Mot-clef : Iano Tamar

madame_sans_gene-montpellier2013

Recréation pleine de verve à Montpellier de Madame Sans-Gêne d’Umberto Giordano

Umberto Giordano n’est pas seulement l’auteur du célèbre opéra vériste André Chénier. Madame Sans-Gêne, que le Festival de Montpellier Languedoc-Roussillon a ressuscité après presque cent ans d’oubli (créé au Metropolitan Opera de New York, sous la direction d’Arturo Toscanini en janvier 1915), est une œuvre curieuse, où alternent des scènes comiques (deuxième acte) et sérieuses, voire pathétiques (troisième acte), de façon un peu pêle-mêle, donnant une impression quelque peu disparate. Le ...
Macbeth.02w

Macbeth à Lyon, une idée ne fait pas l’opéra

Les « Macbeth » de théâtre d’aujourd’hui ne sont plus des dictateurs à lunettes noires avec leurs soldats, ils sont passés dans le camp des banquiers, des traders de la City et autre Wall Street. C’est le parti pris par Ivo van Hove pour sa mise en scène du Macbeth de Giuseppe Verdi à l’Opéra de Lyon. C’est dans le décor d’un bureau gris sans âme, avare de meubles, avec une ...
Macbeth de Verdi selon Warlikowski

Macbeth de Verdi selon Warlikowski

Pour clôturer une saison placée sous le signe de la tragédie, La Monnaie de Bruxelles offrait Macbeth de Verdi réglée par le bouillant Krzysztof Warlikowski. Chef d’œuvre de jeunesse, Macbeth ouvre d’innombrables potentialités dramaturgiques et stimule les metteurs en scène. On attendait donc du scénographe polonais une lecture décapante et violente. Les spectateurs n’ont pas été déçus et ont copieusement hué le metteur en scène : comportement rarissime à La Monnaie où ...
Du très bon, du bon, du moins bon .....

Idomeneo, du très bon, du bon, du moins bon…

Les protagonistes de ces aventures héroïques, qui nous sont projetées comme en gros cinémascope sur l’immense scène du War Memorial Opera House, évoluent tous dans un monde de carton-pâte (ce lieu mythique de tous les dangers), admirablement colorié par John Conklin, superbement embelli par ces rouges, bleus et ors ensoleillés de ces costumes XVIIIe si agréables à l’œil (Michael Stennett), mais régenté par de méchants -et de moins méchants- dieux, souvent ...
Pas de calme après la tempête

Pas de calme après la tempête

Idomeneo Au programme des deux dernières représentations de la saison de l’opéra de Madrid, cette coproduction d’Idomeneo a déjà fait parler d’elle, pour s’être successivement arrêtée entre les murs de la Scala puis entre ceux du Palais Garnier. La production de Luc Bondy est d’une grande sobriété, pour ne pas dire pauvreté. Côté cour et côté jardin, du bleu. Au fond, une toile peinte, bleue, qui se modifie lentement par moments ...
Don Calros Ramon Vargas

Don Carlos avec Ramón Vargas, pur chef-d’œuvre

Don Carlos, le plus abouti des opéras français de Verdi est enfin donné dans son intégralité, avant toutes les coupures, même celles opérées dès la création, à l’Opéra de Paris en 1867. Si le fait de remonter à la partition d’origine est légitime, ce sont les justifications dramatiques qui donnent raison à ce retour du texte primitif, à l’urtext, et au travail premier des librettistes et du musicien. Une version ...
Pour une nouvelle lecture de Trovatore

Pour une nouvelle lecture de Trovatore

Il Trovatore, d’après El Trobador de Garzia Gutierrez est le deuxième opéra de la trilogie verdienne, dite populaire qui comprend Rigoletto et Traviata. Le livret est le fruit d’un travail de Cammarano et de Leone Emanuele Bardare, qui à la mort du précieux collaborateur de Verdi, se charge de le remanier afin de le faire passer la censure autrichienne. C’est pourquoi apparemment il manque d’unité et de clarté. ...
Quelle Tosca aujourd’hui ?

Quelle Tosca aujourd’hui ?

Grand-Théâtre de Genève Tosca, probablement l’opéra le plus joué au monde, continue d’opérer sa fascination sur le public. C’est la bonne affaire des théâtres lyriques. Le Grand-Théâtre de Genève l’a bien compris, réservant deux distributions pour assurer les douze représentations (affichant complet) prévues jusqu’au dernier jour de l’an. Le public est ravi. Il a entendu « ses » airs. Il a vu un spectacle. Il a été ému par le dévouement de Tosca, ...
De la difficulté de monter le Grand Opéra

De la difficulté de monter le Grand Opéra

La Juive à la Fenice Nous avions assisté en juin dernier à Liège à une version des Huguenots réduite à 2 heures 30 de musique (en enlevant les entractes lire la chronique de notre collaborateur Richard Letawe). En septembre nous avons entendu à Vienne un Guillaume Tell dépassant légèrement les 3 heures. L’admirateur de Grand Opéra est pris entre la joie de se voir proposer une œuvre rarement jouée et la ...
Heurs et malheurs de Tosca

Heurs et malheurs de Tosca

Giacomo Puccini C’est une Tosca pour le moins peu commune que celle qui vient de quitter les planches de l’opéra de Montpellier. Et pourtant … Il ne s’agit pas d’une mise en scène avant-gardiste ni d’une relecture de la partition, mais d’une représentation très classique du cinquième opéra de Puccini. En effet, c’est dans des costumes qui respectent l’époque, un décor simple et majestueux qu’évoluent deux distributions alternées, la mise en ...