Lieu : Genève

Médée.01

À Genève, Anna Caterina Antonacci magnifie Médée

Avec Médée de Marc-Antoine Charpentier, le Grand Théâtre de Genève propose une production où les talents des protagonistes effacent les lourdeurs et les longueurs de l’œuvre elle-même. En février 2013, la scène de l’English National Opera de Londres montrait cette production de Médée de Marc-Antoine Charpentier en version anglaise. Le Grand Théâtre de Genève, coproducteur de ce spectacle l’a reprise mais, dans sa langue française originale. Si la mise en scène ...
L’étrange Requiem de Verdi par Teodor Currentzis

L’étrange Requiem de Verdi par Teodor Currentzis

Surnommé « l’enfant terrible de la musique classique », le chef d’orchestre Teodor Currentzis ne dément pas l’adage avec son étrange conception du Requiem de Giuseppe Verdi porté sur la scène d’un Grand Théâtre de Genève comble. Par quoi peut-on attirer un public ? Par la popularité d’une œuvre ? Par l’intérêt qu’on porterait à qui la dirige, la joue ou la chante ? Dans le cas de la Messe de ...
Archip-elles à Genève mise sur la création féminine

Archip-elles à Genève mise sur la création féminine

Pas de thématique pour cette édition 2019 du festival Archipel de Genève, prévient son directeur Marc Texier, mais un acte symbolique qui gouverne toute la programmation, à quelques exceptions près : soit quarante cinq compositrices à l'affiche d'une manifestation entièrement dédiée aux dames qui, pour l'occasion, a été rebaptisée Archip-elles. L'époque est aux statistiques. Celles de Marc Texier, en charge du festival depuis près de quinze ans, donnent seulement 12 % ...
Bella-figura.01

L’émotion Jiří Kylián et la performance Andonis Foniadakis

De retour sur la scène du Grand Théâtre de Genève ré-ouvert après plus de deux ans de travaux de rénovation, le ballet maison offre un spectacle d’une rare beauté et d’un accomplissement technique exceptionnel. Pour un spectateur lambda du ballet attiré par la beauté des spectacles de danse sans en connaître toutes les finesses, toutes les subtilités, tous les secrets, tous les aspects techniques, cette soirée met en lumière l’évolution profonde ...
daniele105

Il Pirata à Genève : Viva l’Italia !

Evacués en coulisse les décors du Ring de Wagner, la scène du Grand Théâtre de Genève s’offre à une version concertante d'Il Pirata de Vincenzo Bellini, sublimée par l’admirable Imogene de la soprano Roberta Mantegna et le flamboyant Gualtiero du ténor Michael Spyres. À Genève, la réserve fait loi. Imprégné des gènes du protestantisme de Calvin, le public genevois peine souvent à exprimer ouvertement ses sentiments. Avec une œuvre rare comme ...
Viva-la-mamma.01

À Genève, enthousiasmante Mamma de Laurent Naouri

Après sa création en juin 2017 à Lyon, sa retransmission télévisée sur grand écran dans plusieurs villes de la région Auvergne-Rhône-Alpes et avant le Liceu de Barcelone et le Teatro Regio de Turin, l’opéra Viva la Mamma ! (Le convenienze et inconvenienze teatrali) de Gaetano Donizetti, aux innombrables et étonnants accents rossiniens, fait une halte enthousiasmante à Genève. On pourrait penser que les reprises télévisées, la proximité des maisons d’opéra de ...
Capture

À Genève, le concert du centenaire de l’Orchestre de la Suisse Romande

Salle comble, fleurs partout, ce 30 novembre on fête jour pour jour, le centième anniversaire du premier concert de l’Orchestre de la Suisse Romande fondé en 1918 par le mythique chef d’orchestre romand Ernest Ansermet. Une fête qui débute par une désillusion. La soprano Sonya Yoncheva souffrante n’est pas au rendez-vous. Asmik Grigorian, la fille du ténor Gegam Grigorian décédé en mars 2016, remplace la diva. La déception du public sera ...
BorisGodounov.01

À Genève, un Boris Godounov étriqué

Le retard pris dans les travaux de rénovation du Grand Théâtre de Genève est-il responsable du fait que Boris Godounov de Modeste Moussorgski vu par Matthias Hartmann semble à l'étroit sur la scène plus petite de l’Opéra des Nations ? Boris Godounov est un opéra à grand spectacle dont le caractère historique s’accommode difficilement de transpositions à d'autres contextes. De même le rôle-titre, comme Don Giovanni ou Falstaff, demande une personnalité hors du ...
Adjani

À Genève, l’Ismène d’Isabelle Adjani

En ouverture de sa saison, le Geneva Camerata de David Greilsammer frappe un grand coup avec la présentation d'Ismène, une œuvre du compositeur chilien Javier Muñoz Bravo. Commande de l’ensemble genevois, elle était présentée en création mondiale et portée par la comédienne Isabelle Adjani. Analyse. Magnétique, Patricia Petibon ouvre le premier concert de cette nouvelle saison du Geneva Camerata, dont le point focal est la présence d'Isabelle Adjani. La comédienne entre ...
Carmen.01

À Genève, une idée seule ne fait pas Carmen

Le Grand Théâtre de Genève ouvre sa nouvelle saison avec le populaire Carmen de Georges Bizet. Si le public applaudit les airs qu’il connait, ses timides bravos le montre dubitatif quant à la mise en scène sans panache de Reinhild Hoffmann. L’idée de faire de l’homme du couple, déambulant devant la moquerie des soldats, le visage de la mort qui ne cessera de rôder autour des protagonistes est loin d’être mauvaise. ...
Arie_van_Beek.01

Timide Enfance du Christ de Berlioz à Genève

Avec sept parties de solistes, deux chœurs et un orchestre symphonique, L’Enfance du Christ de Hector Berlioz requiert de très grands moyens. C’est une entreprise d’importance que de monter une pareille œuvre pour un seul concert. Une entreprise qui aurait mérité une salle comble. Peut-être parce qu’un oratorio (même profane) n’excite pas le chaland comme un opéra, le Bâtiment des Forces Motrices n’a pas affiché complet. Et c’est bien dommage, ...
DonGiovanni.03

Le mythe anéanti de Don Giovanni à Genève

Gros succès public de cette nouvelle production du Don Giovanni de Mozart, plus conquis par l’œuvre mozartienne que par l’expression scénique du mythe du séducteur libertin. Dans l’esprit du XVIIIe siècle, dans celui de Mozart et de son librettiste Lorenzo Da Ponte, le mythe de Don Giovanni s’apparente à un séducteur, un seigneur espagnol, un libertin sensuel. Un homme épris de liberté(s) qui, parce qu’il tue le père d’une de ses ...
King Arthur.02

À Genève, la couronne vacillante de King Arthur

Le théâtre parlé et l’opéra chanté font difficilement bon ménage. Ainsi en est-il de cette production du Grand Théâtre de Genève qui, malgré le succès du public, peine à convaincre avec sa mise en scène confuse faisant vaciller la couronne du King Arthur de Henry Purcell. On ne peut demander à un public, fut-il passionné, voire connaisseur des opéras baroques, de connaître la légende du Roi Arthur dans le texte de ...
David-Hudry-MACHINA-HUMANA

Robots et intelligence artificielle à la une du Festival Archipel

Des musiques algorithmiques aux robots-parleurs à roulettes qui viennent chuchoter à nos oreilles, la 15ᵉ édition du Festival Archipel de Genève emmenée par son directeur Marc Texier retrace soixante années de recherche artistique en lien avec l'intelligence artificielle. Conférences, concerts, installations, performance et ciné-concerts jalonnent un premier week-end mettant en scène ce face à face stimulant de l'homme et de la machine. Une soirée d'ouverture à l'Alhambra Précédée d'une conférence de Marc ...
À Genève, le triomphant vérisme à l’italienne

À Genève, le triomphant vérisme à l’italienne

Le Grand Théâtre de Genève se met à l’heure italienne avec les deux fameux opéras véristes souvent accouplés, Cavalleria Rusticana de Pietro Mascagni en coproduction avec le Teatro Comunale de Bologna et une nouvelle (et triomphante) production maison de I Pagliacci de Ruggero Leoncavallo. Disons-le d’emblée, Emma Dante qui nous avait tant enthousiasmés lors de sa mise en scène de Macbeth de Verdi au Teatro Regio de Turin semble ici moins ...
Faust:Schumann.03

À Genève, le Faust transcendant de Markus Werba

Cela aurait mérité un Victoria Hall rempli, mais les abondantes chutes de neige et une voirie genevoise déficiente ont certainement découragé plus d’un amateur. Dommage, parce que la mariée était resplendissante ! Cette année, Genève vit à l’heure faustienne. Après le Faust de Gounod au Théâtre des Nations, le personnage légendaire et mystique de Goethe se retrouve dans les méandres musicaux de Robert Schumann avec les si rares Scènes de Faust. ...
Trifonov.01

À Genève, l’hommage de Daniil Trifonov à Chopin

À Genève, le Victoria Hall est complet pour accueillir un phénoménal Daniil Trifonov dans un récital hommage dédié à Frédéric Chopin, auquel le pianiste russe voue une admiration sans borne. Les traditionalistes, les historiens, les musicologues, les spécialistes du piano et de Chopin pourront envoyer leurs diatribes et développer leurs analyses savantes ; mais qui était au récital de Daniil Trifonov pourra dire : « J’y étais ! » Parce qu’avec Daniil Trifonov, ...
Sonia-Yoncheva.02

À Genève, Sonya Yoncheva, la voix d’une star

Un Théâtre des Nations plein à craquer pour recevoir la star lyrique du moment, Sonya Yoncheva, qui s’est avérée à la hauteur de sa réputation. La Bulgarie a donné quelques-unes parmi les plus grandes voix du théâtre lyrique, avec les basses Boris Christoff, Nicolaï Ghiaurov, Nicolaï Ghiuselev, et quelques grandes divas, à l’image de Raïna Kabaivanska, Alexandrina Milcheva, Ghéna Dimitrova ou encore Svetla Vassileva. Avec la soprano Sonya Yoncheva, c’est une ...
Faust.03

À Genève, Michel Plasson sauve Faust

Deux centième anniversaire de la naissance de Charles Gounod oblige, le Grand Théâtre de Genève présente son Faust. Entre vulgarités scéniques du metteur en scène Georges Lavaudant, et sublimation de la partition par le chef d’orchestre Michel Plasson, le choix du spectateur s’impose de lui-même. En mars 1980, déjà, Michel Plasson dirigeait Faust au Grand Théâtre de Genève. Sous sa baguette, Ruggero Raimondi (Méphistofélès), Giacomo Aragall (Faust) et Lilian Sukis (Marguerite) ...
LeBaronTzigane.02

À Genève, un Baron Tzigane tristounet

Dans un spectacle ne tenant pas ses promesses, seule la musique de Johann Strauss fils avec l’Orchestre de la Suisse Romande et son chef du jour, Stefan Blunier, réussissent à donner un peu de sens à ce Baron Tzigane tristounet malgré le criard des couleurs. Dieu que cette musique est charmante ! Dès les premières notes de l’ouverture, la baguette de Stefan Blunier sculpte les accents de cette opérette avec une ...
jf lapointe

À Genève, Ascanio de Camille Saint-Saëns ressuscité

Dix ans de gestation, dix ans de recherches, dix ans de passion pour voir la résurrection d’Ascanio de Camille Saint-Saëns, c’est le chemin de Guillaume Tourniaire pour faire renaître cet opéra. En septembre 1838, Hector Berlioz créée son opéra Benvenuto Cellini, inspiré par d'étranges amours du sculpteur italien lorsqu’il était à la cour de François 1er. Cinquante ans plus tard, le goût du public pour les drames historiques à grand spectacle ...
LauréatsConcoursGenève.01

Concerts des lauréats du Concours de Genève

Résultat contrasté pour ces évènements qu’imagine le Concours de Genève afin de présenter quelques-uns de ses lauréats passés. Si les talents d’alors se sont parfois affirmés, certains n’ont pas confirmé l’espoir qu’ils avaient suscité lors de leurs succès au concours. Victoria Hall, le 23 novembre 2017 Un public qui applaudit en rythme au moment des saluts. Peut-être n’a-t-on pas entendu de la même manière cet Orchestre de la Suisse Romande bruyant, sans ...
Fantasio.03

À Genève, ennuyeux Fantasio

Satisfaction mitigée pour l’œuvre comme pour l’interprétation de ce Fantasio, opéra-comique de Jacques Offenbach présenté au Théâtre des Nations de Genève. Jacques Offenbach n’a pas composé que des chefs d’œuvre. Preuve en est ce Fantasio dont la musique souvent pauvre le dispute à un argument et à un livret mince et mal ficelé. Vous prenez un peu de Rigoletto, un peu de Cenerentola, un zeste de Lucia di Lammermoor, vous secouez ...
june 2007

À Genève, Dvořák à la fête avec Truls Mørk et Tomáš Netopil

Le public réserve un triomphe à la magnifique prestation de la Philharmonie Tchèque sous la direction inspirée et dynamique du jeune chef Tomáš Netopil, qui sublime le violoncelliste Truls Mørk dans le Concerto pour violoncelle d’Antonín Dvořák. Il y a des moments comme ça. Dès les premières notes d’un concert, on pressent qu’il se passe quelque chose autour de l’orchestre, entre le chef et ses musiciens, dans l’ambiance du public, dans ...

Au Grand Théâtre de Genève, programmation 2018-2019 compromise

De l’eau dans le gaz au Grand Théâtre de Genève, plus exactement de l’eau dans les murs. Depuis le début 2016, le vénérable bâtiment abritant le Grand Théâtre de Genève subit d’importants travaux de réfection et de rénovation occasionnant une cessation de ses activités artistiques pour une durée de deux ans et demi. Ces gros travaux avaient porté les responsables du théâtre lyrique genevois à prévoir les futures saisons dans un ...
Callas.02

À Genève, on danse l’art de Maria Callas

La chorégraphe Rheinhild Hoffmann recompose pour le corps de ballet du Grand Théâtre de Genève, son ballet Callas créé à Brême en 1983. Spectacle éminemment émouvant d’une part par l’apport théâtral que la chorégraphe allemande demande aux danseurs et d’autre part, par l’incroyable et bouleversante présence de la voix de Maria Callas. Plus qu’un ballet, c’est un véritable opéra que la chorégraphe allemande propose. Un opéra se refusant de raconter la ...
Barbiere.01

À Genève, une saga de Figaro ?

Trois opéras en trois jours à Genève. Trois opéras pour tenter de raconter le destin de Figaro. Du brillant entremetteur des amours du comte Almaviva, alias Lindoro, jusqu’à son divorce d’avec Susanna, la soubrette rencontrée lorsqu’elle était au service de Rosine devenue la Comtesse Almaviva. Une histoire de famille, l’histoire d’une famille. Premier épisode : Il Barbiere di Siviglia À l’entracte de ce Barbiere di Siviglia, deux des plus éminents critiques musicaux ...
Norma.01

À Genève, Norma l’objet du scandale

Cette production de Norma de Vincenzo Bellini créée en 2002 à l’opéra de Stuttgart, reprise au Novaya Opera de Moscou en octobre 2012, puis en mars de cette année, ou encore au Teatro Massimo Palermo en juin 2014, arrive à Genève vêtue de sa sulfureuse réputation. Elle a été accueillie par une bronca des spectateurs. Norma, opéra mythique des amateurs de bel canto fait s’indigner le public du Grand Théâtre de ...
AntonioPappano.01

A Genève, Antonio Pappano bienfaiteur de l’âme

En avril 2013, Sir Antonio Pappano à la tête de son Orchestra del’Accademia Nazionale di Santa Cecilia Roma bouleversait le public genevois avec une flamboyante ouverture de La Forza del Destino de Giuseppe Verdi qui la disputait à une poignante Symphonie « Pathétique » de Tchaïkovski. Le public qui ne pouvait avoir oublié ce moment de grâce est accouru à ce nouveau rendez-vous. C’est donc devant un Victoria Hall rempli ...
Cosi_fan_tutte.03

À Genève, Così fan tutte sans Mozart

Formidable metteur en scène, David Bösch offre un théâtre d’une grande vivacité dans ce Così fan tutte de Wolfgang Amadeus Mozart dont malheureusement le compositeur semble absent, vu la pâleur de la direction d’un Orchestre de la Suisse Romande d’une discrétion sonore déconcertante. En 1989, après Don Giovanni de Mozart mis en scène par Peter Sellars à la Maison de la Culture de Bobigny, Philippe Meyer, alors chroniqueur matinal à France ...