Archives de l’auteur : Michèle Tosi

avatar

À propos de Michèle Tosi

Michèle Tosi est professeur d’analyse, d’histoire de la musique et de culture musicale dans les conservatoires des 10e et 20e arrondissements de Paris. Après une agrégation de musique, elle poursuit ses études au Conservatoire national supérieur de musique de Paris où elle remporte un premier prix d’analyse dans la classe de Claude Ballif. Après l’obtention d’un doctorat d’université consacré à l’oeuvre de ce compositeur, elle publie un ouvrage sur la métatonalité aux éditions Durand et une monographie de Claude Ballif chez P.O. Editions, dans la collection « Echos du XXe siècle » dirigée par Bruno Giner. Elle a écrit de nombreux articles dans différents livres et revues (CIREM, Analyse Musicale, Portraits polychromes) ainsi que pour les collections discographiques Motus (Motus-Acousma et Motus-Aujourd’hui) avec qui elle collabore régulièrement.

Karlheinz Stockhausen, l’espace démultiplié

Festival Musica Musica, le Festival International des Musiques d’Aujourd’hui qui se déroule du 26 septembre au 10 octobre à Strasbourg, poursuivait ce samedi 4 octobre l’hommage rendu cette année au compositeur allemand Karlheinz Stockhausen en affichant en première partie de programme Carré, une œuvre gigantesque conçue pour quatre groupes orchestraux — au total 77 instrumentistes — et quatre chœurs mixtes placés autour du public, dans ce vaste espace qu’offrait, pour l’occasion, ...
Ars Subtilior et anticonformisme

Cité de la musique Domaine privé : Philippe Herreweghe

Du jeudi 25 au dimanche 28 septembre, la Cité de la musique accueillait Philippe Herreweghe et ses invités pour une série de concerts autour du thème de la déploration, de l’adieu ou du deuil mis en musique. C’est au cours de ses études de médecine et de psychiatrie que Philippe Herreweghe, natif de Gand, fonde le Collegium Vocal de Gand. Considéré comme un des pères de la musique baroque, il se ...
Une vie d’artiste

La péniche Opéra fait salon autour de Berlioz

Amarrée sur le quai du bassin de la villette, la Péniche Adélaïde offrait à son public d’aficionados, ce vendredi 19 septembre, le premier spectacle de la saison 2003, célébrant à sa manière et sous une apparence souriante, le bicentenaire de la naissance du génie romantique que fut Hector Berlioz. Saluons tout d’abord l’excellence de la mise en scène de Mireille Laroche qui parvient, avec les moyens du bord, à aménager un ...
La quintessence stylistique du Quatuor Artis

La quintessence stylistique du Quatuor Artis

Festival de Prades 2003 Si la soirée des « Grands Trios » du mardi 29 juillet a dû être annulée sur la demande expresse des intermittents du spectacle, rien n’aura perturbé celle des « Grands Quatuors », occasion, une fois encore, d’apprécier les qualités rares de l’acoustique de Saint-Michel-de-Cuxa dans ce répertoire. Mais tout le mérite en revient, bien évidemment, aux interprètes, membres du Quatuor Artis qui parviennent aujourd’hui, au terme ...
Soirée Mozart à l’église Saint-Pierre

Soirée Mozart à l’église Saint-Pierre

Festival Pablo Casals Comme tous les dimanches, le Festival Pablo Casals se déroulait le 27 juillet en l’église Saint-Pierre de Prades, dont le somptueux retable de bois doré surplombant le chœur offre aux artistes un décor privilégié. Au programme, et toujours avec l’Orchestre de Chambre de Novossibirsk dont c’était le dernier concert, trois œuvres majeures de Mozart qui, bien évidemment, ont attiré un public très nombreux et toujours fidèle. Plus à l’aise ...
L’esprit de Saint-Michel-de-Cuxa

L’esprit de Saint-Michel-de-Cuxa

Festival Pablo Casals 2003 Epargnée par le mouvement des intermittents du spectacle, l’ouverture du Festival Pau Casals a bien eu lieu ce samedi 26 juillet dans le cadre habituel et prestigieux de l’abbaye de Saint-Michel-de-Cuxa. Cependant, l’Orchestre de Hong Kong prévu pour les deux premiers concerts n’était pas au rendez-vous, retenu, comme on le sait, par les risques de contagion dus à la pneumopathie atypique. On ne peut que regretter l’annulation ...

Friedmann Layer dirige Mozart, les Noces ou l’aristocratie du cœur

Créées le 1er Mai 1786 au Burgtheater de Vienne, Les Noces de Figaro appartiennent à l’une des époques les plus radieuses de la vie musicale de Mozart. Dans le même temps, deux concertos pour piano (KV. 488 et KV. 491) et de nombreuses pièces de musique de chambre manifestent cet épanouissement lumineux que connaît l’écriture du musicien autrichien tout à la joie de composer. A l’automne 1785, Mozart rencontre Lorenzo ...

Ars Perfecta

Biennale d’art vocal à la Cité de la Musique Saluons tout d’abord le travail et la qualité d’interprétation de l’ensemble Huelgas conduit par son chef Paul Van Nevel et à qui l’on doit la résurrection du concert médiéval et renaissant. Chercheur passionné et fervent défenseur du répertoire liturgique des premiers âges chrétiens, cet artiste, un rien marginal, a su redonner couleur, éclat et transparence aux riches polyphonies anciennes restituées avec une ...
Laurence Equilbey, à chœur et à cri

Laurence Equilbey, à chœur et à cri

Concert d’ouverture de la Biennale d’art vocal / Cité de la musique Avant de donner le coup d’envoi à cette semaine consacrée aux ensembles vocaux, Laurent Bayle, directeur de la Cité de la musique, a rappelé, avec beaucoup d’émotion, la disparition, mardi dernier, de l’une des grandes figures de la musique d’aujourd’hui, Luciano Berio. Pour ce grand humaniste, la voix aura été un merveilleux générateur de sons et d’inspiration. A la ...

Musica ricercata

Cycle Ligeti/Mahler à la Cité de la musique Une fois encore, ce samedi 24 mai, la Cité de la musique confirmait l’excellence de sa programmation et la constante qualité de ses concerts. Si le voisinage Ligeti/Mahler était, ce soir-là, plus qu’improbable, rien n’empêchait l’auditeur d’apprécier pour elles-mêmes les quatre œuvres inscrites au programme. Saluons tout d’abord l’éminente direction de Jonathan Nott, dont la présence rayonnante, la souplesse féline et l’élégance du geste ...

Perspectives célestes

Cité de la musique Cycle Ligeti/Mahler Poursuivant « sa tentative de voisinage improbable » (sic) entre Gustav Mahler et György Ligeti, la Cité de la musique a proposé le 21 mai deux œuvres opérant un « tournant » dans le cheminement créateur des deux compositeurs. Composé en deux temps (1985-86 et 1988), le Concerto pour piano de Ligeti fait figure de manifeste esthétique chez ce musicien toujours soucieux de ne pas tomber dans « l’académisme de ...
duchable-300x198

Myung-Whun Chung & François-René Duchâble : Salut l’artiste!

Etonnant destin que celui de François-René Duchâble, artiste contraint d’embrasser une carrière d’interprète qu’il n’a pas choisie et qui lui aura tout donné, sauf l’essentiel : le bonheur. Au sommet de son art, à cinquante et un ans, il faisait ses adieux parisiens* au Théâtre des Champs-Elysées, avant « une retraite absolue, celle qui lui fera retrouver le calme, la distance, la solitude… ». Son ultime concert est fixé au 31 août dans ...

Ondes romantiques à Mogador avec Emil Tabakov & Peter Wispelwey

Salle comble, chaleureuse et enthousiaste pour le concert de l’Orchestre national d’Ile-de-France qui présentait deux œuvres majeures du répertoire, le Concerto pour violoncelle de Schumann sous l’archet de Peter Wispelwey et la Quatrième Symphonie de Bruckner. Le Concerto pour violoncelle s’inscrit parmi les dernières partitions écrites par Schumann juste avant de sombrer dans l’état de démence qui ne le quittera plus jusqu’à sa mort. D’une facture très originale, l’œuvre est conçue ...