Mot-clef : Diana Damrau

damrau kaufmann

Damrau et Kaufmann chantent l’Italienisches Liederbuch de Wolf

Dans le cadre de leur tournée européenne, la soprano Diana Damrau et le ténor Jonas Kaufmann ont donné à la Philharmonie de Paris une interprétation de l’Italienisches Liederbuch d’Hugo Wolf en tous points irréprochable, s'inscrivant d’emblée dans la lignée de leurs plus illustres prédécesseurs, comme Dietrich Fischer-Dieskau et Elisabeth Schwarzkopf. L’Italienisches Liederbuch est un recueil de quarante-six lieder répartis en deux cahiers, composés lors de trois périodes créatrices entre 1890 et ...
Lucia.dvd.01

Diana Damrau et Katie Mitchell enflamment Lucia

Quand la télévision et le DVD offrent à voir une production de Lucia di Lammermoor, c’est souvent pour refléter le plaisir vocal de divas qui, dans le rôle-titre font l’attrait de cette œuvre. La partie théâtrale reste souvent un faire-valoir des prima donna qui se complaisent dans l’exécution des airs les plus fameux en se plantant face au public (ou caméra) dans des attitudes stéréotypées et conventionnelles. Rien de tel dans ...
bac142-cover-i-puritanirecto

Damrau, Camarena, Tézier : superbe distribution pour I Puritani

Bellini à Madrid : une distribution des plus remarquables, marquée par Diana Damrau, Javier Camarena et Ludovic Tézier, sauve une mise en scène sans relief. Il est vrai, mettre en scène I Puritani de Bellini relève d’une gageure. Si la musique est sublime, l’action se développe bien lentement et les airs, souvent très longs, sont difficiles à « meubler ». Que faire, par exemple, du duo entre Giorgio et Elvira où rien ne se passe, ...
meyerbeer_damrau

À la redécouverte de Meyerbeer avec Diana Damrau

Il semble que Meyerbeer, qui compte bon nombre de fans convaincus parmi les amateurs d'opéra, commence à convaincre les directeurs de salle, et connaisse une mini-renaissance, avec notamment des production du Prophète à Toulouse et des Huguenots à Berlin, qui ont fait grand bruit. Mais les opéras français, tout rares (trop !) qu'ils soient, ne concernent que la partie visible de l'iceberg, car le compositeur a eu une longue et riche ...
Damrau 07.17

À Munich, Diana Damrau repasse l’épreuve du Lied

Si occupée soit-elle à l'opéra, Diana Damrau n'a pas tout à fait oublié les exigences particulières de la mélodie. Diana Damrau est Kammersängerin en sa Bavière natale : ce titre honorifique ne veut pas dire grand-chose, mais il montre la longue durée de ses relations avec la maison. Après avoir chanté la Reine de la Nuit ou Zerbinetta, elle s'est aventurée ces dernières années dans un répertoire plus lourd, tentant par exemple ...
Diana Damrau et Nicolas Testé enflamment la Philharmonie de Luxembourg

Diana Damrau et Nicolas Testé enflamment la Philharmonie de Luxembourg

Festival vocal pour un récital nommé à juste titre « Bel canto drammatico ». Diana Damrau et Nicolas Testé, dans un programme tout XIXe siècle conçu avec goût et intelligence, enchantent le public par leur engagement. Aux côtés de pages de Bellini, Verdi, Wagner ou Massenet, Meyerbeer sort comme le grand triomphateur de la soirée. C’est Diana Damrau qui avait ouvert en septembre dernier la saison 2016-2017 de la Philharmonie de ...
hoff_0761p

Damrau & Grigolo in « Les Contes d’Hoffmann » at LA Opera

For her LA debut, Diana Damrau was scheduled (announced with great fanfare) to undertake the roles of Hoffmann’s three loves. Events, however, proved otherwise…  Therefore, a great disappointment ensued, especially when the soprano who finally opted for Antonia, appeared in Act III, exceedingly present and convincing, deeply involved and persuasive. Confronted with this stunning Antonia, who takes stage completely, with that soaring, powerful voice, a voice with perfectly placed high notes, ...
hoff_0761p

À Los Angeles, Damrau et Grigolo dans les Contes d’Hoffmann

Pour ses débuts angelenos, Diana Damrau devait affronter, annoncées à grand fracas, les trois amours de notre Hoffmann. Les événements en auront décidé autrement.  Déception donc, surtout lorsque la soprano, qui opte finalement pour Antonia, se révèle ainsi, à l’acte 3, violemment présente et convaincante, hautement pertinente et persuasive. Face à cette Antonia de choc, à la voix altière, percutante, qui vous habite l’espace scénique dans sa totalité, une voix ...
Europa

Retour à la Scala pour l’Europa riconosciuta de Salieri

Distribution hors-pair pour un ouvrage que l’on gagnera à découvrir. La mise en scène peine néanmoins à convaincre. C’est avec l’Europa riconosciuta de Salieri que le Teatro alla Scala avait été inauguré en 1778, et c’est cet ouvrage que Riccardo Muti voulut remettre à l’honneur pour l’ouverture scaligère de la saison 2004-2005. Avec la connaissance que nous avons aujourd’hui des règles et des conventions de l’opera seria, la modernité de l’œuvre ...
pecheurs de perle

Damrau et Polenzani triomphent dans Les Pêcheurs de Perles

Diana Damrau et Matthew Polenzani sont les vedettes de cette production enregistrée à New York en janvier 2016. Pendant bien longtemps Les Pêcheurs de Perles faisaient figure de rareté. Mais depuis quelques années, les représentations se multiplient : Montréal, Venise, Londres, Strasbourg, Vienne, puis le Metropolitan Opera de New York où cet opéra n’avait plus été donné depuis la saison 1916/17. Diana Damrau était la vedette de cette production, retransmise dans les ...
http-_com-ft-imagepublish-prod-us-s3-amazonaws-com_81c8a8a4-9c43-11e6-8324-be63473ce146

A la Scala, des Noces de Figaro très rock’n’roll

Quand Mozart est donné comme on aime l’entendre, cela provoque des émotions profondes, que peu d’autres compositeurs parviennent à nous faire percevoir de la même manière. C’est le cas dans la toute nouvelle production des Noces de Figaro du Teatro alla Scala, dirigée par un parfait Franz Welser-Möst. Tout le pouvoir évocateur de la musique du compositeur est là, dans une nouvelle mise en scène plaisante, interprétée par un plateau ...
diana-damrau_2_photo-sbastien-grbille

Damrau et Petrenko à la Philharmonie de Luxembourg

Accueil triomphal à la Philharmonie de Luxembourg pour Diana Damrau, Kirill Petrenko et le Bayerisches Staatsorchester. La tournée européenne se poursuit dans un programme cette fois-ci exclusivement consacré au XXe siècle. Nous faisions récemment état dans nos colonnes du concert que donnaient les mêmes interprètes, la veille, au Théâtre des Champs-Élysées. Ce soir, pour le concert inaugural de la Philharmonie du Luxembourg, le programme retenu était consacré à trois œuvres majeures ...
Kirill Petrenko ouvre en beauté la saison du Théâtre des Champs-Elysées

Kirill Petrenko ouvre en beauté la saison du Théâtre des Champs-Elysées

Après Milan, Dortmund et Lucerne,  la tournée européenne du Bayerisches Staatsorchester avec Kirill Petrenko passe par Paris, dans un Théâtre des Champs-Élysées aux allures de fournaise. Le caractère sporadique des apparitions de Petrenko dans la capitale française (Der Rosenkavalier en 2014 et Ariadne auf Naxos en 2015), créent une attente légitime chez ceux qui – trop nombreux hélas – ne font pas le voyage en Bavière pour l'entendre dans "sa" ...

Diana Damrau et Zubin Mehta couronnés en Autriche

Parmi les nombreux prix attribués dans le cadre des Österreichische Musiktheaterpreise (prix autrichiens de musique et de théâtre), on peut citer la soprano allemande Diana Damrau qui a reçu un prix pour son interprétation de Leïla dans Les Pêcheurs de perles de Bizet. Et aussi le chef d’orchestre indien Zubin Mehta distingué pour l’ensemble de sa carrière musicale. Photo: Diana Damrau par Michael Tammaro
À Genève, superlative Diana Damrau

À Genève, superlative Diana Damrau

Entre deux représentations de Manon de Massenet à l’opéra de Vienne, Diana Damrau revient à Genève, une ville qui lui a offert ses prises de rôles de Donna Anna (Don Giovanni), d’Elvira (I Puritani) et de Philine (Mignon), et où elle démontre une fois de plus sa formidable santé vocale et l’expression d’une artiste complète dans un récital superlatif. Sourire radieux, pas énergique, allure conquérante, Diana Damrau gravit (quand même avec ...
91exisdkODL._SL1400_

L’ Enlèvement au Sérail par Yannick Nézet-Séguin, une pure joie

Deuxième volet du cycle Mozart signé Yannick Nézet-Séguin, cet Enlèvement au Sérail est une pure joie – à une petite exception près. Enregistré en public, nous apprend-on sur la pochette de cet album, mais, à vrai dire, on pourrait en douter. Si l’on en juge par les multiples critiques sorties au lendemain des concerts en juillet 2014, Rolando Villazón s’est présenté (encore une fois) en flagrante méforme : aigus craqués dès le ...
81OoWQptukL._SL1432_

Parcours français avec Piotr Beczala

Dans ce nouveau récital d’airs d’opéras français, Piotr Beczala s’affirme comme un des meilleurs ténors de sa génération. Il s’agit pourtant d’un répertoire où les concurrence est rude… Serions-nous dans une décennie marquée par le retour en force des ténors ? Finie, semble-t-il, l’époque où les Alagna, Cura, Vargas ou autres Alvarez se disputaient, au moment de la succession des Carreras, Domingo et Pavarotti, la tant convoitée quatrième place. Aujourd’hui ...
14

Lucia à Munich, Kirill Petrenko vole la vedette

A l'Opéra de Munich, une représentation de Lucia di Lammermoor qui vaut plus pour l'orchestre, dirigé par Kirill Petrenko, que pour une production et une distribution peu inspirées. Combien de représentations de bel canto sont gâchées par la fosse ? Bien sûr, toute l’attention du public va vers les chanteurs, mais il suffit d’un chef trop soucieux de son confort, se contentant de tenir les troupes de loin ou au contraire préoccupé ...
noseda geneve

La beauté intérieure de Diana Damrau et de Gianandrea Noseda

A Genève, pour l’ouverture de sa saison, l’Orchestre de la Suisse Romande s’est offert une soirée inoubliable. Inoubliable de beauté. La beauté vocale d’une Diana Damrau en très grande forme. La beauté d’une direction d’orchestre d’exception avec un Gianandrea Noseda investi dans la musique et investissant l’entier de sa personne pour sublimer les pages de Giuseppe Verdi, de Richard Strauss et d’Igor Stravinski. Et la beauté intérieure du chef italien ...
Gstaad.02w

A Gstaad, Diana Damrau, Joseph Calleja et Antonio Pappano formidables complices

On imagine aisément qu’en jouant la musique de son cœur, de son esprit profondément italien, avec son London Symphony Orchestra, le chef d’orchestre Antonio Pappano (pourtant anglais de naissance) allait renverser les chaises. Il le fait au-delà de toutes les espérances. Ouvrant les feux avec l’ouverture du Barbier de Séville, la popularité de l’œuvre ne l’empêche pas d’en offrir une interprétation si chaleureuse et débordante de couleurs orchestrales qu’on a ...
LA TRAVIATA. Opera National de Paris

La Traviata à l’Opéra de Paris, Diana Damrau impériale

Pour sa 432ème représentation, l'Opéra National de Paris met en scène La Traviata, un des classiques du mélodrame italien. Le livret de Piave peint des portraits de la vie quotidienne avec un regard insistant sur l'aspect psychologique des personnages représentés. Leurs états d'âme et leurs émotions sont le moteur de l'intrigue et de la dramaturgie sonore qui mêle le tragique et le sublime. Les sentiments exacerbés de l'amour, de la ...

Diana Damrau annule, remplacée par Patrizia Ciofi et Annick Massis

Après avoir triomphé dans La Traviata inaugurale de la saison 2013/2014 à la Scala, la soprano Diana Damrau devait enchaîner avec La Sonnambula à Barcelone. Contrainte d'annuler pour raison de santé, elle sera remplacée en alternance par Patrizia Ciofi et Annick Massis. Les représentations débutent le 27 janvier.
dgg Rigoletto

Rigoletto au Met, l’art de la routine moderne

Peut-être encouragé par le succès croissant de ses retransmissions live en HD, le Met semble de plus en plus prendre le parti de proposer des mises en scène sorties des sentiers battus. Tel est en tout cas le projet de ce Rigoletto donné à New York l’hiver dernier, lequel se voit bizarrement transposé dans le Las Vegas des années 1960. Partant de l’idée que l’univers décadent et corrompu du duc de ...
Don Giovanni.cd.01

Don Giovanni version Nézet-Séguin, un rendez-vous presque manqué

En juillet dernier, notre collaborateur assistait au concert en direct de ce Don Giovanni. Comme il le soulignait, tiré de ces trois concerts, Deutsche Grammophon se proposait d’éditer un album du chef d’œuvre de Mozart dont la dernière version proposée au disque datait déjà de 2006 (René Jacobs) et l’ultime enregistrement du géant jaune de 1998 (Claudio Abbado). En réunissant sur le plateau l’une des plus prestigieuses distributions actuelles, on pouvait ...
14_MIGNONw

Mignon à Genève, le 19e siècle prend de l’âge

Inutile d’essayer de se convaincre que Mignon d’Ambroise Thomas est un opéra, au sens actuel que l’on donne généralement à ce mot. Un opéra, c’est-à-dire une intrigue, tragique ou comique, racontée en musique. Mignon n’est, sous son aspect de conte merveilleux et totalement improbable, que le prétexte pour Ambroise Thomas de nous servir une musique souvent charmante et plus souvent encore d’une joliesse plate. En fait, cette œuvre a considérablement ...
Diana-Damrau

Diana Damrau et la harpe de Xavier de Maistre

Quelle superbe idée de Diana Damrau de sortir des sentiers battus et de s’associer, le temps de quelques récitals, non pas à un pianiste, mais au célèbre harpiste français Xavier de Maistre. Voix et harpe, cette combinaison inhabituelle que l’on associe généralement aux sphères célestes et au chant immatériel des anges, nous donne l’occasion de redécouvrir un répertoire où il est désormais devenu difficile de nous surprendre. Car la sonorité ...
ARIADNE_une_badenbaden12

A Baden-Baden, luxueuse Ariane à Naxos

En reprenant en grande partie les ingrédients du Rosenkavalier de 2009, le Festspielhaus de Baden-Baden comptait très probablement en renouveler l’incontestable réussite avec un autre chef d’oeuvre de Richard Strauss : Ariane à Naxos. Le public était donc accouru de fort loin pour réentendre Renée Fleming et Sophie Koch sous la baguette de Christian Thielemann, mais cette fois sans Diana Damrau, la Sophie du Rosenkavalier, qu’on aurait pu espérer en Zerbinetta. Sophie Koch ...
hoffmann2_munich_1111

A Munich, des Contes d’Hoffmann sans magie

Rolando Villazon aura chanté la totalité des représentations des Contes d’Hoffmann à l’Opéra de Bavière, sans réussir à les sortir de la médiocrité. La France est très loin de Munich : peut-être n’est-ce qu’une impression personnelle pour ce qui concerne la ville, mais c’est une évidence à l’Opéra de Bavière, malgré quelques efforts récents. Ces Contes d’Hoffmann, qui avaient suscité une grande attente, ne suffiront certainement pas à combler le fossé. Le ...
ildebrandoarcangelo_2011

Baden-Baden, Don Giovanni plus giocoso que dramma

Conçu clairement dès le départ, en partenariat avec le Festival de Baden-Baden, comme une opération promotionnelle du label Universal Music, destinée à mettre en valeur quelques-uns de ses chanteurs et chanteuses stars en leur offrant trois représentations de gala et un nouvel enregistrement discographique à la clé, ce Don Giovanni a subi les aléas des ruptures et nouvelles signatures de contrats d’exclusivité et des changements de maison de production. Pressenties ...
verdi_canzoni_telos

Pour Diana Damrau, uniquement !

Enregistré il y a bientôt six ans, ce CD consacré aux « canzoni » de Verdi ne doit sans doute sa diffusion à l’international qu’à la starification récente de Diana Damrau. Et pourtant, contrairement à ce que la pochette pourrait laisser croire, il ne s’agit en rien d’un nouveau récital de la diva allemande. Cette dernière partage en effet l’affiche avec deux partenaires masculins dont la prestation est d’un niveau très nettement ...