Mot-clef : Martyn Brabbins

Marnie, création mondiale de Nico Muhly à l’ENO

Marnie, création mondiale de Nico Muhly à l’ENO

Six ans après Two Boys, Nico Muhly revient à l’English National Opera de Londres avec Marnie, sur un livret d’après le roman de Winston Graham ayant déjà inspiré au cinéma Alfred Hitchcock. La composition présente un travail efficace mais sans doute trop sage, cependant bien porté par l'équipe musicale et la mise en scène. Nico Muhly fait partie de la jeune génération de compositeurs américains et montre avec son nouvel opéra ...
https://www.resmusica.com/2017/02/28/serguei-bortkiewicz-le-dernier-des-romantiques/

Sergueï Bortkiewicz, le dernier des romantiques

S'il est un anniversaire dont on peut parier, en cette année 2017, qu'il passera inaperçu, c'est certainement celui des 140 ans de la naissance de Sergueï Eduardowitsch Bortkiewicz (1877-1952). L'excuse commode serait que « cent quarante » n'est pas un chiffre qui parle à l'imagination. Mais plus foncièrement, qui aujourd'hui se souvient de ce compositeur ukrainien, perpétuel exilé hors de son pays, et hors de tous les courants esthétiques qui ont traversé le vingtième ...
hyperion_elgar_martyn_brabbins

Edward Elgar et la Première Guerre mondiale

Martyn Brabbins et le BBC Scottish Symphony Orchestra signent une version de référence des Variations Enigma et proposent la première discographique de la rare trilogie de guerre Carillon / Une voix dans le désert / Le drapeau belge avec récitant en français et où la soprano Kate Royal se distingue avec ferveur et dignité. La relation de l’excellent chef d’orchestre britannique Martyn Brabbins avec la Belgique n’est pas fortuite par rapport au programme de ...
enfant1

Sortilèges 2.0 : Ravel à l’Opéra de Lyon

La nouvelle production de l'Enfant et les Sortilèges à l'Opéra de Lyon, quoique pleine d'originalité, demeure accessible à tout public. Dans la musique de Ravel comme dans le livret de Colette, les fantaisies se succèdent à un rythme si effréné, qu'il est difficile à un metteur en scène de prêter attention à toutes. Puisqu'il ne se passe pas vingt secondes, féerie oblige, sans qu'un nouveau personnage ne fasse irruption sur scène ...
Peter Sellars exalte deux raretés, Iolanta et Perséphone

Peter Sellars exalte deux raretés, Iolanta et Perséphone

En associant Iolanta de Tchaïkovski et Perséphone de Stravinsky, cette production aixoise, reprise à Lyon, ose deux défis : apparier deux opéras en un acte, exercice toujours délicat ; et puiser des ouvrages inhabituels, voire adjacents, dans le corpus des compositeurs. Peter Sellars, au talent décidément exceptionnel, les a merveilleusement relevés. Dans l’œuvre de Tchaïkovski, Iolanta n’est pas le plus fréquenté. Assurément, il s’agit d’un conte : Iolanta narre moins qu’il ne chante et ...
coeurdechienraskatov

Alexander Raskatov’s A Dog’s Heart in Lyon

In the interview he gave to ResMusica about his opera A Dog's Heart, Alexander Raskatov insisted on two things: its (pessimistic) message about our civilization's evolution, and its refusal—unusual in France—of working on musical language as an end in itself. The choice of a fantastic, satirical short story by Mikhail Bulgakov and of the atmosphere of 1920s USSR immediately relates Cœur de chien to Shostakovich’s The Nose, but this is ...
Lyon_Coeur_de_chien

Cœur de chien d’Alexander Raskatov à Lyon

Dans l’entretien accordé à ResMusica à propos de son opéra Cœur de chien, Alexander Raskatov insistait sur deux éléments : le message - pessimiste - sur l’évolution de notre civilisation et le refus - décalé en France - que le travail sur le langage musical soit un but en soi. Alors que le choix d’une nouvelle fantastique et satirique de Mikhaïl Boulgakov et l’ambiance soviétique des années 1920 fait immédiatement s'apparenter ...
aho_hautbois

Kalevi Aho, un contemporain finlandais majeur fête le hautbois

Kalevi Aho n’a rien de commun avec un bonimenteur opportuniste. Bien au contraire l’immense catalogue de ce Finlandais âgé de soixante-cinq ans induit depuis plusieurs décennies des commentaires convaincus et admiratifs tant ses sources d’inspiration et son traitement musical revêtent mille aspects disparates et changeant, justifiables et dégustables pour l’auditeur souvent confondu par tant de facettes inspirées. Ce nouveau CD BIS, éditeur suédois dévoué à la musique du maître, regroupe ...
royalflemishphilharmonic_samuel_jongen_brabbins

Encore une pépite Joseph Jongen

Lorsque les orchestres enregistrent sur leur propre label, pratique de plus en plus courante actuellement, il arrive qu’ils nous fassent découvrir un répertoire peu ou mal connu. Et c’est bien le cas ici où l’excellent Royal Flemish Philharmonic d’Anvers (Antwerpen en néerlandais) sous la baguette inspirée de son chef Martyn Brabbins nous propose une page peu connue de Joseph Jongen, ses Trois Mouvements Symphoniques op. 137, et une œuvre qui ...
harve_wagner_dream

Quel avenir pour « Rêve de Wagner » ?

Jonathan Harvey, compositeur  né en 1939 dont on a pu dire qu’il était le plus français des musiciens anglais doit en effet énormément à Olivier Messiaen et aux spectraux  (Tristan Murail, Gérard Grisey…). Mais c’est surtout la musique et la spiritualité de Karlheinz Stockhausen qui ont marqué en profondeur son parcours par son abord des sons électroniques, par sa réflexion d’écrits religieux (textes bouddhistes, Bible, pensée de Steiner…). S’inspirant des ...
Walton_hyperion

Symphonies de Walton : une nouvelle référence signée Martyn Brabbins

La première Symphonie de Walton fait partie des œuvres importantes d'un genre qui était plutôt en disgrâce pendant l'Entre-deux-guerres. Sa genèse est étonnante, puisque la composition laborieuse, entre 1932 et 1935, contraignit le chef Hamilton Harty à annuler plusieurs fois la création, avant de donner l'œuvre sans le quatrième mouvement ! La partition séduit par son romantisme puissant et mystérieux qui rappelle Sibelius, avec toutefois une froideur caractéristique de Walton. ...
hyperion_brian

Le gothique de la démesure d’Havergal Brian

C’était le grand événement de la saison 2011 des concerts promenades de Londres : la démesurée Symphonie n°1 d’Havergal Brian, régulièrement citée dans les histoires de la musique comme la partition la plus extravagante jamais composée !  Du moins celle qui terrorise tous les organisateurs de concerts par ses effectifs : 210 instrumentistes (dont 17 percussions, 68 cuivres et 32 bois) sans oublier les 600 choristes. On ne sera donc pas surpris ...
Wagner’s dream sans utopie

Festival Agora 2007 : Wagner’s dream sans utopie

La puissance du timbre dans l’espace est un questionnement qui est au cœur de l’opéra Wagner’s dream (le rêve de Wagner) de Jonathan Harvey donné en création française sur la scène du théâtre des Amandiers de Nanterre les 23 et 24 juin et sollicitant les ressources de l’électronique mis au service du drame qui se joue : le processus de transformation se fait ici le plus souvent en temps réel pour ...
Cyril Scott

Cyril Scott

Cyril Scott est mort en 1970 mais son œuvre appartient amplement à l’aventure tonale et thématique des siècles passés. Lui, que d’aucuns dans une Angleterre conservatrice considéraient comme un douteux moderniste, a composé un corpus orchestral somme toute immédiatement agréable et aisé d’écoute. Sa musique connut de son vivant un succès certain au pays et en Allemagne avant de tomber dans l’oubli durant plusieurs décennies. L’exploration élargie et relativement récente ...
Intégrale des oeuvres pour violoncelle de Chostakovitch

Intégrale des oeuvres pour violoncelle de Chostakovitch

Voici qu’en cette année 2006 de l’anniversaire des 100 ans de la naissance de Dimitri Chostakovitch apparaît un nouveau disque chez Nimbus consacré aux œuvres pour violoncelle du compositeur russe. Hormis les deux concertos, Chostakovitch composa également en 1934 une sonate pour violoncelle et piano, et son ultime chef-d’œuvre, la sonate pour piano et alto op. 147 fut arrangée pour violoncelle par Daniil Shafran. Le grand violoncelliste russe Mstislav Rostropovitch, élève ...
L’Ange de l’Histoire

Martyn Brabbins, l’Ange de l’Histoire

Musica 2004 Il fallait trouver un lieu à la mesure/démesure du projet artistique de Vinko Globokar (1932) pour envisager, à Strasbourg, dans le cadre de Musica, la création intégrale de L’Ange de l’histoire (der Engel der Geschichte), triptyque aux vastes dimensions (1heure30 de musique !) écrit par le compositeur slovène entre 2000 et 2004. C’est donc sous le chapiteau du tennis club de Strasbourg qu’eut lieu le spectacle, chapiteau abritant pour l’occasion ...