Mot-clef : Franz Schmidt

bruckner

Bruckner et le finale de sa Neuvième Symphonie

Le 11 octobre 1896, Anton Bruckner disparaissait. Raillé de son vivant pour son apparence assez rustre, son accent paysan et ses manières mal dégrossies, Bruckner devait cependant ériger un monument symphonique sans précédent dans l’Histoire de la musique. A sa mort, dans les communs du palais du Haut Belvédère de Vienne où il occupait un appartement mis à sa disposition grâce à la bienveillance de l’Empereur François Joseph, ce solitaire ...
Schmidt

La somptueuse 2e symphonie de Franz Schmidt sublimée par Semyon Bychkov

Éblouissant chef d’œuvre de la symphonie viennoise du XXe siècle, la Symphonie n° 2 de Franz Schmidt revient enfin au catalogue par les Wiener Philharmoniker - l'orchestre même auquel le compositeur a appartenu en son temps - sous la baguette fervent de Bychkov qui s'est pris de passion pour cette grande page encore méconnue. Une merveille indispensable ! On connaît mal en France la musique de Franz Schmidt et c’est bien ...
Le dernier grand  romantique autrichien

Franz Schmidt (1874-1939), le dernier grand romantique autrichien

Le 11 février 1939 disparaissait l’un des plus éminents compositeurs autrichiens de la première moitié du XXe siècle. Disparition passée pratiquement sous silence du fait des conditions historiques catastrophiques de l’époque. Hitler dirigeait en dictateur une Allemagne qui avait absorbé l’Autriche en 1938 mais dont l’immense majorité de la population germanique tolérait, acceptait ou défendait l’action politique et sociale. L’imminence d’un conflit européen devenait de plus en plus menaçante voire ...
Acoustique Dévastatrice

Acoustique Dévastatrice

Tedi Papavrami et Armin Jordan Marquée par la naissance d’Arnold Schœnberg, l’année 1874 aura préfiguré l’avènement du sérialisme et du dodécaphonisme, et parallèlement vu le jour de Franz Schmidt, qui fut un fervent gardien d’une tradition classique apprise chez Brahms et chez Bruckner. Deux mouvements antithétiques semblaient ainsi prendre leur source la même année, le moderne épousant le conservateur. L’art de Schmidt est représentatif de ce romantisme s’évertuant à repousser l’heure de ...