Mot-clef : Alexandre Dratwicki

ar94tx7llvira_600

Jodie Devos chez Offenbach : charme, verve et virtuosité

Depuis quelques années, la soprano belge Jodie Devos compte parmi les jeunes talents à suivre (Jeune artiste ICMA 2015). Son premier album, réalisé en partenariat avec le Palazzetto Bru Zane, ...
Couverture

Méhul : le premier romantique français dans nos bibliothèques

La richesse de ce premier ouvrage collectif autour du compositeur Étienne-Nicolas Méhul, musicien injustement oublié de la période révolutionnaire, lui mérite une place de choix dans notre bibliothèque. Ce n’est ...
Pierre Emmanuel Rastoin - Le figaro magazine

Véronique Gens, un besoin de renouveau pour sortir des étiquettes

Véronique Gens ouvre la saison de l’Opéra de Paris en assurant le rôle d’Hanna Glawari dans La Veuve Joyeuse de Franz Lehár. Même si la soprano a déjà abordé cette ...
Disque

Les visions françaises de Véronique Gens

Après le baroque, après Mozart, c’est vers la musique française que Véronique Gens s’est tournée depuis quelques années pour notre plus grand plaisir. Grâce à une collaboration solide avec le ...
Disque

Uthal de Méhul, pour ceux qui jouent le jeu

À l’occasion de la commémoration du bicentenaire de la mort d’Étienne-Nicolas Méhul, (voir le dossier proposé par ResMusica), le célèbre Palazzetto Bru Zane et son directeur artistique Alexandre Dratwicki, consacrent ...
il-etait-une-fois

Il était une fois la féérie musicale romantique française

Voici un projet roboratif  et réjouissant, un CD musicalement abouti une fois admis ses principes. Un véritable abrégé de cent -cinquante années d'histoire de l'opérette ou de l’opéra bouffe à ...
dratwicki-2-dr-754x1024

Alexandre Dratwicki, redécouvreur d’œuvres au Palazzetto Bru Zane

Le Palazzetto Bru Zane, le Centre de musique romantique française, a reçu un Prix spécial des ICMA (International Classical Music Awards). Rémy Franck, président des ICMA, s’est entretenu avec le ...
1024_768_1_14-11-15-rsbartist-isabelle-druet-1-cop-nemo-perier-stefanovitch

Au pays où se fait la guerre

Un bien beau concert, dont l’intelligence et le raffinement aura marqué la sensibilité d’un public subjugué, quoiqu’étonnamment clairsemé. À l’instar de l’ensemble des concerts du festival « Je t’aime… Ich auch ...