Mot-clef : Kim Begley

krolroger_opusarte

Le Roi Roger séduit par Saimir Pirgu

De cette production londonienne du Roi Roger, de bonne facture mais qui n'échappe que partiellement à l'excès de focalisation sur l'homosexualité dont on marque trop souvent cet opéra, l'atout maître est le ténor Saimir Pirgu, qui n'a pas à forcer son talent pour jouer le séduisant perturbateur. Créé sur scène en 1926 à Varsovie, à Londres en 1975,  le Roi Roger reste un opéra rare. Ce n'est qu'en 2009 qu'il sera donné sur scène en France, à Bastille, dans ...
Elektra (Saison 2013-2014)

L’Elektra chorégraphique de Robert Carsen à Bastille

Quelques petits mois après le spectacle aixois mis en scène par Patrice Chéreau (lire Le choc Elekra à Aix), l’Opéra de Paris inaugurait une nouvelle production signée Robert Carsen qui, si elle a en commun la Clytemnestre de Waltraud Meier, s’en éloigne presque à 180° pour tout le reste, sauf peut-être la fosse, différente mais pas forcément opposée. Autant la mise en scène aixoise mettait l’accent sur les personnages faisant porter ...
Strauss, Elektra0312_vign

Janice Baird, Elektra ahurissante à Montpellier

Rares sont les maisons d'opéra qui osent affronter Elektra, tant l'ouvrage exige de ses chanteurs et tant, dans son livret, Hugo von Hofmannsthal en prescrit vétilleusement les didascalies. Sous ce dernier aspect, Jean-Yves Courrègelongue, scrupuleux, ne les a enfreintes qu'à deux moments. L'un, bref, au tomber du rideau : offerte au regard du spectateur, la baignoire, dans laquelle Agamemnon fut assassiné, souligne que la vengeance est désormais accomplie. L'autre structure ...
Kleist sur le Rocher

Die Marquise von O… de René Koering : Kleist sur le Rocher

Pour cette création, l’institution commanditaire (l’Opéra de Monte-Carlo) a «imposé», au compositeur, source littéraire et librettiste (Leo Hoffmann). Mais, en choisissant la nouvelle Die Marquise von O... (celle-la même que Éric Rohmer magnifia), Jean-Louis Grinda n’ignorait pas la forte inclination que, depuis longtemps, René Koering éprouve pour la figure singulière, au sein du premier romantisme littéraire allemand, qu’est Heinrich von Kleist. (Juste un rappel : le précédent opéra de René ...
La virtuosité de Barber et la spiritualité de Tippett

La virtuosité de Barber et la spiritualité de Tippett

Samuel Barber est probablement l’un des peu compositeurs américains à ne pas faire référence au jazz ou au folklore. Son inspiration plonge davantage dans le postromantisme brahmsien qui lui vaut l’appellatif de néoromantique. Dans son écriture il privilégie, en fait les harmonies et les formes sonores «traditionnelles» qui exaltent la beauté de ses lignes mélodiques. Le Concerto pour violon, commandé par un fabricant de savon et pour cela défini «concerto ...
A fond de cale

Billy Budd à fond de cale

Compositeur inclassable, Benjamin Britten reste encore mal aimé de ce côté-ci de la Manche. Son langage musical s’est forgé à l’écart des courants de la modernité sans pour autant se confondre avec un folklore et un sentimentalisme de pacotille. Sa musique, alliage complexe entre Berg, Purcell ou Debussy est révélatrice d’une des identités les plus originales du siècle précédent. Contrairement à la plupart de ses contemporains, il s’intéressa au genre ...
Art total, nous voilà !

L’Or du Rhin à Paris : Art total, nous voilà !

Première attendue que celle de L’Or du Rhin, prologue à une Tétralogie qui se terminera en juin 2011. Depuis 1957 la «Grande Boutique» n’avait osé programmer L’Anneau du Nibelung dans son intégralité – et encore, seuls les deux premiers volets furent donnés à ce moment. En toute logique, l’ancien assistant de Patrice Chéreau à Bayreuth sur le même cycle et aujourd’hui directeur de la maison s’est empressé de produire un ...
Nicola Beller-Carbone, une Salomé pour l’Histoire

Nicola Beller Carbone, une Salomé pour l’Histoire

Déjà en février de l’an dernier, la belle Nicola Beller Carbone avait brûlé les planches du Teatro Regio de Turin avec son interprétation de la Salomé de Richard Strauss. A Genève, elle est une Salomé encore plus impressionnante. Particulièrement lorsque, dans le terrible air final, le metteur en scène Nicolas Brieger a eu le bon goût d’offrir le plateau à sa seule présence. Non pas que les excès d’hémoglobine qui ...
Yannis Kokkos, le rêve d’un enfant poète.

Yannis Kokkos, le rêve d’un enfant poète

Les Voyages de M. Brouček Yannis Kokkos est un poète, un rêveur, un enfant. Dans ces Voyages de M. Brouček, l’œuvre lyrique la plus longue à accoucher de Leoš Janáček, le metteur en scène grec s’offre des paysages surréalistes et enchanteurs comme dans un livre d’images fantastiques. Deux actes comme deux opéras. Si le premier est un voyage dans la Lune qui permet à Janáček de régler ses comptes avec la ...
La reconnaissance Bantock

La reconnaissance Granville Bantock

Le label Hyperion a la bonne idée de regrouper en un coffret ses enregistrements consacrés à une bonne partie de l’œuvre symphonique du compositeur anglais Granville Bantock. Grand ami du fantasque compositeur Havergal Brian, Bantock vit sa gloire restaurée grâce à cette série d’enregistrements couverts de prix et de récompenses à leur sortie en disques séparés. Né dans un milieu victorien aisé, le jeune Granville manifesta très tôt un intérêt pour ...
Liberté conditionnelle pour Florestan

Fidelio au Grand Théâtre de Genève

Le nombre de bonnes intentions et la qualité globale du plateau eussent permis une réussite prégnante pour ce Fidelio si la fosse n’avait pas pâti de tant de mollesse et d’un manque d’inspiration aussi marqué. Dès les premières mesures, la direction de Woldemar Nelsson est alanguie, sans verve. Au fil du temps, l’entier de la lecture de la partition du seul opéra de Beethoven se révèle uniforme, émoussée, souvent imprécise, ...
Un Wozzeck exemplaire

Un Wozzeck exemplaire à Lyon

Alban Berg (1885-1935) On a pu voir à l’Opéra de Lyon, coproducteur du spectacle, un formidable « Wozzeck » d’Alban Berg mis en scène par Stéphane Braunschweig, seul spectacle du dernier festival d’Aix-en-Provence à ne pas avoir été présenté au moins une fois par la faute du mouvement des intermittents du spectacle. Musicalement comme scéniquement, c’est une réussite totale qu’il ne faudra pas manquer quand le Festival d’Aix le reprendra en été 2005. C’est ...

Un Hollandais à la hauteur de la légende

Der Fliegende Hollander Deux ans après sa première apparition sur la scène de l’Opéra Bastille, la production du Fliegende Holländer de Willy Decker qui en avait déjà laissé les réglages à Christoph Myer de cette mise en scène reprise cette fois par Alejandro Stadlers, convainc davantage qu’à l’origine. La scénographie de Wolfgang Gussmann place l’action dans un vaste salon bourgeois des bords de la mer du Nord aux murs blancs formant ...

Un homme à la mer : les Crimes de Grimes

Peter Grimes Avis de tempête sur la Ville Rose ! Après deux spectacles ternes, il était grand temps que Toulouse se reprît ! Mission accomplie, grâce à ce suffocant drame maritime de l’un des plus grands compositeurs anglais du XX° siècle : Benjamin Britten. Violent réquisitoire contre l’exclusion, la bêtise et la morale mesquine. L’on pourrait craindre d’assister à un fait divers banal, une chronique sociale appliquée au destin d’un pêcheur marginal, en butte ...

Avec Mme Warner, Fidelio perd le Léonord

Sir Simon Rattle Il en neige même ce soir-là sur Séville, capitale de l’Andalousie ! Un ministre providentiel, Don Fernand, tel un deus ex machina, vient de libérer un prisonnier d’opinion, Florestan, injustement détenu ; et de faire châtier le méchant Don Pizzare, son geôlier. La courageuse Léonore y est, il est vrai, pour beaucoup. Epouse de Florestan, elle s’est travestie en homme et a bravé tous les dangers de la prison pour ...