Archives de l’auteur : Benjamin Viaud

avatar

À propos de Benjamin Viaud

Je suis ingénieur de l’École Centrale de Nantes, mais je suis avant tout un amoureux de toute musique d’essence romantique, de Frédéric Chopin à Michel Legrand en passant par Louis Vierne et Arnold Bax. D’un esprit éclectique, je pars sans a priori à la découverte du monde infini de la musique, du Gamelan de Bali à Villa-Lobos, de Philip Glass à Von Bingen. Auteur d’un site sur Louis Vierne, je m’attache à promouvoir tous ces merveilleux compositeurs romantiques français et anglais aujourd’hui négligés au profit de quelques grands noms surexploités. Organiste de formation, je me consacre à présent uniquement à la composition.
Accéder à son site →

Ravel, Saint-Saëns Magnard au TCE

Programme à la fois homogène et hétéroclite pour ce concert de l’Orchestre National. Homogène car proposant trois grandes pages représentatives de la musique française se distinguant par leur sensualité et leur lyrisme, et hétéroclite car si les deux premières sont des chefs-d’œuvre largement connus et reconnus, la troisième était réservée, il y peu encore, à quelques initiés et curieux. Le concert débutait par les Valses Nobles et Sentimentales de Ravel. Petit ...

Thierry Escaich & Jean-François Zygel : Improvisation sur Le Fantôme de l’Opéra

Le Forum des Images organise fréquemment des « concerts ciné ». C’est l’occasion de voir des vieux films du cinéma muet accompagnés et illustrés en direct live par des musiciens très divers. Ce soir là c’était Thierry Escaich à l’orgue et Jean-François Zygel au piano qui se collaient à cet exercice original. Thierry Escaich est l’un des improvisateurs les plus doués du moment. J’ai souvent eu l’occasion de l’entendre en concert ou en disque ...

Fazil Say, compositeur virtuose et virtuose compositeur

Le 12 et 13 janvier dernier Fazil Say présentait en première mondiale au TCE son troisième concerto pour piano, commandé spécialement par Radio-France. Je ne connaissais pas du tout Fazil Say auparavant, si ce n’est de nom et de réputation bien entendu. Mais j’étais curieux d’aller entendre ce jeune pianiste turc jouer son propre concerto, c’est un fait si rare aujourd’hui. Le reste du programme était de plus très alléchant : ...
John’s earbox « La musique de John Adams à Londres »

John’s earbox « La musique de John Adams à Londres »

The death of Klinghoffer Les 18, 19 et 20 janvier furent l’occasion d’un week-end John Adams au Barbican de Londres organisé par la BBC et comprenant une série de concerts, de conférences et de films. Petit compte rendu de ces mini «folles journées Adams». Le vendredi 18 janvier commença par une version de concert de «The Death of Klinghoffer» donnée par le BBC Symphony Orchestra and Chorus et dirigée par Leonard Slatkin. ...
La beauté à l’état pur.

L’Amour de loin, la beauté à l’état pur

Paris. Théâtre du Châtelet. 26 novembre 2001. Kaija Saariaho : L’Amour de loin. Dawn Upshaw. Lilli Paasikivi. Gerald Finley. Orchestre de Paris. Direction : Kent Nagano. Mise en scène : Peter Sellars. Livret : Amin Maalouf. Un an après la merveilleuse création de «El Nino», Dawn Upshaw, Peter Sellars et Kent Nagano reviennent au Châtelet pour une nouvelle création. Co-création en fait, car l’opéra, co-commandé par Le Théâtre du Châtelet et le Festival de Salzbourg, ...
Bernard Herrmann [1911 - 1975]

Bernard Herrmann (1911-1975), compositeur

On pourra s’étonner dans un site principalement consacré aux compositeurs romantiques de la présence de Bernard Herrmann, ce dernier étant passé à la postérité essentiellement, pour ne pas dire uniquement, que par quelques célèbres musiques de film. C’est oublier que Herrmann fut aussi un compositeur de musique de concert de première importance. Il laisse une œuvre certes peu abondante mais qui aborde tous les genres, de l’opéra à la musique ...
Moeran Ernest [1894 - 1950]

Ernest Moeran [1894 – 1950]

En 1913 il rejoignit le Royal College of Music où il étudia le piano et la composition sous la direction de Sir Charles Stanford. Son apprentissage fut stoppé net par l’arrivée abrupte de la guerre où il fut enrôlé en 1914 comme message motocycliste dans le sixième bataillon du Norfolk Regiment. Le 3 mai 1917 à Bullecourt en France Moeran est sérieusement blessé à la tête par des éclats d’obus encastrés ...