Archives de l’auteur : Catherine Scholler

avatar

À propos de Catherine Scholler

Catherine Scholler a découvert la musique a l’âge de douze ans, par la grâce d’un professeur de collège. Immédiatement passionnée par la musique vocale, elle passa ensuite une dizaine d’année au conservatoire (professeur de chant, Jacques Villisech, professeur de solfège, Jacqueline Landowski). Décidant qu’une passion devait rester une passion, et surtout pas un moyen de subsistance, elle se tourna vers une carrière complètement différente de la musique, mais ne resta jamais bien loin des maisons d’opéra. Catherine Scholler est également journaliste à Opéra Magazine. Elle collabore à ResMusica depuis 2004.
Calleja_2010_12_E_15-53

Récital Joseph Calleja au Théâtre des Champs-Elysées

Il reste bien peu de l’hommage à Mario Lanza, sous lequel était placée la prestation de Joseph Calleja, si ce n’est le titre du concert. En effet, le ténor, si ...
hansel et gretel

Hänsel et Gretel : le spectacle de Noël

Quoi de plus simple, en apparence, que de proposer en période de fêtes le classique Hänsel et Gretel ? Alors qu’un peu partout à Paris, les spectacles proposés ne participent ...
365000259-invite2

Stéphanie d’Oustrac, une humaine voix

La Voix Humaine est un opéra de tempérament, et toutes les cantatrices ne sont pas capables de s’y mesurer. En plus de la technique vocale, l’œuvre nécessite un investissement rare, ...
5765_-DSC8843

La Cenerentola au Palais Garnier, plaisant sans plus

Nombre de nos collègues, la saison dernière, ont exprimé leur déception pour cette Cenerentola, qu’ils jugeaient dépassée. On retrouve pour notre part avec un grand plaisir cette mise en scène, ...
Sur les pas de Thais1 - Crédit Cyrille cauvet

Clôture du festival Massenet de Saint-Étienne

Visions…poème symphonique, présente une amusante caractéristique, sa partition fut composée pour orchestre, soprano solo et électrophone, ce qui fait de Jules Massenet l’annonciateur de la musique électro-acoustique. On sent à ...
Sonya Yoncheva

Au plus près des véritables contes d’Hoffmann

Voici donc, enfin, ce qu’on pourrait imaginer LA version définitive des contes d’Hoffmann, tels que Jacques Offenbach avait pu la rêver, faute d’avoir pu l’achever. La partition détruite dans le ...
Dongio Macon2

Don Giovanni, les premiers pas de metteur en scène du chanteur Sébastien Lemoine

Le rideau s’ouvre sur une image suffocante : celle du commandeur, réduit à l’impuissance sur un lit d’hôpital, pendant que sa fille se fait violer dans le cabinet médical contigu. Il ...
OlgaPeretyatko_Pressefoto_4_c_Uwe_Arens2

Les Puritains à Paris, enthousiasme mitigé

L’attente était grande, à Paris, tant Les Puritains, ce chef-d’œuvre de Bellini, est si peu donné sur scène ! Qu’en a-t-il été de nos espoirs ? Tout d’abord, un immense bonheur, ...
Le Mage - Kate Aldrich et JF lapointe- Cyrille Cauvet

Le Mage fait des miracles au festival de Saint-Étienne

Il était jusqu’ici très difficile de se faire une idée de la qualité de l’opéra de Jules Massenet, Le Mage. Créé en 1891, il connut une trentaine de représentations et ...
Alagna-Gassian02vign

A Pleyel, une troisième voie pour La Navarraise ?

Il existe pour La Navarraise, deux principaux enregistrements en CD, qui donnent une vision de l’œuvre diamétralement opposée. L’une, musclée, décibellique, avec Marilyn Horne, Placido Domingo et Sherrill Milnes, fait ...
top100_vign

Le top 100 de l’opéra

Le top 100 de l'opéra, moins que le Kaminski, plus que beaucoup d'autres. C'est un petit livre comme on en trouve beaucoup au rayon musique des librairies convenablement achalandées, avec des ...
werther_villazon_dgg

Rolando Villazón, un Werther extraverti

Il y a seulement dix ans, la parution d'un nouvel enregistrement de Werther nous aurait comblé, tant la discographie, dominée par la version EMI (Plasson, Kraus, Troyanos) pourtant bien froide, ...
don quichottedvd naive

Don Quichotte de Massenet: les adieux de José Van Dam

Ce Don Quichotte donné en mai 2010 à Bruxelles fêtait une série d'événements exceptionnels : les cinquante années de carrière de José Van Dam, son soixante-dixième anniversaire et ses adieux ...
actes sud rossini

Rossini chez Actes Sud : un travail vertueux

Il n'existait, avant la parution de cet ouvrage, aucune biographie en français de Gioachino Rossini, si ce n'est Vie de Rossini de Stendhal, truffée de contrevérités. Il faut avouer que ...
Miche Fau

Le récital emphatique de Michel Fau

Pour les mélomanes, le nom de Michel Fau évoquera plus probablement le metteur en scène d’opéra que le comédien. Peut-être se souviendront-ils également de sa prestation lors de la nuit ...
timpani_massenet

Où l’on célèbre enfin le centenaire Massenet

L’année 2012, qui devrait célébrer le centenaire de la disparition de Jules Massenet, commence sans fanfare (lire l’édito de février). Une abominable Manon à l’ONP, quelques Thaïs en région, La Navarraise ...
Gabriele Viviani (Malatesta), Alessandro Corbelli (Don Pasquale) © Vincent Pontet

Don Pasquale au TCE, enfin on s’amuse

Enfin, dans la morosité de cette saison parisienne, peuplée de mégalomanies scéniques et de distributions boiteuses, peut-on se permettre de souffler un peu, d’apprécier un spectacle bien ficelé et bien ...
maxemanuel_cencic_paris2012

Farnace au Théâtre des Champs-Élysées

Le forfait de Diego Fasolis, remplacé par son assistant Andrea Marchiol, a sans doute été pour beaucoup dans la semi-réussite de ce Farnace. Pendant tout le premier acte, on a ...
cecilia_bartoli_semele1211

A Pleyel, Semele avec Cecilia Bartoli

Après le miracle de Giulio Cesare voici un peu plus d’un an, en ces mêmes lieux, avec la même cantatrice dans le rôle-titre, on attendait beaucoup, trop sans doute, de ...
carlo_rizzi_dr2-362x390_vign

Oberto à Paris, de l’excitant et de l’abominable

Oberto, premier opéra de Verdi, qui obtint un franc succès lors de sa création, n’est quasiment plus jamais donné de nos jours. L’occasion était belle alors d’écouter l’œuvre in vivo, ...
Joseph Calleja, Ludovic Tézier ©  DR

Ludovic Tézier et Joseph Calleja, comme un avant-goût de Paradis…

On annonçait Ludovic Tézier souffrant avant le lever de rideau. Mis à part sa visible appréhension lors de ses entrées sur scène, il n’en est rien paru. Mieux, le baryton ...
pretty_yende_opera

Pretty ? Pretty !

Pour son premier récital parisien, Pretty Yende, gagnante du concours Vincenzo Bellini de Puteaux en 2010, lauréate d’Operalia en 2011, aurait peut-être pu prétendre à mieux que ce concert plus ...
emi_guillaumetell_pappano

Guillaume Tell atteint presque sa cible

Voici enfin, ou presque, la version de Guillaume Tell en français qu’on attendait avec ferveur, celle qui rend obsolète l’enregistrement EMI sous la direction de Lamberto Gardelli, avec rien moins ...
faust1_onp_11

A l’Opéra Bastille : un Faust en devenir ?

Paris aime Faust, et Paris aime Roberto Alagna. Pour Nicolas Joël, c’était donc à la fois créer l’événement et s’exposer à de dangereuses comparaisons avec la production chérie de Jorge ...
reneenerve

René l’énervé, ou Jean-Michel Ribes au pays d’Offenbach

Au siège du parti majoritaire, l’heure est au choix d’un nouveau candidat. Le Vieux Pacha, trop gaga, ne se représentera plus. La préférence va à René, toujours énervé, toujours courant, ...
sony_operas

De grands enregistrements à petits prix

Sony Opera House lance une nouvelle salve de rééditions CD à petit prix qui ravira les mélomanes, tout du moins ceux qui ne sont pas rebutés par les désavantages inhérents ...
Photo Lib/Alain Wicht

Saint-Céré, Un Onéguine sans Eugène

Cet Eugène Onéguine est la nouvelle production du Festival de Saint-Céré, au côté de reprises de Rigoletto et du Roi Carotte d'Offenbach. Plusieurs tables, des tabourets, et six parois amovibles plantent ...
decca_armida_fleming_vign

Armida au Met, un show à l’américaine

On se souvient, en 1993, d’une discussion sur les marches du Teatro Rossini de Pesaro, avec des festivaliers qui se demandaient ce que valait cette inconnue distribuée dans l’un des ...
ina_chauvesouris

Vienne sur les bords de l’Oise

Cette nouvelle exhumation de l’INA est le parfait témoignage d’une époque révolue : celle où la troupe de l’Opéra de Paris n’était pas encore un souvenir, et où on ne dédaignait ...
ina_Vie parisienne

Offenbach mythique et archéologique

L’INA n’a décidément pas la fibre commerciale, car sous cette pochette quelconque, sans nom de metteur en scène, de décorateur, de costumier, ni même de notice, se cache la mythique ...