Mot-clef : Renaud Doucet

Cologne célèbre Offenbach

Natif de Cologne, alors en Prusse, Jacques Offenbach, surnommé « le Petit Mozart des Champs-Élysées » est à l’honneur en 2019, bicentenaire de sa naissance oblige. Dans le cadre des nombreuses commémorations, l’Opéra de Cologne ne pouvait pas passer à côté de l’évènement. Dès janvier, une version très abrégée des Contes d’Hoffmann, à destination du jeune public avec notamment des marionnettes. En juin, une nouvelle production de La Grande-Duchesse de ...
Matrimonio 1

Amusant Matrimonio segreto à l’Opéra de Cologne

C’est dans la joie que l’Opéra de Cologne clôt sa saison avec Il matrimonio segreto de Domenico Cimarosa. L’intrigue, il faut le dire, est bien maigre pour un opéra de trois heures. Un père qui arrange un riche mariage pour sa fille aînée. Un prétendant qui pourtant s’éprend de la cadette. Une fillette enfin qui est déjà mariée en secret. Et, bien sûr, une fin heureuse qui rend tout le monde ...
Drame de sang et de feu ?

Werther à Montréal, drame de sang et de feu ?

Éros est un dieu barbare, celui dont la flèche perce le cœur des amants. Insatisfait de les voir trop hésitants, il armera leur bras du flambeau de la passion. Il fera naître en eux, l’image tragique de l’amour. Opéra romantique noir ? La mise en scène de Christopher Dawes réussit à gommer par tous les moyens cette donnée qui nous paraît pourtant fondamentale. Trop de distance sépare les amants. Trop de lumière pour ...
Le syndrome Cendrillon revisité

Montréal revisite le syndrome Cendrillon

Deux heures et demie d’enchantement ! L’Opéra de Montréal clôt de façon éclatante la saison lyrique, avec Cendrillon de Jules Massenet, qui a ravi le cœur d’un public de tous âges, venu nombreux à la première. L’opéra, boudé trop longtemps par les scènes lyriques, mérite à être mieux connu pour ses qualités intrinsèques. La transposition de Cendrillon dans les années 50, aurait pu facilement détruire la magie du conte original. La mise ...
Calme plat sur la Mer Egée

Iphigénie en Aulide à l’Opéra National du Rhin, calme plat sur la Mer Egée

Créée en 1774, Iphigénie en Aulide est le premier opéra français que Christoph Willibald Gluck composa pour Paris. Alors âgé de cinquante-neuf ans, il était au faîte d’une renommée gagnée en Italie et à Vienne. Cette rencontre avec la tragédie classique française – le livret, adapté par Le Blanc du Roullet, est tiré de l’Iphigénie de Racine – lui donna l’occasion de mettre pleinement en action les principes de sa ...
Un conte de fées

Un conte de fées

Turandot version Renaud Doucet Le Volksoper propose depuis le 27 octobre une nouvelle production de Turandot. Disons d’emblée que sur le plan scénique cette production est une réussite. Nous avons vu ces dernières années tant de mises en scène transgressives, gratuitement scandaleuses, minimalistes, ou qui obligent à lire dix pages du programme pour comprendre le propos caché du metteur en scène, que cette Turandot est un plaisir à déguster sans arrière-pensées. ...
renaud_doucet

Renaud Doucet, metteur en scène de part et d’autre de l’Atlantique

Metteur en scène québécois, Renaud Doucet s’est distingué dans le cœur des mélomanes français par deux très belles collaborations avec l’Opéra de Strasbourg. Entretien de part et d’autre de l’Atlantique. « Ma formation première est en musique et je suis un passionné de la voix. » Resmusica : Votre carrière semble beaucoup tourner autour de l’opéra. Choix ou opportunité ? Renaud Doucet : Je n’ai pas monté de pièces de théâtre. J’ai travaillé comme comédien ...
Hector Cellini dell’ arte

Hector Cellini dell’ arte

Après Béatrice et Bénédict l’an dernier et avant Les Troyens de 2007, l’Opéra de Strasbourg poursuit sa série d’opéras d’Hector Berlioz, avec Benvenuto Cellini. Cette œuvre foisonnante est délicate à mettre en place, à la fois par son inventivité musicale et par son livret grouillant, mélangeant allègrement passages comiques et moments héroïques. Le pari est parfaitement réussi, grâce à l’excellent Orchestre Philharmonique de Strasbourg et aux excellents chœurs de ...
Cendrillon ou la fée du Rhin

Cendrillon ou la fée du Rhin

Cyril Diederich / Renaud Doucet Une réjouissante production de la Cendrillon de Jules Massenet proposée par l’Opéra du Rhin nous convie à une parade ensoleillée de printemps. Ce curieux opéra mi-seria, mi-buffa est bien mésestimé en France. Conte de fées certes, mais en aucun cas un divertissement léger ou une fable enfantine. Il s’agit plutôt d’une parabole initiatique narrant l’ivresse d’une métamorphose : celle d’une enfant timide, rêveuse, réduite aux tâches ancillaires ...