Danse , La Scène, Spectacles Danse

Agnès Letestu, la superbe Aliénor et le fin amor

Plus de détails

Théâtre du Gymnase Marie Bell, Paris. 11-X-21. Aliénor, variation sur l’amour courtois. Mise en scène chorégraphique : Alain Marty, de l’Opéra de Paris. Idée originale : Claude Sicre. Textes : Harold Crouzet. Créations musicales : Albertin Ventadour, Mathieu Lannelongue, Hugo Crouzet, Romain Marty. Costumes : Agnès Letestu. Avec Agnès Letestu, danseuse étoile de l’Opéra de Paris (Aliénor), Vincent Chaillet, Premier danseur de l’Opéra de Paris (Le Roi), Harold Crouzet (Le troubadour), Albertin Ventadour (Le musicien)

C’est autour du thème de l’amour courtois, le fin amor, qu’ a conçu le spectacle Aliénor, variation sur l’amour courtois avec , et le comédien , accompagnés par le gambiste . Un étonnant trio sur la séduction au Moyen-Age pour de lumineux interprètes.

Étrange destin que celui d’Aliénor, reine de France, puis épouse du roi d’Angleterre, lettrée, musicienne et émancipatrice. Protectrice des troubadours, ces poètes itinérants de la langue d’Oc, elle conjugue avec eux l’amour courtois, ce marivaudage subtil qu’elle ne trouve pas dans la fréquentation de son époux Henri II, guerrier pratiquant la chasse. C’est elle qui donne ses lettres de noblesse au Jazer, l’acte d’amour étant l’ultime épreuve que la dame fait passer à son troubadour.

Dans le ballet imaginé par , c’est une forme de trio amoureux qui se forme entre la reine, le roi son époux et le troubadour. Le poète est à la fois l’objet de rivalité et le narrateur de cette histoire d’amour et de jalousie.

Poétique, la langue d’oc l’est assurément, tout comme l’est la chorégraphie d’Alain Marty, reine sensible dansée par une étincelante et amoureuse et un guerrier, viril et jaloux. La chorégraphie tire astucieusement parti du comédien qui, bien que n’étant pas danseur, est un partenaire solide aussi bien pour que pour Vincent Chaillet.

Face à une reine et un roi muets, le comédien parle pour trois, cherchant l’élévation des âmes et la réconciliation. Créé en septembre à Montauban, en Aquitaine, le spectacle fait escale pour quelques représentations à Paris, sur la scène un peu étroite du Théâtre du Gymnase qui bride parfois ces deux magnifiques danseurs dans leurs mouvements. Les moments clés se déroulent sur le lit conjugal, placé en fond de scène, prétexte à de nombreux duos d’amour, tous différents. Dans la séduction, l’affrontement ou l’abandon, Agnès Letestu y est chaque fois royale et souveraine.

Crédits photographiques : © Patrick Fischer

(Visited 521 times, 1 visits today)

Plus de détails

Théâtre du Gymnase Marie Bell, Paris. 11-X-21. Aliénor, variation sur l’amour courtois. Mise en scène chorégraphique : Alain Marty, de l’Opéra de Paris. Idée originale : Claude Sicre. Textes : Harold Crouzet. Créations musicales : Albertin Ventadour, Mathieu Lannelongue, Hugo Crouzet, Romain Marty. Costumes : Agnès Letestu. Avec Agnès Letestu, danseuse étoile de l’Opéra de Paris (Aliénor), Vincent Chaillet, Premier danseur de l’Opéra de Paris (Le Roi), Harold Crouzet (Le troubadour), Albertin Ventadour (Le musicien)

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.