Danse , Flash info

Décès du chorégraphe et dramaturge Raimund Hoghe

Plus de détails

Le chorégraphe, danseur et dramaturge est mort dans la nuit de vendredi à samedi à l’âge de 72 ans.

Né à Wuppertal, en Allemagne, il a commencé sa carrière comme journaliste en écrivant des portraits pour l’hebdomadaire allemand « Die Zeit ». Pendant dix ans, de 1980 à 1990, il devint le dramaturge de au , une expérience qui le marqua profondément et une collaboration qui donna lieu aux plus grands spectacles de la chorégraphe allemande, comme 1980, Two cigarettes in the dark Viktor ou Nelken. Depuis 1989, il se consacrait à l’écriture de ses propres spectacles, à mi-chemin entre la danse et le théâtre. Confiant au début ces pièces à des interprètes, notamment pour des portraits dansés, il entame en 1992 une collaboration jamais interrompue depuis avec Luca Giacomo Schulte et monte lui-même sur scène en 1994 pour son premier solo Meinwärts dans lequel il évoque le ténor juif Joseph Schmidt.
Il poursuivait en effet une relation très intime avec la musique, évoquant La Callas dans son spectacle 36, avenue Georges Mandel ou dans An Evening with Judy . Il a donné en 2007 sa propre version du Boléro, Boléro Variations, revisité le Sacre du Printemps dans Sacre – The rite of spring, le Prélude à l’Après-midi d’un faune dans  L’Après-midi ou Le Lac des Cygnes dans Swan Lake, 4 acts. Il se produisait régulièrement à Paris, notamment dans le cadre du Festival d’Automne, au Théâtre de la Bastille ou à la Ménagerie de Verre, où il avait présenté Lettere amorose.

(Visited 278 times, 1 visits today)

Plus de détails

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.