Mot-clef : Annick Massis

Bill l’Espiègle

Bill l’Espiègle

Christie et von Otter dans « Serse » de Haendel Serse (Xerxès), antépénultième opéra de George Frideric Haendel, est à lui seul un paradoxe. Il comporte dès son début une des mélodies les plus mondialement connues de son auteur, « Ombra mai fù » ; et demeure pourtant une quasi-rareté. À tel point que si même Admeto et Ezio ont été chantés à Paris, on y attendait encore ce Roi des Perses ! De même, ...
Etranges juxtapositions

Etranges juxtapositions

Moussorgski, Tchaïkovski et Poulenc L’Orchestre de Paris, dirigé par Jean-Claude Casadesus, a offert un programme hétéroclite aux mélomanes de la salle Pleyel. Moussorgski, Tchaïkovski et Poulenc, qui se distingue nettement de ses confrères, étaient les trois compositeurs-clef de ce concert. L’originalité de ce choix a fait entendre une grande palette sonore ainsi qu’une multitude de couleurs, grâce à la diversité de style des trois hommes, originalité pour laquelle le public a ...
La revanche de Berlioz

La revanche de Berlioz

Année Berlioz à l’Orchestre de Paris L’on sait combien Benvenuto Cellini d’Hector Berlioz a été injustement boudé par le public dès sa création à l’Opéra de Paris le 10 septembre 1838. Cette création reste aujourd’hui encore l’un des «fours» les plus notoires de l’histoire du théâtre lyrique. Malgré le soutien de la presse, l’œuvre a été condamnée dès avant sa naissance sous la direction d’un chef célébré mais «maladroit», François Antoine ...

Un vaudeville alla Rossini …

Antonino Fogliani / Jérôme Savary C’est toujours un plaisir sans mélange que de retrouver l’écrin de la Salle Favart, de plus pour un petit bijou comme Le Comte Ory, du grand Rossini, si rarement donné, alors que la scène parisienne n’est pas avare d’œuvres plus connues du maître de Pesaro comme Le Barbier de Séville, L’Italienne à Alger et Cenerentola - cette dernière n’est-elle pas programmée deux fois cette année ? Depuis 1828, ...

La dame est dans la vase

Gioachino Rossini : La Donna del Lago Après un Hàry Janos revu et corrigé par l’impossible Monsieur Scarpitta, un événement phare pour cette seconde soirée lyrique - une grande rareté de l’inénarrable Gioachino, la Donna del Lago, un opéra « expérimental » de l’enfant prodigue de Pesaro. Créé en 1819, cet opera seria, d’après Walter Scott, est un éclatant drame patriotique, une flambloyante flamme épique crépitant d’un feu attisé en permanence ...