tous les dossiers(1)

Drumming Live embrase l’Opéra Bastille

Danse , La Scène, Spectacles Danse

Danse. Paris, Opéra Bastille. 1/VII/2017. Ballet de l’Opéra national de Paris : Drumming Live. Chorégraphie : Anne Teresa de Keermaeker. Musique : Steve Reich (Drumming, 1971). Scénographie et lumières : Jan Wersweyveld. Costumes : Dries Van Noten. Assistants de la chorégraphe : Marta Coronado, Cynthia Loemij, Jakub Truszkowski. Musiciens : Ensemble Ictus. Voix : Synergy Vocals. Avec les danseurs du Ballet de l’Opéra national de Paris : Sae Eun Park, Muriel Zusperreguy, Caroline Robert, Juliette Hilaire, Laurène Lévy, Miho Fujii, Awa Joannais, Sofia Rosolini, Florian Magnenet, Jérémy-Loup Quer, Daniel Stokes, Adrien Couvez.

confie avec Drumming Live une nouvelle pièce majeure au Ballet de l’Opéra de Paris. Avec les musiciens de l’, la partition de se déploie sur le vaste plateau de Bastille de façon magistrale.

C’est à , véritable feu follet, qu’incombe la phrase de base, motif qui forme la matrice de la pièce Drumming, créée par la Compagnie le 7 août 1998 à Vienne. Pour la chorégraphe belge, le choix de cette partition percussive permettait de poursuivre le long compagnonnage avec le compositeur new-yorkais qu’elle avait entamé avec Fase. Composée en 1971, Drumming est une pièce fondatrice de la musique minimaliste américaine, inspirée par le séjour d’études des percussions africaines effectué au Ghana par . Quelques années après la création de Drumming, confronte de nouveau son écriture minimaliste et musicale aux boucles infinies de la musique de Steve Reich dans Rain, créé en 2001 et confié en 2011 aux danseurs du .
En 2000, Drumming prend le nom de Drumming Live lorsque la musique est interprétée sur scène par l’. C’est dans cette configuration qu’Anne Teresa de Keersmaeker a souhaité que la pièce soit inscrite au répertoire du , de la même manière qu’elle avait souhaité la confier aux danseurs du Ballet de l’Opéra de Lyon en 2015. Les musiciens, exceptionnels, trouvent sur le vaste plateau de Bastille un terrain de jeu d’une ampleur inégalée. Ils s’y déploient en effet en fond de scène sur un plan exclusivement horizontal, borné par deux moniteurs sur lesquels s’égrènent les minutes.

A l’avant-scène, l’expression est identique pour les danseurs qui retrouvent le style vigoureux, millimétré et infiniment libre de la chorégraphe, abordé avec Rain il y a six ans. Certains des danseurs de cette première équipe, comme , ou , pourraient faire partie de la Compagnie tellement ils se montrent à l’aise. , qui n’y figurait pas, est une véritable révélation dans ce répertoire. Vive, bondissante, espiègle avec son carré de cheveux bouclés, c’est une bombe à fragmentation pour tous ses camarades de scène. D’autres plus jeunes danseurs n’ont pas encore tout à fait l’élan et la décontraction nécessaire au style Anne Teresa de Keersmaeker, mais compensent leur application par un engagement total.

A la musique d’une intense subtilité et d’une infinie douceur répond une chorégraphie vive et moirée, mélange d’impulsions contrôlées et de figures parfaites. Drumming Live fait pendant avec Rain dans ses infinies déclinaisons de couleurs orangées, ses variations microscopiques et ses ruptures de rythme. Ces deux pièces d’apparence minimaliste sont en cela presque plus riches stylistiquement que certaines pièces de Lucinda Childs ou de Trisha Brown. Elles rejoignent pour notre plus grand bonheur le répertoire d’une compagnie qui s’en montre digne. Une pièce à voir absolument…

Photos : © Agathe Poupeney / Opéra national de Paris

Banniere-clefsResMu728-90

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.