Lieu : Grand Est

aelisir_damore_onr_photoklarabeck_pg8753

Strasbourg : un Elixir d’Amour champêtre aux couleurs de l’Italie

Pour sa première réalisation scénique en France, Stefano Poda s’affronte à l’Elixir d’Amour. « La légèreté est la chose la plus difficile à traiter pour moi, et la plus dangereuse » confie-t-il dans l’interview du programme de salle. Et en effet, son univers très conceptuel et symbolique s’accorde avec peine à l’apparente simplicité teintée d’humour de l’œuvre de Donizetti. Avec plus de cent mises en scène d’opéra à son actif, Stefano ...
73d97d_3811526e0a2e44a6a65d28455f16d443

Week-end de musique anglaise au festival de Ribeauvillé

Pour sa 33e édition, le festival de musique ancienne de Ribeauvillé introduit une intéressante nouveauté, l'organisation de week-ends thématiques. Après un premier consacré à la musique au temps des papes d'Avignon, c'est au tour de la musique anglaise du XVIIe siècle. Trois ensembles sont sur scène dans des programmes réfléchis et complémentaires. Poésie à la voix et à la viole avec le Sestina Consort Le vendredi soir, le Sestina Consort ouvre le ...
il-trittico-il-tabarro-1-arnaud-hussenot-opera-theatre-metz-metropole

Le Triptyque de Puccini à Metz, pari réussi pour Paul-Émile Fourny

Traités pour leurs qualités intrinsèques mais aussi pour les différents thèmes qui les relient, les trois volets de l’avant-dernier ouvrage de Puccini gagnent résolument à être présentés ensemble. Réussite totale pour un projet ambitieux et innovant. Les occasions de voir ensemble les trois volets du Triptyque de Puccini sont rares, et il piquant de noter que le soir de la représentation messine, on donnait à quelque soixante kilomètres au sud de ...
sandrine-piau-caroline-doutre

Piau, Carmignola, Corréas et Beyer au festival de Fénétrange

Haendel pour Sandrine Piau, Jérôme Corréas et Les Paladins ; Vivaldi pour Giuliano Carmignola, Amandine Beyer et Gli incogniti. Dans des répertoires où ils excellent, ces grands artistes auront illuminé de leur talent le petit festival de Fénétrange. Dans Haendel, elle est aujourd’hui sans rivale. En état de grâce de la première note à la dernière, musicienne jusqu’au bout des ongles, Sandrine Piau distille comme à l’accoutumée les sons filés dont ...
alexanderliebreich_3_sammy-hart1

Week-end très éclectique au festival Musica de Strasbourg

Pour sa 34e édition, Musica de Strasbourg donne un coup de projecteur sur les musiques de support dites électroacoustiques, en affichant une nouvelle œuvre du vétéran de l'art des sons fixés, Pierre Henry. Invités également, le Groupe de Recherches Musicales (GRM) et son instrument de diffusion, l'acousmonium, ont investi la Salle de la Bourse pour deux concerts retraçant 50 ans de recherche et de création (1958-2008) initiées par Pierre Schaeffer. ...
heure-espagnoleoeaopera-national-de-lorraine-fr-18

L’Heure espagnole et Gianni Schicchi donnés en diptyque à Nancy

Présentés au cours de la même soirée, les deux ouvrages en un acte font appel à toutes les ressources du comique pour enchanter la salle. Succès assuré, grâce à une mise en scène qui tisse des fils entre les deux intrigues et par des jeunes interprètes au jeu parfaitement rôdé. Particulièrement astucieuse, la mise en scène de Bruno Ravella se plaît à tisser des liens entre deux œuvres conçues à la ...
Oppressant huit-clos à Strasbourg, avec Le Tour d’écrou de Robert Carsen

Oppressant huit-clos à Strasbourg, avec Le Tour d’écrou de Robert Carsen

Rarement le chef d’œuvre de Britten aura été donné dans une mise en scène aussi angoissante. Puisant ses références dans le cinéma hitchcockien des années 50 et 60, Robert Carsen rend à cet opéra de chambre toute sa force théâtrale. Une distribution hors-pair contribue à la réussite d’un formidable spectacle. Créée au Theater an der Wien en septembre 2011, la mise en scène du Tour d’écrou de Britten par Robert Carsen ...
Lucia_nancy1

Du beau chant mais peu de bel canto pour Lucia di Lammermoor à Nancy

Fin de saison en demi-teinte à l’Opéra national de Lorraine avec Lucia di Lammermoor de Donizetti. Une mise en scène avare d’idées, une direction sans fulgurance et une distribution internationale techniquement aguerrie mais peu rompue aux règles du bel canto assurent la bonne tenue du spectacle sans parvenir à l’embraser. L’évolution du bel canto dit romantique au XIXème siècle italien — celui de Rossini, Bellini ou Donizetti — n’est plus une ...
A ONR_DONCARLO_photoKlaraBeck_2275

Très sombre Don Carlo à Strasbourg

La saison de l’Opéra national du Rhin se clôt en apothéose avec Don Carlo de Verdi. Une distribution d’un niveau extrêmement relevé et une direction d’une constante théâtralité conduisent au succès public un spectacle à peine amoindri in extremis par la relecture en contresens de Robert Carsen. Pendant les trois-quarts de la soirée, le metteur en scène canadien propose une mise en scène d’une étonnante sagesse et d’une inhabituelle littéralité. ...
Cavalleria  3 © A. Hussenot  - Metz Métropole

À Metz, Cavalleria rusticana et Pagliacci dans un décor unique

Même s’ils ne ressortissent pas tout à fait de la même esthétique, les deux chefs d’œuvre de l’opéra vériste affichent des parallèles thématiques et structurels qu’il est intéressant de mettre en exergue. Pari gagné pour Jacques Mercier, Paul-Émile Fourny et l’ensemble des équipes messines. Plantés dans un décor unique, qui rappelle les dunes de sel siciliennes du long de la Méditerranée, les deux ouvrages de la fin de l’Ottocento traitent des ...
rose blanche nancy

A l’opéra de Nancy, la Rose Blanche contre la barbarie

Un mur de béton maculé de taches d'humidité, un sol de terre battue parsemée de cailloux et cet éclairage blafard qui saisit en oblique les deux protagonistes avec deux chaises comme seuls accessoires : voilà ce que le spectateur découvre en pénétrant dans la grande salle de la Manufacture de Nancy de cette Rose Blanche de Udo Zimmermann. Donnée à l'Opéra d'Angers-Nantes en 2013 avec les mêmes Elizabeth Bailey et Armando ...
La Défense d’aimer : quand Wagner s’essayait à l’opéra-comique

La Défense d’aimer : quand Wagner s’essayait à l’opéra-comique

Rareté absolue à l’Opéra national du Rhin avec, en création française et scénique, le premier opéra de Richard Wagner ayant été représenté. Un véritable événement, qui plus est dans une présentation extrêmement soignée. En réalité, Wagner en était à sa troisième tentative lyrique ; Les Noces est resté inachevé et Les Fées ne sera crée que beaucoup plus tard en 1888, après la mort du compositeur. La Défense d’aimer est donc bien ...
Damien Guillon_cop_DR

La Messe en si à l’Arsenal de Metz

Lecture propre et honnête de la part du Concert Lorrain et du Danish National Vocal Ensemble. Le contreténor Damien Guillon se distingue. Les grands chefs-d’œuvre ont parfois la vie dure. Confrontés au poids de la tradition – ou plutôt « des » traditions lorsqu’il s’agit de musique baroque –, ils peuvent facilement sombrer dans la routine s’ils ne sont pas défendus par des artistes capables d’éveiller l’intérêt de l’auditeur en renouvelant ...
Les Pêcheurs de perles©Opéra national de Lorraine (1)

À Nancy, des Pêcheurs de Perles entre rêve et violente réalité

Dans la mise en scène épurée mais efficace d’Emmanuelle Bastet, l’Opéra national de Lorraine aligne une distribution stylée et prometteuse, parfois malmenée par la direction tonitruante de Rani Calderon. Sur un sol de caillebotis, où l’eau ruisselle par moments, se dressent une cabane précaire et des poteaux de bois, successivement échalas — évoquant ceux qu’utilisent encore pour les touristes les pêcheurs de l’actuel Sri Lanka — puis matérialisation de l’enfermement de ...
le-concert-spirituel_603x380

Persée de Lully réécrit pour Marie-Antoinette

Le Persée de Lully ne sort peut-être pas tout à fait indemne de la réécriture par Dauvergne, Rebel et Bernard de Bury. La nouvelle version de 1770, conçue pour le mariage du Dauphin et de Marie-Antoinette, n’en est pas moins représentative du nouveau goût français à une période charnière de l’histoire de la musique. Le clou de la journée « Autour de Lully » présentée par l’Arsenal de Metz – concert ...
Orphée et Eurydice@Opéra natio-nal de Lorraine (13)

Orfeo ed Euridice allégorique à Nancy

Troisième et dernière étape d’une première partie de saison consacrée au mythe d’Orphée à l’Opéra national de Lorraine. Après le dynamitage comique de la légende avec Orphée aux Enfers d’Offenbach et la redécouverte musicologique de l’Orfeo de Rossi, place au plus célébré des opéras inspirés par la fable antique : Orphée et Eurydice de Gluck dans sa version originale, en italien et plus resserrée de Vienne en 1762. Venue de Salzbourg où ...
IDOMENEO_ONR_photo A_Kaiser_0671

The new Idomeneo at l’Opéra National du Rhin

The new Idomeneo at l’opéra national du rhin was entrusted to Christophe Gayral, already known at the house for Il matrimonio segreto and Owen Wingrave. In his conception it prefigured Die Zauberflöte, premiered a decade later: Ilia and Idamante were equated with Pamina and Tamino, Elettra with the Queen of the Night, and the final deus ex machina with Sarastro, though this Oracle had been physically present throughout and played ...
c_idomeneo_onr_photo-a_kaiser_64131458119341

Idomeneo à Strasbourg, un opéra initiatique maçonnique

Bien que redevenu plus présent sur les scènes lyriques, Idoménée reste le mal aimé parmi les chefs-d’œuvre de Mozart. Œuvre de jeunesse, soumission aux codes surannés de l’opera seria, livret trop compliqué, trop long, que n’a-t-on pas écrit pour le dénigrer ? L’Opéra national du Rhin tente de contredire les détracteurs avec une nouvelle production. La mise en scène en a été confiée à Christophe Gayral, déjà connu in loco pour son ...
The Fairy Queen 10 - Metz © Arnaud Hussenot - Opéra-Théâtre de Metz Métropole

The Fairy Queen à Metz, déjante, rires et émotion

Pari gagné pour l’Ensemble Contraste et la Compagnie Deracinemoa. Leur transposition décapante de la pièce de Shakespeare et du semi-opéra de Purcell aura emballé le public messin. Présentée en coproduction avec Contraste Productions, la Compagnie Deracinemoa et le Département du Pas-de-Calais – Centre Culturel de l’Entente Cordiale, cette nouvelle adaptation du Songe d’une nuit d’été aura permis à l’Opéra-Théâtre de Metz-Métropole de célébrer dignement l’année Shakespeare. Cet envoûtant spectacle était en ...
Féérie à Metz avec Le Songe d’une nuit d’été de Britten

Féérie à Metz avec Le Songe d’une nuit d’été de Britten

Succès d’équipe pour l’Opéra-théâtre de Metz-Métropole. Une distribution jeune et convaincante, habilement mise en scène par le maître des lieux, rend pleinement justice à l’un des plus grands chefs-d’œuvre de Britten. Un amoncellement savamment agencé de chaises rouges, donnant l’apparence du désordre et du chaos, signale les excès et les débordements de la fameuse nuit d’été. Excellente idée que de donner les deux premiers actes, reliés dans l’esprit tout comme ils ...
L'Affaire Makropoulos (Strasbourg16)_2

À Strasbourg, reprise de L’Affaire Makropoulos

L’Opéra national du Rhin offre l’opportunité de revoir sa production de L’Affaire Makropoulos de Leoš Janáček, créée en 2011, dans la mise en scène de Robert Carsen. Si la distribution reprend en grande partie celle d’il y a cinq ans, l’intérêt est ravivé par des interprètes renouvelés pour les deux rôles principaux, dont le rôle-titre, un autre orchestre et une nouvelle direction. Étalé sur cinq saisons, de juin 2010 (Jenůfa) ...
Re-création d’Orfeo de Luigi Rossi à Nancy, un enchantement

Re-création d’Orfeo de Luigi Rossi à Nancy, un enchantement

Après l’éblouissante découverte d’Artaserse de Leonardo Vinci, production qui a fait le tour de l’Europe en version scénique ou de concert et qui a révélé pour beaucoup le phénoménal Franco Fagioli, l’Opéra national de Lorraine, toujours à la pointe des redécouvertes baroques, recrée Orfeo de Luigi Rossi, presque 369 ans après sa création au Palais-Royal de Paris le 2 mars 1647. Luigi Rossi ? Compositeur, chanteur, luthiste, claveciniste et organiste italien de la ...
1M2A4673

Metz, transposition réussie par Dieter Kaegi pour Capriccio

Transposé  dans un cadre XXe siècle, le débat sur la primauté du son ou du verbe dans la France de l’Ancien Régime ne perd rien de sa force et de sa pertinence. Plateau un peu faible, malheureusement, pour une mise en scène originale, inventive et d’une rare fluidité de Dieter Kaegi. En lieu et place du château rococo des environs de Paris, l’action se déroule dans une élégante brasserie style « ...
orphee-aux-enfers_credits-opera-national-de-lorraine

Finesse musicale contre embonpoint scénique pour Orphée aux Enfers

Retour aux fondamentaux à Nancy avec Offenbach et son Orphée aux Enfers pour les festivités de fin d’année. Las ! L’excellence musicale du spectacle s’y trouve handicapée par une mise en scène aux semelles de plomb. Pourtant, tout commence plutôt bien avec le remarquable décor de Clement & Sanôu, reconstitution minutieuse du hall d’un grand hôtel à la décoration Art déco, où le metteur en scène Ted Huffman a choisi de dérouler ...
Traviata (Strasbourg15)_8

Patrizia Ciofi, une Traviata toujours poignante

En programmant le tube de Giuseppe Verdi pour les fêtes de fin d’année, l’Opéra national du Rhin joue la sécurité tout en offrant à Patrizia Ciofi un écrin rassurant pour l’une de ses dernières (voire sa toute dernière) apparitions en Violetta. D’évidence, cette Traviata s’est construite autour et pour « la » Ciofi. En toute logique, Vincent Boussard en fait amoureusement le centre de sa mise en scène, se contentant d’accompagner et ...
DSC_1878

Sensation à Reims avec la formidable Lucia de Venera Gimadieva

Mise en scène sobre et intelligente, plateau sans faille, prima donna à l’aube d’une fulgurante carrière. Tous les éléments sont réunis pour un spectacle mémorable. Coproduit, à l’instar de la triomphale Traviata de 2012, avec les Opéras de Rouen et de Limoges, le spectacle rémois confirme tout l’intérêt qu’ont les petits théâtres de province à mutualiser leurs forces et à cumuler leurs moyens. Qu’on se le dise dès le départ, cette ...
Il Turco in Italia 1 - Metz © Arnaud Hussenot - Metz Métropole

A Metz, un Turc en Italie haut en couleurs

Plateau homogène et mise en scène festive pour Le Turc en Italie, un ouvrage relativement peu donné de Rossini. De quoi ensoleiller nos moroses soirées de novembre. C’est sous le signe de Naples et de la « napolanité » que se place la jolie mise en scène de Federico Bertolani, illuminée par les éclairages vifs, chatoyants et colorés de Patrice Willaume. Les élégants costumes de Federica Miani, très années 50, sont ...
Pénélope (Strasbourg15)_8HD

Anna Caterina Antonacci est Pénélope à Strasbourg

Comme chaque année depuis qu’il a pris les rênes de l’Opéra national du Rhin, Marc Clémeur invite le public à redécouvrir une rareté du répertoire lyrique français, en l’occurence Pénélope, l’unique opéra de Gabriel Fauré. Après leur éblouissante réussite avec Ariane et Barbe-Bleue de Dukas la saison dernière, Olivier Py et Pierre-André Weitz sont de nouveau à la manœuvre. Comme à son habitude, Pierre-André Weitz a conçu une architecture complexe et ...
small_bc3_color_-_photo_jean-baptiste_millot

Festival de Ribeauvillé : réconciliation Haendel-Scarlatti

Depuis 32 ans, le festival de Ribeauvillé s’impose comme une valeur sûre pour les amateurs de musique ancienne. Étalé sur plusieurs week-ends de septembre-octobre, il propose des programmes allant du Moyen Âge au XVIIIe siècle, avec parfois des détours hors d’Europe. Le concert de ce dimanche prend sa source, d’après le programme, dans un manuscrit de la Bibliothèque nationale de France contenant des Sinfonie inédites de Domenico Scarlatti. À l’écoute de ...
Melodies nordiques_cop_Cerise Doucede

Mélodies nordiques avec Mari Eriksmoen et Alphonse Cemin

Tous deux lauréats HSBC de l’académie du festival d’Aix-en-Provence, la soprano norvégienne Mari Eriksmoen et le pianiste français Alphonse Cemin renouent avec les grands récitals de lieder d’autrefois. Avec le renouveau de la musique ancienne et le changement de nos répertoires, le récital de lieder avec piano tend à disparaître de la programmation de nos salles de concert, et cela est fort dommage. Le regret en est d’autant plus marqué lorsqu’on ...