Mot-clef : Orchestre du San Francisco Opera

The Tales of Hoffmann Natalie Dessay (Antonia) and Christian Van Horn (Coppelius). ©Cory Weaver/San Francisco Opera.

San Francisco’s Tales of Hoffman is Right on Target with Natalie Dessay

Let’s be clear right from the start: the joint effort of Barcelona, San Francisco and Lyon, vocally powerful in this production, is right on target. Because quite simply, precise, explicit, ...
SF13-Hoffmann

Les Contes d’Hoffmann à San Francisco font diablement mouche avec Natalie Dessay

Disons-le d'emblée, tout net, cette collaboration entre Barcelone, San Francisco et Lyon, vocalement percutante ici, fait diablement mouche ! Car, tout simplement, précise, explicite, dégraissée, enlevée, bref aboutie, elle sait ...
Attila-19_vign

Attila : pour l’Odabella de Lucrecia Garcia

Pour conclure avec brio ce mini-festival de juin 2012 (après une Flûte qu' il vaut mieux taire, après un Nixon in China décevant), cet Attila rarement monté in loco (Ramey, ...
Nixon-22_vign

San Francisco : Nixon in China consternant

Un noir tarmac plombé par un épais brouillard sur lequel, impatients, crispés, dansottent quelques officiels en attente. Aéroport de Pékin. Puis Nixon. Tout ceci plus imposant encore qu' il y ...
Lucrezia-fleming2

San Francisco, Renée Fleming chez les Borgia

La production de John Pascoe, robuste et passionnelle, s' évertue à dramatiser encore plus, comme si besoin l' était, une Lucrezia Borgia qui séduit d'emblée par un bel canto suffisamment ...
Turandot_sanfrancisco

San Francisco, David Hockney décape Turandot

Reprise très attendue de cette Turandot mise en situation par le peintre David Hockney, enfant chéri d'Hollywood, et dont nous avons déjà, en son temps, et ailleurs, loué l'extrême efficacité. ...
Gros, vulgaire  et triomphal !

Aida à San Francisco : Gros, vulgaire et triomphal !

Cette nouvelle co-production (Houston, ENO, San Francisco), nouvelle in loco, par ses excès, ses outrances, voire ses abus, surenchérit encore, comme si cela s’avérait encore possible, mille productions locales entrevues ...
Faust, traditionnel mais envoûtant

Faust californien, traditionnel mais envoûtant

En deux mois de temps, l’Opéra de San Francisco boucle sa saison avec trois grandes productions : Puccini, Wagner et Gounod. Un rythme d’autant plus médusant que l’opulence des décors, costumes ...
La Fille de l’ouest : spaghetti sauce ketchup

La Fille de l’ouest à San Francisco : spaghetti sauce ketchup

La Fanciulla del West Secrètement attendu comme l’opéra qui forgera une nouvelle identité musicale américaine, La Fanciulla del West de Puccini, commande du Met de New York, est finalement resté seul ...
Du bien beau chant, du bien mauvais drame

La Traviata avec Anna Netrebko, du bien beau chant, du bien mauvais drame

Cette production, nouvelle in loco, signée Marta Domingo, élégante, sophistiquée (nos cocottes arrivent à la fête en Buick 1929), si belle à l’œil, dont les décors, l’ameublement et les costumes ...
Un veritable regal

L’Elisir d’amore à SF, un veritable régal

L’opéra se ferait-il brusquement californien ? Après l’énorme échec de ce Rheingold (San Francisco, juin 08) transposé au pays de l’or (ce Ring «américain» de Francesca Zambello serait d’ailleurs en plein péril), ...
... en version « initiale »

Boris Godounov… en version « initiale »

Ce Boris Godounov (qui nous vient de Genève) se présente à nous comme une chronique à la fois joyeuse, provocante, scandaleuse et criminelle qui nous enchaîne, avec un flair tout ...
Du très bon, du bon, du moins bon .....

Idomeneo, du très bon, du bon, du moins bon…

Les protagonistes de ces aventures héroïques, qui nous sont projetées comme en gros cinémascope sur l’immense scène du War Memorial Opera House, évoluent tous dans un monde de carton-pâte (ce ...
Enfin Korngold vint...!

Enfin Korngold vint…!

Die Tote Stadt L’attrait de cette Ville Morte est multiple. Il tient d’abord au fait que le San Francisco Opera ose enfin (finalmente, Tosca !) présenter, 88 ans après une création simultanée ...
Une relecture redoutablement efficace

Relecture redoutablement efficace du Rake’s Progress par Robert Lepage

Pour qui connaît son cinéma, cette nouvelle co-production (Bruxelles, Londres, Lyon, Madrid, San Francisco) du Rake’s Progress d'Igor Stravinsky se déguste à la petite cuillère. Les clins d’œil, citations, renvois ...
Un Thomas Hampson bien esseulé

Thomas Hampson, Macbeth bien esseulé à San Francisco

Si, comme il le dit quelque part, David Pountney privilégie le psychologisme exacerbé du drame ; si, comme il le dit ailleurs, le couple Hampson-Lukács se doit d’éclairer ce soir tout ...
Finalmente Gheorghiu !

La Rondine, finalmente Gheorghiu !

A l’évidence, Nicolas Joel possède un sens inné, certain des atmosphères. Après un Samson et Dalila violemment ancré dans l’exotisme peplum, néo-victorien, d’un Alma-Tadema (San Francisco, septembre 07... on en ...
Un conte au premier degré

Die Zauberflöte, un conte au premier degré

Entre ce conte pour petits et grands enfants et cette grand’messe ésotérico-maçonnique que peut être La Flûte enchantée, Gerald Scarfe, Stanley Garner et Donald Runnicles auront vite tranché. Ce sera ...
Grave et déchirant

Iphigénie en Tauride, grave et déchirant

Au risque de choquer les bonnes consciences, de faire grincer quelques dents, il faut bien reconnaître que cette Iphigénie en Tauride fait mouche. Et ceci, malgré l’absence totale de décors, ...
Un Don desservi par les femmes

Un Don Giovanni desservi par les femmes

Confronté de plein fouet au cynisme, à l’agressivité, à la violence, bref au terrorisme d’un Don violemment expressif, vous ne sortez pas indemne de ce véritable Rake’s Progress qui vous ...
Comme Freni, inoubliable…

Karita Mattila comme Freni, inoubliable…

Manon Lescaut Juste deux ou trois Manon Lescaut locales depuis 1974 (pour ne pas remonter à Muzio, 1926… et ne mentionner que celles entendues : Leontyne Price, 1974, déconcertante, vocalement somptueuse ; Mirella ...
Les puristes feront la moue…

Les puristes feront la moue pour le Barbier à SF

Après l’énorme succès de ce Barbiere 2003 (DiDonato, Beuron, Ens et Gunn) il fallait, bien sûr, absolument, vite-vite, dare-dare, sans plus de retard, nous re-présenter cette superbe bâtisse pseudo-moderniste, ses ...
Excellente prise de rôle

Excellente prise de rôle de Christine Brewer en Isolde

Empruntés au Los Angeles Opera, les superbes décors et costumes du peintre chéri d’Hollywood David Hockney, célébré pour ses immenses piscines en à-plats au bord desquelles se languissent de jeunes ...
Pour Gavanelli, uniquement… mais sans oublier de Chirico !

Rigoletto pour Gavanelli, uniquement… mais sans oublier de Chirico !

Reprise assurément alimentaire (puisqu’elle remplira la War Memorial Opera House… nous en sommes à la deuxième représentation des neuf prévues cet automne) d’un Rigoletto présenté ici même en 1997 (Swenson, ...
Inutile de s’acharner ...!

Un Ballo in Maschera à SF, inutile de s’acharner…

On a beaucoup hésité avant d’écrire cette chronique... On hésite toujours... Tout simplement parce qu’il est sans doute totalement inutile de s’acharner sur un spectacle dramatiquement nul, vocalement désastreux. Mais ...
Pour le théâtre... et pour les voix !

Le Nozze di Figaro, pour le théâtre… et pour les voix !

Ce qui frappe à rebours, en fin de parcours, au terme de cette folle (et bien agréable) journée de liesses pseudo-galantes, c’est d’abord, disons-le tout net, cet énorme travail d’équipe ...
Première in loco

Première de la Pucelle d’Orléans à San Francisco

Cette Orleanskaya deva, en première in loco, charme, séduit, fascine, frustre, déçoit tout à la fois et l’on ne sait plus qu’écrire... Pour parler franc, notre pucelle, ni lard ni ...
OrlandoFurioso_MarilynHorne

Sublimissime Marilyn Horne dans Orlando Furioso !

Dès le lever de rideau, on reconnaît immédiatement la patte de Pier Luigi Pizzi : décors somptueux, colonnes blanches. Nous sommes à San Francisco, il faut que le spectateur en aie ...