Lieu : Catalogne

beczala_antonacci-werther-liceu-c2ae-a-bofill

Piotr Beczala, extraordinaire Werther au Liceu

« Ets el millor tenor del món ! » (« Tu es le meilleur ténor du monde ! ») crie un spectateur en catalan à Piotr Beczala après son interprétation du célèbre air « Pourquoi me réveiller ? » Alors que la mise en scène de Willy Decker tourne un peu partout dans le monde depuis près de vingt ans, l’événement autour de ce spectacle était le retour de Werther au Liceu après presque vingt-cinq ans d’absence (la dernière ...
hector-parra-296x300

Hèctor Parra mis à l’honneur par l’EIC à Barcelone

Reçu au Palau de la Música, édifice prestigieux du modernisme catalan, l'Ensemble Intercontemporain met à l'honneur le compositeur barcelonais Hèctor Parra, actuellement en résidence auprès de l'Orchestre Symphonique de sa ville natale. Compositeur prolifique, Hèctor Parra, tout juste 40 ans, affiche rien moins que cinq opéras à son catalogue. Actif dans tous les domaines de la création sonore, et notamment dans celui de l'électronique (il enseigne à l'Ircam dans le cadre ...
Image 6

Le sacre de Joyce DiDonato au Gran Teatre del Liceu

Après un passage par Covent Garden, cette Maria Stuarda débarque à Barcelone au Gran Teatre del Liceu. Sans surprise, la mise en scène de Patrice Caurier et Moshe Leiser joue la carte de l'humour décalé mais semble gênée aux entournures par un sujet visiblement moins perméable à la trivialité. Le problème est moins le manque d'idées que l'épaisseur des cordes, à commencer par cette dispensable décapitation Grand-Guignol pendant l'ouverture ou le fait ...
RG_Credit_Keith_Penner_610_300_c1_center_top_0_-230_1

Le Don Giovanni triomphant de Roland Schwab

A quelques encablures de la maison de Dali, le village de Peralada, dans cette Catalogne espagnole du Nord qui recèle plus d'un joyau, accueille chaque année depuis 1986 un festival lyrique dans les somptueux jardins du Château. En invité d'honneur, et pour deux représentations de plein air, le Deutsche Oper Berlin, centenaire en 2012, donnait le Don Giovanni de Roland Schwab, une production de 2010 qui avait fait scandale à ...
barcelona_tamerlano

Barcelona, Domingo est Bajazet

Plácido Domingo n’a de cesse de renouveler les défis vocaux et à plus de soixante-dix ans et après plus de cinquante ans de carrière, il renouvelle (après Madrid, Washington et Los Angeles) son incursion dans le répertoire baroque avec succès, en affichant une insolente santé vocale dans le rôle de Bajazet du Tamerlano de Haendel au cours de deux représentations barcelonaises. Il faut dire que le rôle lui colle à ...
casals_5

En Catalogne : Rera els passos de Pau Casals

Tellement musical, tellement humain ! L’arrivée sur El Vendrell se fait par un petit pont qui surplombe une rivière morte et une voie de chemin de fer banale, le soleil brille en plein mois d’octobre... Sommes-nous en plein roman du XIXe siècle ? Dans tous les cas, les palmiers et le ciel bleu nous ramènent à une autre vision des choses. L’office de tourisme de Catalogne a invité ResMusica pour trois jours d’exploration ...
Un opéra bien affûté

Andrea Chénier, un opéra bien affûté

Si les noms d’André Chénier et d’Umberto Giordano sont aujourd’hui quasiment tombés dans l’oubli il nous reste heureusement en héritage ce drame historique en quatre actes dont le vérisme affirmé est caractéristique de ce mouvement italien apparu à la fin du XIXe siècle et tout droit issu du Naturalisme français. Si la partition et le livret sont, somme toute, d’un accès relativement aisé et plaisant pour le public, cet opéra ...
Un couple bouleversant

Un couple bouleversant

Teatre del Liceu Le « répertoire de grand papa » a traîné après lui pendant des années une mauvaise réputation. Certains membres de l’intelligentsia musicale ont parfois regardé Manon avec condescendance, voire mépris. Renée Fleming déclarait récemment dans le mensuel Ópera actual qu’elle fut presque obligée de défendre cette partition face à des Français ! Rolando Villazon racontait il y a peu une anecdote lors d’une rencontre avec les Amis du Liceu. ...
Thaïs, le péché capital

Thaïs, le péché capital

Teatre del Liceu A propos de la Manon critiquée ici même il y a peu, nous parlions de la mauvaise réputation dont souffre Massenet chez certains mélomanes. Thaïs plus encore que Manon traîne cette image sulfureuse : livret vieillot et saint-sulpicien, musique trop mondaine ou sucrée, passages « tunnels » sans intérêt entre deux moments plus consistants, Méditation pour violon solo devenue une scie de la musique classique, voici quelques reproches que ...