Mot-clef : Pascal Charbonneau

Après Chéreau, La Maison des Morts de Janáček inspire Warlikowski

Après Chéreau, La Maison des Morts de Janáček inspire Warlikowski

Inspiré par l’univers carcéral du dernier opéra de Leoš Janáček, Krzysztof Warlikowski renoue pour sa première production à l’Opéra Royal de Londres avec la force des spectacles qu’il présentait une décennie plus tôt à Paris sous l’ère Mortier. Cette réussite trouve un écho dans la réalisation musicale, aussi efficace orchestralement que vocalement. Pour sa première collaboration avec le Royal Opera House de Covent Garden, en partenariat avec l’Opéra de Lyon et ...
Jardin dv.Y.Petit_110

Le jardin d’hiver de William Christie à Besançon

Initiée en 2015 dans le jardin d'été de Sir William, la 7e édition du festival Jardin des Voix achève son parcours exemplaire au cœur de l'hiver bisontin. Parvenu au sommet d'un art auquel seule la jeunesse peut épargner la sclérose muséale, William Christie a créé en 2001 Le Jardin des Voix, académie pour chanteurs venus du monde entier. Après deux semaines de travail intensif au théâtre de Caen sous la main ...
Castor & Pollux_Opéra de Dijon©Gilles Abegg_IMG_0261

Castor & Pollux dépoussièré par Haïm et Kosky

Avec Castor & Pollux proposé par l'Opéra de Dijon, c’est véritablement dans l’atmosphère d’une tragédie antique pleine de sang et de fureur que nous plongent Barrie Kosky et Emmanuelle Haïm. Car, contrairement à ce que l’on peut croire, la musique de Rameau s’y prête. Ces deux-là s’entendent à merveille pour utiliser à leurs fins sa nervosité, sa dynamique trop souvent édulcorée par des interprétations sucrées. Ils s’accordent magnifiquement pour nous donner ...
IntoTheWoods(1)

Into the Woods : un nouveau Sondheim au Châtelet

Stephen Sondheim est un nom qui, chez les Français, provoque encore un unanime haussement de sourcils. Ses triomphes outre-atlantiques n'ont que faiblement retenti chez nous, et son génie, unanimement applaudi des connaisseurs, n'a pas eu raison, pour l'instant, des réticences que les comédies musicales peuvent rencontrer parmi nos publics. Elles sont trop élaborées pour être un divertissement vraiment populaire, et les amateurs d'opéra, dont la « musique facile » est la hantise, ...
offenbach-nancy

Grâce à Offenbach, le sinistre Barbe-Bleue fait rire Nancy

C’est un joli cadeau que l’Opéra national de Lorraine fait à ses spectateurs en coproduisant avec Maastricht, Angers-Nantes Opéra et Rennes le rare Barbe-Bleue de Jacques Offenbach. L’œuvre le mérite pourtant, qui date de la pleine maturité du compositeur, entre La Belle Hélène et La Vie parisienne, et offre toutes les composantes qui ont fait le succès du «Petit Mozart des Champs-Elysées», texte des attitrés Meilhac et Halévy inclus. Bien évidemment, ...
20130925 STRASBOURG

De la Maison des Morts à Strasbourg : Trop beau pour être vrai

Avec De la Maison des Morts, le metteur en scène Robert Carsen et le directeur de l’Opéra du Rhin Marc Clémeur parviennent au terme de leur cycle Janáček, initié à Anvers il y a quatorze ans avec Jenufa. Intégralement repris à Strasbourg et complété par L’Affaire Makropoulos et l’actuelle Maison des Morts, ce cycle aura ainsi présenté en cinq saisons et dans des conditions exemplaires les cinq opéras majeurs de ...
David et Jonathas

David et Jonathas à Aix

Le spectacle aixois avait de toute évidence exaspéré notre collègue. On pouvait en effet sourciller devant l’arrière-plan grossièrement psychanalytique de la lecture d’Andreas Homoki, lequel tente maladroitement d’expliquer la situation conflictuelle présente par des retours bien inutiles dans le passé. Il est vrai que les scènes montrant David en Jonathan enfants n’éclairent en rien l’œuvre, et que le contexte vaguement judéo-palestinien qui semble informer la mise en scène – à ...
DAVID ET JONATHAS (Andreas HOMOKI)  2012

Charpentier chez Ikea à Srebrenicaix en Provence

Revisiter une oeuvre, lui donner un autre niveau de lecture, relever un sens caché est une chose. Transposer de façon improbable et se faire s'agiter les acteurs sur scène en est une autre. La Traviata dans un sanatorium, Katya Kabanova dans une cour d'HLM, Carmen à la frontière américano-mexicaine ou Dialogues des carmélites dans une secte new age, cela peut marcher si cela fait sens. Force est de constater que ...
IL MATRIMONIO SEGRETO

Le Mariage secret à Rennes, ce que veut dire dramma giococo

L’Opéra de Rennes a trouvé le remède idéal pour lutter contre la morosité du climat et celle des annonces de rigueur économique, en programmant pour les fêtes de fin d’année la folle journée imaginée par Cimarosa et son librettiste Bertati, triomphalement créée à Vienne en 1792. Le choix de la production signée par Christophe Gayral pour les Jeunes Voix du Rhin en 2010 n’est pas étranger à notre plaisir, tant ...
Un barbier diabolique

Sweeney Todd au Châtelet, un barbier diabolique

Pour la première fois en France, une version sombre et sociale du "musical" de Steven Sondheim, d’après un fait divers londonien du XIXème siècle. Du grand art ! La nouvelle comédie musicale du Théâtre du Châtelet nous transporte dans un monde des bas-fonds londoniens. Sous la forme d’une ballade, chantée et reprise par la foule dès l’ouverture de l’œuvre, Sweeney Todd conte l’histoire du barbier diabolique de Fleet Street, imaginée en 1979 ...
Le baroque à l’heure du jardin des voix 2007

Le baroque à l’heure du jardin des voix 2007

Un jardin florissant La Cité de la Musique a eu l’heureuse idée d’organiser cette année un cycle de neuf jours consacrés à l’Europe baroque (du 5 au 13 mars 2007). Seize concerts et une table ronde se sont succédés dans une promenade baroque à travers l’Europe. C’est au cours de cette promenade que William Christie, en père attentionné, nous a présenté ses jeunes protégés du Jardin des voix. La troisième édition ...
L’arc solaire du destin

Carmen, l’arc solaire du destin

Elle a, dans sa laideur piquante, Un grain de sel de cette mer D’où jaillit, nue et provocante, L’âcre Vénus du gouffre amer. Carmen. Théophile Gautier Carmen est unique et pourtant toutes les femmes se reconnaissent en elle. Sa fascination est telle qu’elle attire un large public qui d’ordinaire ne fréquente pas les théâtres lyriques. Les amateurs de tout acabit et autres aficionados confondus viennent entendre chanter et voir mourir la ...