À emporter, Audio, Opéra

Don César de Bazan ou les espagnolades de Massenet

Plus de détails

Jules Émile Frédéric Massenet (1842-1912) : Don César de Bazan, opéra-comique en quatre actes et quatre tableaux sur un livret d’Adolphe Philippe d’Ennery, Dumanoir et Jules Chantepie. Avec : Laurent Naouri, Don César de Bazan ; Elsa Dreisig, Maritana ; Marion Lebègue, Lazarille ; Thomas Bettinger, Roi Charles II d’Espagne ; Christian Helmer, Don José de Santarém ; Christian Moungoungou, Capitaine des gardes. Ensemble Aedes et Orchestre des Frivolités parisiennes, direction musicale : Mathieu Romano. 2 CD Naxos. Enregistrés au théâtre impérial de Compiègne en février 2019. Texte de présentation en anglais et en français. Durée : 60:52

 

Les Frivolités parisiennes proposent une découverte de qualité de l’art lyrique français avec Don César de Bazan de Massenet.

Massenet_Don César de Bazan_NaxosTrois ans avant la fameuse Carmen, l’Opéra-Comique résonnait déjà au son des espagnolades avec Don César de Bazan. Mais qu’est-ce qui a fait que le premier soit l’un des opéras les plus connus aujourd’hui alors que l’autre fut totalement tombé dans l’oubli ? Pourtant, beaucoup de similitudes existent entre les deux : une partition légère et colorée aux couleurs espagnoles, le genre de l’opéra-comique choisi pour ces deux ouvrages, une bohémienne (Maritana) qui fait tourner les têtes de nombreux hommes, et des artistes de premier plan lors de sa création, dont un bon nombre seront les futurs créateurs de l’opéra de Bizet. La réponse est peut-être dans la différence de notoriété des deux compositeurs, Don César de Bazan étant une œuvre de jeunesse de Massenet.

C’est en tout cas un très bel enregistrement que nous propose les grands amoureux du lyrique à la française que sont Les Frivolités parisiennes avec l’ et à la direction musicale, . Toujours soutenue par le Théâtre Impérial de Compiègne, cette version studio, qui a précédé quelques représentations scéniques, fait merveille. Dommage que comme pour La Sirène d’Auber, les interventions parlées soient coupées alors que le livret est d’une belle qualité, mais reconnaissons que cette lacune permet toutefois d’apprécier avec force les mélodies séduisantes et leurs couleurs variées.

Si l’intervention de la Bohémienne se limite à deux airs, y affirme une grâce et une personnalité franche notamment dans sa Ballade aragonaise. Son jeune soprano frais enchante particulièrement dans les ensembles auxquels elle participe, de son duo avec Don César au superbe Duo nocturne avec Lazarille. Don César de Bazan est donc un opéra centré sur les figures masculines, ce noble tout autant désargenté qu’insouciant déployant les apparats nécessaires avec ses acolytes Lazarille, rôle travesti mené par , Don José () et Charles II ().

Massenet demande un véritable comédien pour ce rôle. a le panache adéquat pour répondre à cette exigence du compositeur, empreint d’une assurance et d’une désinvolture amusante que sa voix sait traduire sans difficulté. Son espièglerie s’accorde bien avec celle d’un autre baryton dans le rôle de Don José, en la personne de se révélant mordant à souhait dans la jalousie qui le porte. Leur duo Me marier ! est particulièrement savoureux.

donne toute sa stature au Roi d’Espagne – même si les aigus semblent un peu tendus par moment – et toute sa sensibilité (Que ta lèvre en fleur). La distribution vocale se complète d’une émouvante sous les traits d’un homme, et du baryton de Christian Moungoungou. Celui-ci sous les traits d’un capitaine des gardes est aussi présent que ses comparses, et tous deux sont forts d’une diction impeccable, et d’un art de la déclamation qui est partagé par tous.

Sous la direction de , chœur et orchestre se distinguent par une cohésion de groupe sans faille. Formidables points forts de cet enregistrement, la variété des atmosphères est agréablement mise en lumière. Belle découverte !

Plus de détails

Jules Émile Frédéric Massenet (1842-1912) : Don César de Bazan, opéra-comique en quatre actes et quatre tableaux sur un livret d’Adolphe Philippe d’Ennery, Dumanoir et Jules Chantepie. Avec : Laurent Naouri, Don César de Bazan ; Elsa Dreisig, Maritana ; Marion Lebègue, Lazarille ; Thomas Bettinger, Roi Charles II d’Espagne ; Christian Helmer, Don José de Santarém ; Christian Moungoungou, Capitaine des gardes. Ensemble Aedes et Orchestre des Frivolités parisiennes, direction musicale : Mathieu Romano. 2 CD Naxos. Enregistrés au théâtre impérial de Compiègne en février 2019. Texte de présentation en anglais et en français. Durée : 60:52

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.