Mot-clef : Virginie Pochon

emoke barath

Glaucus et Scylla, renaissance d’un chef-d’œuvre à Versailles

En marge des festivités du 250e anniversaire de la mort de Rameau, Sébastien d'Hérin et ses Nouveaux Caractères font renaître à Versailles les feux et le fantastique de l'unique tragédie lyrique de Jean-Marie Leclair. Une interprétation de haut vol qui vient rappeler fort à propos les mérites d'un compositeur injustement oublié. La renommée de Jean-Marie Leclair pâtit encore aujourd'hui de l'ombre de Rameau, sans compter les trois mystérieux coups de poignard ...
cosi1_mtp

Così mondain à Montpellier

Des jolies robes, des perruques, des minauderies... Selon Jean-Paul Scarpitta, l'esthétique XVIIIe siècle ressemble uniquement à du Watteau (enfin, ce qu'on veut bien y voir). Certes, nous sommes en période dite "galante", qui est aussi le Siècle des Lumières, de Voltaire, de Sade, de Choderlos de Laclos, de Marivaux, etc. Avec Così on est en plein empirisme / scepticisme prôné par les philosophes écossais des Lumières, David Hume le premier. ...
Gossec (Thésée)

Frédéric Antoun, révélation dans le Thésée de Gossec

On saluera avec la plus grande bienveillance ce très beau livre-disque qui donne enfin l’occasion de découvrir la mise en musique par François-Joseph Gossec d’un des plus beaux livrets de Quinault, déjà mis en musique par Lully plus d’un siècle auparavant. Réduit à quatre actes et privé des intrigues secondaires qui en compliquaient la trame, le texte ainsi raccourci et condensé atteste les traditionnels changements d’ordre esthétique et idéologique qui ...
chateau_versailles_spectacles-theseecjacques_verrees

Versailles: Thésée de Gossec, éclats brillants d’une partition inouïe

Quelle œuvre surprenante nous a-t-il été permis d’entendre lors de cette version de concert de l’opéra de Gossec Thésée ! Sur le livret de Philippe Quinault, originellement mis en musique par Lully, la réalisation musicale de ce compositeur que l’on connaît surtout pour ses symphonies (alors qu’il a élaboré un nombre assez mémorable d’actes dramaturgiques, même si l’on ne dénombre que deux tragédies lyriques, Sabinus et Thésée, donc), est absolument ...
Figaro-3 ©Marc Ginot

Réouverture réussie de l’Opéra Comédie de Montpellier avec Les Noces de Figaro

C’est avec la Folle journée du duo Mozart-Da Ponte que l’opéra de Montpellier avait décidé de rouvrir l’Opéra Comédie après de longs mois de travaux consacrés à la rénovation de la fosse d’orchestre, de la scène, du foyer et, sans doute partie la plus visible pour les spectateurs, la reconstitution du rideau de scène en trompe l’œil du plus bel effet avec sa jolie patine. Cette phase de travaux terminée, ...
Gardiner, Berlioz et Le Freichütz

Gardiner, Berlioz et Le Freischütz

A Pillet, directeur de l’Opéra, qui lui avait demandé d’adapter Der Freichütz à la langue française en mettant le texte parlé en récitatifs, puisqu’il fallait qu’à l’Opéra de Paris tout fût chanté, Berlioz répondit en ces termes : «J’accepte votre offre à une condition : Le Freichütz sera joué absolument tel qu’il est sans rien changer dans le livret ni dans la musique». Tenu cependant d’ajouter le divertissement dansé de rigueur («tous ...
J’ai souffert souvent, je me suis trompé quelquefois, mais j’ai aimé

Fortunio d’André Messager à l’Opéra-Comique

J’ai souffert souvent, je me suis trompé quelquefois, mais j’ai aimé André Messager, dont on cite spontanément le «duo de l’escarpolette», n’est pas seulement le compositeur de Véronique (1898). L’œuvre légère qu’est la «comédie lyrique» n’était pas selon lui la simple opérette à la Lecocq ou l’opéra-bouffe parodique où triomphait un Offenbach mais un genre issu de l’opéra-comique français, dans la tradition des Dalayrac, Boieldieu et Auber, même si elle abandonne ...
Qualità diversa

Qualità diversa

Il barbiere di Seviglia Soirée en demie teinte à l’opéra de Nice pour cette première du Barbier de Séville. Si l’orchestre est resté fidèle à lui-même, la mise en scène se révéla extrêmement fade, sans relief et sans imagination. La confusion des genres, des styles et des époques, sans doute pour signifier l’atemporalité du thème, ressemblait plus à un anachronisme qu’à une originalité. Le déséquilibre de la position scénique toujours décalée ...
Viva Despina, che sa servir

Viva Despina, che sa servir

Così fan tutte En ouverture de sa nouvelle saison et d’un cycle «1789» consacré aux musiques de la Révolution, la Cité de la Musique donnait en concert un Così tout droit venu de Rouen. A contre-courant de l’actuelle doxa baroqueuse, la lecture très classique du directeur musical de l’Opéra de Rouen surprend avec des tempi bien lents dans lesquels s’enlisent d’interminables quintette «Di scrivermi ogni giorno» et trio «Soave sia il ...
Musicalement exceptionnel, scéniquement indigent !

Médée à Bruxelles : musicalement exceptionnel, scéniquement indigent !

La passe de trois ? Après une mouvementé Eugène Onéguine à Munich à l’automne dernier et quelques semaines après l’exceptionnel Parsifal à l’Opéra de Paris, le très recherché Krzysztof Warlikowski, s’attaque à Médée de Cherubini à La Monnaie de Bruxelles. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce spectacle est dramaturgiquement un cruel échec scénique. L’histoire est plongée dans le quotidien glauque et peu reluisant de peoples « fashion-victimes ...
Carte blanche à Henri Dutilleux

Carte blanche à Henri Dutilleux

Sans que ce soit une occasion particulière, l’Orchestre de Paris a laissé la programmation de cette soirée à Henri Dutilleux. La modestie du vénérable compositeur a fait qu’il n’a programmé aucune de ses œuvres, alors qu’au même moment sort un remarquable CD consacré à ses pièces pour vents et piano. Hélas, l’Orchestre de Paris, stupéfiant la semaine dernière, est retombé dans une grisaille routinière. Lontano de Ligeti, étude de la micropolyphonie, ...
Paris est une fête

Paris est une fête

La Veuve joyeuse L’Opéra National de Montpellier rassemble pour son spectacle de fin d’année le meilleur de ses troupes avec son jeune chef d’exception, l’habile metteur en scène de Noces de Figaro à succès, l’indispensable Noëlle Geny pour emmener les chœurs, et, sur scène, Virginie Pochon, qui fut à Montpellier un délicieux Oscar du Ballo in maschera de Verdi, entre autres chanteurs habitués de la scène lyrique montpelliéraine, comme Raphaël Brémard, ...
Mozart invité à l’inauguration du Théâtre des Arts

Mozart invité à l’inauguration du Théâtre des Arts

Così fan tutte Così fan tutte ! Si elles pouvaient effectivement toutes faire de même, ces voix d’artistes, et atteindre la beauté et la profondeur de ce que nous ont livré Guylaine Girard, Patricia Fernandez, James Oxley, Boris Grappe, Eric Martin-Bonnet et Virginie Pochon lors du premier concert que donnait vendredi 23 juin 2006, l’opéra de Rouen pour inaugurer sa nouvelle cage de scène ! Le public, toujours aussi fidèle, après une saison ...
Mozart en fête

Enthousiasmante Flûte enchantée nantaise avec Thomas Oliemans

En cette année anniversaire où les productions mozartiennes vont fleurir dans tous les théâtres lyriques du monde, nous faisons le vœu que beaucoup soient aussi réussies que cette enthousiasmante Flûte enchantée nantaise. Sans ignorer la dimension initiatique et maçonnique de l’œuvre, dont les symboles sont présents sur scène, Patrice Caurier et Moshe Leiser mobilisent toutes les ressources de leur expérience et de leur intelligence pour bâtir un spectacle imaginatif et ...
Un ballo in maschera

Un ballo in maschera

Opéra national de Montpellier, Viva Verdi Après La Dame de Pique et le Freischütz, l’Opéra de Montpellier, poursuivant une programmation 2003-2004 tout à fait exceptionnelle, présentait au Corum Le Bal Masqué de Verdi, un des grands chefs d’œuvre pour la voix du compositeur italien. Il sera crée le 17/O2/1859 au théâtre Apollo de Rome sur un livret d’Antonio Somma d’après Le Bal Masqué — ou Gustavo III — d’Eugène Scribe après ...
Vocalité atone, magie sonore

Vocalité atone, magie sonore

« La Frontière », opéra de voyage de Philippe Manoury Composé dans le cadre d’une résidence Carré Saint-Vincent à Orléans, le troisième ouvrage scénique de Philippe Manoury (1952) adopte la forme opéra de chambre. Après 60e parallèle créé en 1998 au Théâtre du Châtelet, lui-même fruit d’une résidence à l’Orchestre de Paris, et K… en 2001 à l’Opéra de Paris, deux partitions à l’orchestre luxuriant agrémenté de l’informatique « en temps réel », ...
Liaisons dangeureuses

Liaisons dangeureuses

Opéra de Rennes, Cosi fan tutte Pour réussir Cosi fan tutte de Mozart, poème vocal de l’amour et de l’amer, on est tenté de paraphraser l’humour « toscaninien  » : il faut mander les six meilleurs chanteurs du monde ! Le théâtre breton peut se flatter de remporter haut la main la double palme de l’exemplarité et de l’audace. Aucune vedette sur-médiatisée, mais une troupe de jeunes acteurs-chanteurs acrobates (on s’agite beaucoup sur le ...