Mot-clef : Maurizio Muraro

Un Benvenuto Cellini de foire à l’Opéra Bastille

Un Benvenuto Cellini de foire à l’Opéra Bastille

Le magnifique Benvenuto Cellini de Berlioz n'avait plus été donné à l'Opéra de Paris depuis 1993 ! Avec cette production invitée, venue tout droit de l'English National Opera et datant de 2014, une mise en scène brillante et une distribution étincelante, la "grande boutique" répare enfin son indifférence. La version choisie est un mélange des différentes moutures que le divin Hector a apportées à sa partition, avec dans le programme de ...
cenerentola garnier17

La Cenerentola à Garnier, une nouveauté déjà démodée

Pas de pantoufle ni de marâtre pour La Cenerentola de Rossini, mais sous la mise en scène de Guillaume Gallienne et la direction musicale d’Ottavio Dantone, la citrouille ne se transforme pas non plus en carrosse. La distribution vocale fraîche et pétillante, dominée par un charismatique Roberto Tagliavini suscitant les applaudissements les plus nourris en fin de représentation, semble tout de même manquer d’envergure dans cette salle si prestigieuse qu’est ...
Foscari

I due Foscari avec Plácido Domingo en DVD

Luxueusement distribué, cet opéra de jeunesse de Verdi n’en est pas moins un des plus faibles du grand compositeur italien. L’indéniable beauté plastique des tableaux peine décidément à donner vie à un spectacle desservi à la fois par la médiocrité du livret et par une musique qui, à ce stade de la carrière de Verdi, n’en finit pas de se chercher. Importé de Los Angeles où il fut créé en 2012, ...
Joel-Prieto-in-Ferrando-Francesca-Dotto-in-Fiordiligi

Cosi à Spolète, drame glacé entre ciel et mer

James Conlon ouvre le festival de Spolète avec un Cosi fan tutte à la fois émouvant et glacé. Dès les premières notes de l’Ouverture, James Conlon fait roucouler l’Orchestre juvénile Cherubini comme un ruisseau, avec des tempi glissés, soufflés presque, créant l’atmosphère sans repères propice au jeu de masques. La mise en scène de Giorgio Ferrara, directeur artistique du festival, est subtile, réaliste et émouvante dans sa juste théâtralité ; elle laisse ...
Le Met en Forêt-Noire

Le Met en Forêt-Noire

Le Barbier de Séville Rossini est le bienvenu en Forêt-Noire. Le festival de Bad-Wildbad explore le répertoire du Maître de Pesaro tous les étés depuis deux décennies. Et voici que, à moins de vingt kilomètres à vol d’oiseau, le festival d’automne de Baden-Baden programme son plus grand succès, le Barbier de Séville, avec le soin et le luxe coutumiers de ce théâtre. Le luxe, c’est d’avoir importé la production du Metropolitan Opera, ...
Entre Planète des singes et Guerre des étoiles

Entre Planète des singes et Guerre des étoiles

Bayerische Staatsoper Cette production de Rigoletto fit couler beaucoup d’encre le soir de la première en février 2005 et fut vite surnommée «la planète des singes». Le rideau se lève sur le dénouement : la scène est plongée dans le noir. Un cosmonaute - Rigoletto- nous tourne le dos agenouillé devant une tombe surmontée d’une croix tandis que des planètes s’éloignent ou s’approchent projetées sur l’écran en fond de scène. Ce qui ...
Plein d’esprit et d’idées

Plein d’esprit et d’idées pour Don Pasquale

Que faut-il pour une bonne représentation de Don Pasquale ? 1 : Un chef rompu au genre difficile de l’opéra bouffe, 2 : Un chef d’orchestre connaisseur du style belcantiste, 3 : Un quatuor de chanteurs-acteurs, tout à fait à l’aise sur scène et triomphant en même temps des nombreuses difficultés de la partition. Tout cela était présent à l’Opéra de Cologne ce lundi de Pentecôte, pour la reprise d’une production datant de 2002. Uwe Hergenröder ...