Bannière-Web-ResMusica-728x90

Opéra

Cecilia Bartoli dans Ariodante à Monaco : audacieuses métamorphoses

Cecilia Bartoli dans Ariodante à Monaco : audacieuses métamorphoses

Cette production du Festival de Salzbourg fait évoluer une distribution de luxe sous le regard acéré de Christof Loy, dont la mise en scène vise un ambitieux propos sur l’identité des chanteurs du répertoire baroque. Avec Cecilia Bartoli, il semble bien loin le temps où l’on était peu regardant d’une affiche vite composée autour d’une diva ombrageuse, soucieuse que, justement, l’on ne lui fît pas trop d’ombre. On connaît l’anecdote célèbre de ...
la boheme opus arte

Vie de Bohème de luxe avec Antonio Pappano et Richard Jones

Confiée à un des meilleurs metteurs en scène du moment, à un chef passionné, à une distribution judicieusement choisie, cette version anglaise du chef-d’œuvre de Puccini peut séduire les tenants de la tradition comme les amateurs de vision. Ni perdue dans l’espace, ni terre à terre, la nouvelle Bohème de Richard Jones (après Bregenz en 2002) séduit par l’originalité de son dispositif. Un spectacle de Richard Jones est toujours une affaire ...
Karl_V.__B._Skovhus_c_W._Hoesl___13_

Bo Skovhus est Karl V dans l’opéra d’Ernst Křenek à Munich

Rarement programmé, le chef-d’œuvre lyrique d’Ernst Křenek basé sur les dernières années de règne de Charles Quint retrouve une scène en 2019 avec la nouvelle production du Bayerische Staatsoper. Né la même année que Kurt Weill, élève à seize ans de Franz Schreker et compositeur précoce, Ernst Křenek passe rapidement d’influences jazz au dodécaphonisme pour continuer ses recherches après la Seconde Guerre mondiale vers la musique sérielle et électroacoustique. Il est ...
P1070424 photo Christian DRESSE 2019

Faust à Marseille ou les avantages de la coproduction

Cette production de Faust de Gounod donnée à Marseille avec une magnifique distribution, n'est pas une nouveauté. Après un passage à Avignon, Nancy et Metz, elle fera plus tard escale à Nice. C'est pourquoi nous allégerons notre propos sur la mise en scène, précédemment fort bien analysée par notre confrère Pierre Degott, et réserverons toute notre admiration à la distribution réunie par l'Opéra de Marseille, car c'est bien de belles voix, ...
ar94tx7llvira_600

Jodie Devos chez Offenbach : charme, verve et virtuosité

Depuis quelques années, la soprano belge Jodie Devos compte parmi les jeunes talents à suivre (Jeune artiste ICMA 2015). Son premier album, réalisé en partenariat avec le Palazzetto Bru Zane, confirme tous les espoirs – malgré un programme manquant de variété. Cette voix capte l’attention immédiatement. Un soprano colorature au timbre gracieux, aux vocalises sans failles et au suraigu ébouriffant. Mais Jodie Devos n’est pas qu’une virtuose hors normes. Dotée d’un ...
02_Tosca_116978_BECZALA

Tosca d’exception à Vienne avec la prise de rôle de Piotr Beczała

Après plus de six cents reprises, la mise en scène de Tosca de Margarete Wallmann pour le Wiener Staatsoper offre encore et toujours de splendides soirées, avec pour cette saison la prise de rôle de Piotr Beczała. En 2016, les reprises de la luxueuse production viennoise de Margarete Wallmann pour Tosca avait fait parler après le bis d’E Lucevan Le Stelle par Kaufmann, lorsque Angela Gheorghiu n'était pas revenue à ...
Mozart-Plus

Mozart plus, Peretyatko moins

Dans un programme à la fois classique et original, Olga Peretyatko déçoit par un chant fruste et brouillon. Le XVIIIe siècle semble peu convenir à la soprano habituée au bel canto du premier romantisme italien. L’originalité du programme, intitulé Mozart Plus, séduira plus d’un auditeur. En plus, donc, d’un certain nombre d’airs de Mozart hyper connus – "Dove sono", "Or sai chi l’onore", les airs du deuxième acte de L’Enlèvement…, l'album ...
01_Lucia_Di_Lammermoor_116576_PERETYATKO

Nouvelle Lucia avec Flórez au Wiener Staatsoper

La nouvelle mise en scène de Laurent Pelly pour Lucia di Lammermoor au Wiener Staatsoper ne marquera pas autant les esprits que la magistrale prestation du ténor Juan Diego Flórez, bien épaulé par George Petean et Jongmin Park face à la Lucia quelque peu perdue d’Olga Peretyatko. L’un de nos articles à l’Opéra de Lausanne avait fait polémique l’an passé alors que notre confrère avait relevé la non préparation d’Olga ...
KARMELITSYSTRARNA_20190123_MS305

Dialogues des Carmélites repris au Kungliga Operan Stockholm

Créé en 2011 et repris cette saison à Stockholm, le spectacle Dialogues des Carmélites de Poulenc par Johanna Garpe sert surtout d’illustration à un plateau d’où ne se démarquent que les hommes, tandis que l’attrait principale de la production se trouve en fosse. Créée en 1957 six ans avant la mort de Poulenc, Dialogues des Carmélites est aujourd’hui devenu un classique tant en France qu’à l’étranger, comme le prouvent encore en ce ...
La Vie Parisienne -c- Nelly Blaya83_opt

La Vie parisienne, ou quand Offenbach passe à la télé

Comme beaucoup de saisons lyriques cette année, celle du Centre Lyrique Clermont-Auvergne ne pouvait pas faire l’impasse sur un ouvrage de Jacques Offenbach alors que 2019 est l’année du bicentenaire de la naissance du compositeur. L’Opéra national du Rhin avait fait mouche avec sa superbe découverte de Barkouf. La Vie Parisienne, quant à elle, n’a pas besoin d’un tel évènement que celui d'un bicentenaire pour une programmation régulière dans les ...
naxos death in venice

Brillante radiographie de Mort à Venise par Willy Decker

On croyait tenir un classique définitif avec la mise en scène de Deborah Warner à l’ENO (DVD Opus Arte). Celle de Willy Decker pour Madrid va plus loin encore. Le temps a joué pour l’ultime opéra de Britten et la froideur critique qui l’accueillit en 1973 n’est plus de mise. Il s’agit d’un authentique chef-d’œuvre. Composé, comme les neuf autres opéras du compositeur anglais sur un excellent livret (Myfanwy Piper), on ...
Guergana_Damianova___OnP-Rusalka-18.19--c--Guergana-Damianova-18.19---OnP--5--800px

À Bastille, intelligence et esthétisme de Rusalka par Robert Carsen

L’Opéra de Paris est bien inspiré de donner à voir une troisième fois cette extraordinaire Rusalka, une des productions les plus mémorables du metteur en scène. Et quelle distribution : Vogt, Nylund, Mattila... Rusalka, hormis sa célèbre Invocation à la Lune, est un opéra presque difficile. Unique titre de gloire lyrique de Dvořák, créée en 1901, Rusalka se caractérise par une ampleur, une opulence orchestrale qui n’est pas sans annoncer, au-delà de ...
La Finta Pazza, un véritable événement à Dijon

La Finta Pazza, un véritable événement à Dijon

Une œuvre superbe. Un orchestre ensorcelant. Des chanteurs magnifiques. Une mise en scène évidente et gracieuse. Le répertoire va devoir compter avec La Finta Pazza (La Fausse Folle) de Francesco Sacrati, nouvelle pépite découverte, après ses révélations Falvetti, par Leonardo García Alarcón. La Finta Pazza, unique opéra rescapé des neuf de son auteur, vient de faire forte impression à Dijon, où le chef argentin est actuellement en résidence. À sa création ...
Cardillac à Anvers : les diamants sont éternels

Cardillac à Anvers : les diamants sont éternels

Ironie du sort, le sinistre destin de l’orfèvre-joailler fou obsédé par ses créations est donné en première à Anvers, capitale mondiale du diamant, plus d’une fois évoquée obliquement par Guy Joosten dans sa sobre et efficace mise en scène. L’Opéra des Flandres, sous la houlette  de Bart Van der Roost et d’Aviel Cahn, et en coproduction avec l'Opéra d'Oviedo, continue d’explorer avec fruit le répertoire  germanique dit "dégénéré" de l’entre-deux-guerres. ...
Nancy : Création mondiale de 7 Minuti, opéra social de Giorgio Battistelli

Nancy : Création mondiale de 7 Minuti, opéra social de Giorgio Battistelli

Pour la troisième fois, l’Opéra national de Lorraine accueille la création mondiale d’un opéra de Giorgio Battistelli. Grâce au texte fort de la pièce de Stefano Massini et à une composition classique de facture mais inventive et subtile d’écriture, 7 Minuti parvient à caractériser chacune des onze ouvrières mises en scène et à nous intéresser à leurs débats collectifs comme intérieurs sur une problématique ô combien actuelle. Jusqu’où peut-on aller ...

Tosca mise en scène par Paul-Émile Fourny à Metz

Dans une esthétique à la fois angoissante et envoûtante, Paul-Émile Fourny redessine le destin des quatre protagonistes du chef d’œuvre de Puccini. Une fois de plus, le spectacle marque le succès du professionnalisme et de l’esprit d’équipe. De toute évidence, l’univers de Puccini sied à Paul-Émile Fourny. Nous avions déjà dit dans nos colonnes toute notre admiration pour sa mise en scène de La Bohème, et encore plus du Trittico donné ...
F9

Un Falstaff aux oeufs d’or à Monaco

Reprise attendue, pour les 100 ans de la première in loco du dernier opéra de Verdi, du plus original des Falstaff, celui relu par Jean-Louis Grinda. Un classique. Tout a été dit sur l’éclat de rire par lequel Verdi, en 1893, a souhaité mettre un terme à la longue liste des drames lyriques qui ont fait sa gloire. Au cinéma, Buñuel a fait de même avec ses hilarants Charme discret de ...
IMG_1696

Sidérant trio vocal de la Turandot Puccini/Berio à Toulon

Il se passe souvent quelque chose d'original à l’Opéra de Toulon. Preuve supplémentaire avec cette Turandot  qui tourne le dos à Alfano et nous révèle les sopranos Gabriela Georgieva et Adriana Gonzalez et le ténor Amadi Lagha.  On connaît la fameuse recette de cuisson du Trouvère : les cinq plus grands chanteurs du monde. Trois suffisent pour cuire à point une Turandot.  La Princesse de glace tranchante de Ghena Dimitrova semble ressuscitée. ...
À la Monnaie de Bruxelles, une Gioconda entre sexe et effroi

À la Monnaie de Bruxelles, une Gioconda entre sexe et effroi

En coproduction avec la Théâtre du Capitole de Toulouse et le Théâtre Wieki de Varsovie, la Monnaie de Bruxelles propose en ce début d’année une nouvelle production de La Gioconda d’Amilcare Ponchielli, dans une mise en scène  dérangeante, parfois scabreuse, souvent glaçante et toujours très noire d’Olivier Py. Le livret d’Arrigo Boïto s’inspire largement du drame de Victor Hugo Angelo tyran de Padoue ; l’action et les personnages en sont quelque peu modifiés et ...
_14A0215

Le retour sur scène de Marc’Antonio e Cleopatra

Quoi de plus naturel que de retrouver à Clermont Antonio Florio et sa Cappella Neapolitana, présents lors du démarrage de la saison du Centre Lyrique il y a vingt ans, pour cette saison anniversaire. Spécialisé dans la redécouverte de partitions de compositeurs napolitains, Antonio Florio revient avec une nouvelle proposition sortie des sentiers battus : Marc’Antonio e Cleopatra de Johann Adolf Hasse. Hasse ? Napolitain ? Vraiment ? Bien que né à Bergedorf en Allemagne ...
À Garnier, Il primo omicidio de Scarlatti transposé de l’Église à l’Opéra

À Garnier, Il primo omicidio de Scarlatti transposé de l’Église à l’Opéra

Depuis quelques décennies, Alessandro Scarlatti, longtemps éclipsé par la figure de son fils Domenico, sort enfin de l’ombre. Au vu de sa gigantesque production, encore peu explorée, avouons une certaine frustration face au choix de l’Opéra de Paris d’avoir porté à la scène, selon une mode contestable de plus en plus en répandue, un de ses oratorios les plus célèbres Il primo Omicidio plutôt qu’un de ses nombreux opéras intégralement ...
amadigi athénée

Amadigi par Les Paladins, bel écrin pour chanteuses autonomes

Soirée originale au Théâtre de l’Athénée, hors des sentiers battus, avec cet Amadigi très bien défendu par Les Paladins. Encore « un des plus beaux opéras de Haendel »! Amadigi, son onzième, composé en un mois, après les triomphes de Rinaldo et d’Agrippina, (dont les perles "Sussurrate onde vezzose", "Pena tiranna", "Ah spietato" ont été révélées en 1991 par l’enregistrement du jeune Minkowski), n’a guère tenté les metteurs en scène. On se réjouit donc ...
die-tote-stadt

La ville morte ou le pari réussi de l’Opéra de Limoges

Dans le cadre d'une programmation hivernale consacrée aux musiques de films, l'Opéra de Limoges prend le risque de programmer le chef-d'œuvre de Korngold, compositeur autrichien ayant fui le nazisme pour une carrière américaine couronnée de succès.  Représentée pour la première fois en 1920, Die Tote Stadt est l'un de ces opéras que peu de monde connaît à part peut-être par le sublime air de Marietta popularisé par Renée Fleming. Depuis les ...
T1

Les Troyens de Tcherniakov fracturent l’Opéra de Paris

Pour les 30 ans de Bastille, les 150 ans de la mort de Berlioz, en plein questionnement panthéonique autour du Beethoven français, ces Troyens étaient le spectacle le plus attendu de l’année. Las ! La mise en scène dérangeante de Tcherniakov voit sa force malmenée par l’obstination toute parisienne de charcuter encore et toujours la géniale partition. Berlioz n’a jamais vu Les Troyens. Les Parisiens non plus. L’Opéra de Paris s’y attelle pourtant avec ...
Idomeneo_O_6280_SB

Idomeneo version courte et politique par Peter Konwitschny

Dans la salle toute récente et intime du Théâtre de Heidelberg, il suffit de 90 minutes pour raconter l'histoire d'un monde qui change. Idomeneo est un chef-d’œuvre qui mérite bien d'être donné dans son intégralité ; même  les airs d'Arbace, généralement coupés, disent quelque chose qui mérite d'être entendu. Ce n'est pas du tout le choix que fait Peter Konwitschny, bien au contraire, et c'est d'autant plus regrettable que l'adaptation qu'il ...
Macbeth

Macbeth historiquement informé avec Europa Galante et Fabio Biondi

La lecture stylée de Biondi et la haute tenue de chanteurs masculins dans la version de Florence contrastent avec le chant bâclé de la soprano Nadja Michael. Dommage ! Quelle que soit sa principale faiblesse, on aurait tort de bouder cette nouvelle version de Macbeth. Son principal intérêt réside dans le fait qu’elle nous propose la version originale de Verdi, telle que le compositeur l’avait proposée pour le théâtre de la Pergola ...
La traviata_Claudia Pavone (Violetta), Antonio Poli (Alfredo)_Yasuko Kageyama-Opera di Roma 2018-19_6576 WEB

La Traviata de Sofia Coppola reprise à l’Opéra de Rome

Reprise chaque année à Rome depuis sa création en 2016, la mise en scène inoffensive de Sofia Coppola pour La Traviata offre un spectacle de répertoire au jeu d’acteur travaillé, avec pour cette saison trois distributions différentes, sous la direction propre et sans tourment de Pietro Rizzo. Un mois après l’interprétation passionnante du Rigoletto de Verdi par le nouveau directeur musical des lieux, la reprise de La Traviata à l'Opéra ...
OryRouen3©JeanPouget

L’Opéra de Rouen révèle Perrine Madoeuf dans le Comte Ory

Bel canto oblige, cette nouvelle production du Comte Ory, par ailleurs peu convaincante, fournit à la jeune soprano Perrine Madoeuf l’occasion d’une brillante interprétation. Dans la droite ligne du Voyage à Reims composé trois ans auparavant, Le Comte Ory de Rossini (1828) tient à la fois de l’opéra comique français et de l’opéra buffa italien. En s’appuyant sur une ancienne légende picarde, son livret, nous narre les assauts du libertin Comte Ory ...
Nouvelle Madame Butterfly du Centre Lyrique Clermont-Auvergne

Nouvelle Madame Butterfly du Centre Lyrique Clermont-Auvergne

Les trois premières représentations de cette nouvelle production de Madame Butterfly par le Centre Lyrique Clermont-Auvergne et Opéra Nomade précèdent un plus grand nombre en Ile-de-France, dans une mise en scène classique et respectueuse. Remarquée dans La Petite Renarde rusée que ResMusica avait chroniquée à Besançon, Noriko Urata excelle ce soir sur une scène qu’elle connaît bien depuis sa victoire au concours international de chant à Clermont en 2005. Déjà abordé ...
DSC_0171

Mimi et Rodolphe les pieds sur Terre à Avignon

Récemment envoyés dans l’espace à Bastille par un Claus Guth pour une fois désireux d’échapper aux confinements lambrissés de Christian Schmidt, les héros de Puccini retrouvent leur mansarde et le célèbre opéra son livret. On a marché sur la Lune ? Objectif Terre ! Terre à terre ? Bien que la sagesse de la lecture de Frédéric Roels et Claire Servais ait ses adeptes, on se passionnera surtout pour la très belle partie ...
 

Banniere-ClefsResmu-ok