la morte de l’écrivain belge d’expression francophone Georges Rodenbach a connu une fortune diverse, devenue Le Mirage dans son adaptation théâtrale (par Rodenbach lui-même) puis La Ville morte en 1920, mis en musique par le tout jeune Erich Wolfgang Korngold. Et cette musique, qui combine une facilité mélodique digne de Puccini aux déchaînements orchestraux de Richard Strauss, ne pouvait que mieux convenir ...
Amusant, charmant, séduisant

Fra Diavolo, amusant, charmant, séduisant

Que plus personne ne dise que l’opéra-comique français est démodé et qu’il est impossible de la mettre en scène en ce début du XXIe siècle ! Le charme de ces œuvres opère toujours – à une condition près : que le metteur en scène ne tente pas de couper les cheveux en quatre et de voir derrière ces pièces plus qu’il n’y a. Dans cette coproduction de l’Opéra Royal de Wallonie et ...
Sophie Arnould, une œuvre à découvrir

Sophie Arnould de Gabriel Pierné, une œuvre à découvrir absolument

Ce délicieux enregistrement complète la série consacrée à Gabriel Pierné par la firme Timpani, et c’est avec un plaisir non dissimulé qu’on découvre cet adorable opéra de chambre en un acte, d’une durée qui atteint à peine les trois quarts d’heure. L’intrigue est fine et délicatement conduite, portée par un texte très poétique enrichi de nombreux non-dits que se plaît à souligner la musique. L’action raconte ainsi un épisode dans ...
Le retour du bandit II

Le retour du bandit II

Zampa Fêtons enfin le retour dans la salle faite pour lui de l’opéra-comique, genre rarement donné de nos jours, à l’exception de quelques œuvres incontournables, telles Carmen (1875) et Manon (1884). Mais l’opéra-comique du début du XIXe siècle, mélodramatique, nourri de nombreuses références littéraires et qui remportait d’énormes succès à son époque est trop absent de nos scènes pour ne pas en saluer le retour salle Favart avec Zampa (1831) de ...
Poussez, poussez l’escarpolette

Véronique de Messager au Châtelet : Poussez, poussez l’escarpolette

Poussez, poussez l’escarpolette… oui mais pas dans l’orchestre ! Presque tout était réuni pour que cette production de Véronique d'André Messager, qu’enfin une grande scène parisienne ose monter, puisse être d’anthologie. Sauf l’orchestre. Avec Jean-Christophe Spinosi, chaque roulement de caisse claire est une rafale de mitraillette, chaque coup de timbale un coup de canon. Nous sommes loin de la musique « distinguée », « sans banalités » et « riche d’inventions ...
Charles Gounod, Faust

Faust de Gounod à l’Opéra de Lille

Le public est venu en nombre ce dimanche au magnifique Opéra de Lille pour cette fastueuse production de Faust qui créée la saison dernière au Royal Opera House de Covent Garden est passée par Monte-Carlo et Trieste avant d’arriver dans la Métropole Nordiste. De la distribution réunie, on se serait volontiers passé du chevrotant Paul Charles Clarke, qui serait peut-être un Faust apprécié à l’Opéra de Milwaukee ou à Houston, ...
Jean-Philippe Rameau en DVD

Jean-Philippe Rameau en DVD par Christie et Minkowski

Ces deux enregistrements marquent l’arrivée du compositeur dijonnais sur le support DVD. Arrivée en force puisque ces deux titres, reflets de deux représentations à l’Opéra de Paris, sont mises en scène par deux emblèmes de l’ère d’Hugues Gall à la tête de cet établissement, Laurent Pelly et Robert Carsen. On ne s’étonnera pas d’y trouver à la baguette, les deux chefs spécialistes du moment, William Christie pour Les Boréades et ...