Mot-clef : Christian Senn

---

Reprise de Don Pasquale avec Pretty Yende et Michele Pertusi à Garnier

Créée la saison précédente, la mise en scène sans mur de Don Pasquale par Damiano Michieletto retrouve l’Opéra Garnier avec une distribution plus adaptée au chant donizettien, bien que moins efficace à porter le comique du livret.  L’année passée, nous n’avions pas totalement goûté aux charmes des décors de Paolo Fantin pour la mise en scène de Don Pasquale proposée par Damiano Michieletto. Pourtant, malgré l’absence de murs, tout y est ...
Don Giovanni.CdF.03

L’insolent Don Giovanni d’Erwin Schrott

Pour sa première expérience lyrique, la Société de Musique de La Chaux-de-Fonds réussit un coup de maître avec un Don Giovanni de Wolfgang Amadeus Mozart dominé par un Erwin Schrott au sommet de son art. Fort de son expérience de mise en espace du Don Giovanni imaginée pour le Festival Menuhin en août 2015, le chanteur Erwin Schrott récidive avec un succès public délirant sur la scène de la Salle de ...
corbelli2

Bruschino au TCE ou le fabuleux métier du grand Corbelli

Créé en janvier 1813, Il Signor Bruschino est le dernier des cinq opéras comiques en un acte que Rossini composa pour Venise. Si l’œuvre déconcerta en son temps, notamment à cause des coups d’archets donnés par les musiciens sur leurs pupitres lors de la célèbre ouverture, le public du Théâtre des Champs-Élysées s’est quant à lui régalé de cette farce où quiproquos et chassés-croisés alimentent une musique pétillante et légère ...
Festivalzelt_29.8.15-14

A Gstaad, un Don Giovanni goûteux

Profitant de leurs expériences scéniques pour faire vivre le théâtre de cet opéra, les interprètes de ce Don Giovanni en version de concert l’animent avec une verve extraordinaire, emportés qu’ils sont par un formidable orchestre dirigé par la baguette inspirée du jeune chef espagnol Pablo Heras-Casado. En version de concert, les opéras peuvent être d’un ennui magistral. Avec les chanteurs assis en rang d’oignons, se levant et se rasseyant en un ...
Senn

La Scala di seta, un hilarant Rossini au TCE

Présentée sous forme de concert, cette farse en un acte affiche tous les éléments propres à un intrigue comique : un mariage secret, un serviteur maladroit, un rival ridicule, une belle ou mieux encore deux et bien évidemment un patron qui ne se doute de rien. De modeste durée, La Scala di seta alterne beaucoup d'airs d'agilité et quelques récitatifs qui rappellent ici là l'influence de Mozart. Dans le respect ...
Ann Hallenberg (a) DR

Agrippina, la confrontation !

Hasard du calendrier, le public parisien a pu assister à l’opéra Agrippina de Haendel lors de deux soirées consécutives, l’occasion d’une belle confrontation. En passant de la salle Pleyel au Théâtre des Champs-Élysées il était possible d’entendre l’interprétation du chef belge Jacobs puis celle du chef espagnol Banzo. Le « match » s’annonçait serré et disons le d’emblée aucune des deux interprétations ne semble être sortie largement victorieuse de ce ...
orlando2_nancy_vign

Cérémonies funèbres sur la lagune

Étrenné au Théâtre des Champs-Elysées et retransmis par Mezzo en mars dernier, Orlando Furioso mis en scène par Pierre Audi et dirigé par Jean-Christophe Spinosi vient clore la saison de l’Opéra national de Lorraine après un passage par l’Opéra de Nice. L’opéra le plus célèbre de Vivaldi méritait bien cette nouvelle production scénique, d’autant que chef, orchestre et une grande part de la distribution promettaient d’y renouveler le choc du ...
Noir furieux, sauf à l’orchestre

Orlando furioso au TCE : Noir furieux, sauf à l’orchestre

Touffu et exubérant, l’intéressant livret d’Orlando furioso manipule, avec jouissance, la dialectique de l’ambiguïté dans toutes ses dimensions : l’identité sexuelle, les sentiments amoureux, le tandem vérités/mensonges, et le couple raison/folie. Chaque personnage dispose moins de sa nature propre qu’il n’est un espace vacant où chacune de ces dialectiques sèmera la tempête, voire la guerre. Comme bien souvent, Pierre Audi est un lecteur impeccable : ses personnages errent, fantomatiques, dans une Venise en ...
L’auberge espagnole

Viva la mamma de Donizetti à la Scala, l’auberge espagnole

Le convenienze ed inconvenienze teatrali parfois appelé Viva la mamma, est une œuvre qu’on peut trouver aussi amusante que sinistre, aussi pétillante que sans inventivité, aussi plate que gracieuse, bref, on y trouve ce que les intervenants ont bien voulu mettre à l’intérieur. Donizetti est en partie responsable, il a remanié sa partition à plusieurs reprises, et a invité ses chanteurs à y ajouter tous les «airs de valise» qui leur ...
Une première mondiale exceptionnelle

La fida ninfa de Vivaldi, première mondiale exceptionnelle

Attention, chef d’œuvre ! Musicalement, l’ouvrage est une pure merveille, et la partition contient de nombreux trésors qui, pour une fois, ne sont pas pour l’essentiel la Xième version d’airs connus et recyclés pour la circonstance par le compositeur. Le livret, certes compliqué et alambiqué – pour ne pas dire totalement invraisemblable… – est cependant d’une belle cohérence, et se trouve tout à fait dans la tradition des ouvrages de cette ...
Fabio Biondi et Europa Galante

Fabio Biondi et Europa Galante jouent Bajazet

Même si les grands opéras de Vivaldi sont désormais accessibles en CD, les occasions d’entendre ces ouvrages en live sont particulièrement rares, autant à la scène qu’au concert. C’est ainsi qu’on saluera tout particulièrement l’initiative de Fabio Biondi et de son ensemble Europa Galante de faire entendre à leur public ce Bajazet, opéra pasticcio créé par le Nuovo Teatro dell’Academia de Vérone durant le carnaval de 1735. Le livret qui ...
Une « Flûte » originale

Une « Flûte » originale

Opéra National de Montpellier Il fallait avant tout un spectacle grand public qui fonctionne. La production de la Flûte enchantée, donnée en ouverture de saison à Montpellier, a pour première qualité un travail esthétique toujours très soigné, léché même, pour l’homme de scène qu’est Jean-Paul Scarpitta. Il apprivoise habilement le grand espace scénique qu’offre le Corum. Ainsi l’on voit alterner de grands tableaux qui utilisent tout l’espace avec une scénographie sobre ...
Bajazet

Bajazet par Fabio Biondi à Montpellier

Festival de Radio France et Montpellier 2006 Le Festival de Radio-France et Montpellier, pour son édition 2006, réservait une part importante à la musique ancienne. En ouverture du festival était donnée la résurrection de Sémélé de Marin Marais par le Concert Spirituel, puis la cantate Alexander-Fest de Haendel dans sa révision par Mozart, en attendant Amadigi di Gaula en version de concert. Seul opéra baroque mis en scène, Bajazet était attendu ...