Mot-clef : Jonathan Stockhammer

escaich_-thierry-c-claire-delamarche-9716

Le festival Présences 2018 de Radio France avec Thierry Escaich

Le Festival Présences de Radio France, dédié à la création sonore, met en tête d’affiche de sa 28e édition le compositeur, organiste et improvisateur Thierry Escaich. Une quinzaine de ses œuvres s’inscrivent au programme d’une manifestation ramassée cette année sur six jours, dont un week-end particulièrement dense. Sur la scène de l’auditorium, l’orgue de Radio France est également à l’honneur, un instrument que Thierry Escaich dompte de main de maître. Si ...
sathyagraha_presse_10_web

Satyagraha de Philip Glass à Bâle : triomphe pour tous

Confier une mise en scène d'opéra à un chorégraphe peut s'avérer une fausse bonne idée. Pour le dernier volet de sa trilogie contemporaine, Bâle prouve le contraire en faisant appel, pour la première suisse de Satyagraha, à Sidi Larbi Cherkaoui. De ses vingt-cinq opéras, Philip Glass aime à dire que Satyagraha est son préféré. L'on devine aisément dans cette affirmation que, pour le compositeur, l'envergure humaniste du rôle-titre compte autant que ...
CD Pécou

Les Liaisons magnétiques de Thierry Pécou

Transgresser les limites de son milieu culturel quotidien, c'est le chemin que poursuit Thierry Pécou dans ce nouvel album monographique où son oreille voyageuse nous conduit de Cuba à … Dutilleux. Rien ne laissait deviner cette force attractive entre les univers de Pécou et Dutilleux. L'annonce de la disparition du compositeur en 2013 le fait brusquement changer de cap, raconte-t-il. Il s'immerge alors dans la musique orchestrale du maître pour écrire ...
stravinsky_festivalautomne

Festival d’automne à Paris, entre laconisme et épanchement

En co-production avec le Festival d'Automne qui poursuit son cycle de concerts/hommage à John Cage, la Cité de la Musique recevait l'Orchestre symphonique du SWR Baden-Baden Freiburg et le SWR Vokalensemble Stuttgart, deux phalanges d'exception que le chef américain Jonathan Stockhammer dirigeait en remplacement d'Ilan Volkov souffrant. Affichant trois œuvres assez rares qui relevaient, pour partie, du thème de la Mélancolie (thème du Festival), le programme débutait par Requiem Canticles (Cantiques ...
Jonathan Stockhammer © Marco Borggreve

Strasbourg, du mythe de la Caverne

L'édition 2011 du Festival Musica de Strasbourg qui se déroule jusqu'au 8 octobre promet cette année encore, par l'ampleur de sa programmation et l'excellence de ses interprètes, d'ouvrir des perspectives passionnantes sur la création musicale d'aujourd'hui. En ouverture, Musica fêtait les cinquante ans des Percussions de Strasbourg avec la projection du  film/portrait d'Eric Darmon relatant l'odyssée sonore de cet ensemble mythique ; les six percussionnistes donnaient en seconde partie Le Noir ...
Le match Sciarrino contre Zemlinsky

Le match Sciarrino contre Zemlinsky

Luci miei traditrici. Une Tragédie Florentine Avec le compositeur sicilien Salvatore Sciarrino, c’est le dépaysement musical total. Malgré un très bel intermezzo aux étonnants accents baroques, la musique de Sciarrino n’offre aucun repère, aucune mélodie, aucun air auquel le chanteur pourrait se raccrocher. Au début, l’articulation vocale dérange, énerve même. Un chant saccadé d’où sont supprimés les toniques de la langue rendant la prosodie fréquemment incompréhensible. Comme si les protagonistes communiquaient ...
Faustus, où est ta victoire ?

Pascal Dusapin : Faustus, où est ta victoire ?

Faust à l’envers, voilà ce qu’a voulu Pascal Dusapin. Loin de l’image romantique véhiculée par Gœthe, Faust n’est pas une victime expiatoire de la faiblesse humaine. Il mène avec ou contre Méphisto un jeu de pouvoir, perturbé par les apparitions de l’Ange, forme éloignée de conscience intérieure, de Sly, symbole du plaisir et de Togod, sorte de Dieu un peu trop humain. L’inspiration a été prise à la source, celle ...
lyon_faustus-300x3711

Faustus, the last night de Pascal Dusapin : Méphisto fêlé?

Point fort de la biennale Musiques en scène, la création française de l’ouvrage a bénéficié d’une couverture médiatique importante, voire surabondante, tant les articles ont fleuri comme les primevères au printemps, dans les gazettes locales et les grands quotidiens nationaux. Le compositeur, que l’on dit volontiers taciturne, a accordé lui-même plusieurs interviews, très éclairantes pour le spectateur se préparant à découvrir cette nouvelle variation sur le thème de Faust. A ...