Mot-clef : Christof Fischesser

Oper Zürich - Parsifal - 2018
© Danielle Liniger

Parsifal à Zurich, Kundry et Gurnemanz

Une mise en scène trop clinquante laisse toute sa place à la musique - Nina Stemme et Christof Fischesser avant tout. Inscrire Parsifal dans le temps long de l’histoire allemande, en voilà une idée féconde. Stefan Herheim l’avait fait à Bayreuth en 2008, avec son goût coutumier pour la multiplication de détails signifiants ; Claus Guth ne s’en est pas privé pour cette production, créée à Barcelone puis à Zurich en 2011 ...
T5

La foudroyante beauté du Tristan d’Heiner Müller

La troisième journée du Festival Mémoires présenté par l'Opéra de Lyon nous emmène rien moins qu'à… Bayreuth avec la recréation de l'historique Tristan et Isolde qu'Heiner Müller mit en scène de 1993 à 1999 au Festspielhaus. Choc esthétique de bout en bout. À Bayreuth, la mort d'une production, après environ cinq années de vie, se matérialise par une destruction publique des décors (c'est ainsi que l'auteur de ces lignes a pu ...
L’Opéra de Lyon a de la mémoire : Elektra

L’Opéra de Lyon a de la mémoire : Elektra

L'Opéra de Lyon contredit l'idée que l'opéra serait un art de l'éphémère. Son Festival Mémoires regarde dans le viseur des dernières décennies et retient 3 titres. Épisode 1 : Le Couronnement de Poppée de Klaus Michael Grüber. Épisode 2 : l'Elektra que Ruth Berghaus, décédée en 1996. Episode 3: Tristan et Isolde (aus Bayreuth !) par Heiner Müller.  Il n'y a, pas davantage que dans Salomé, d'Acte II dans Elektra. Au-delà du fait ...
Seiffert & Charbonnet, par Patrice Nin

Tannhäuser au Capitole

À son futur metteur-en-scène, Tannhäuser glisse toujours entre mes doigts. À peine le premier acte, une sorte de précis de la théorie arthurienne, est-il fini, que l’ouvrage dérive vers une réflexion (concours de poésie lyrique à l’appui) sur le créateur artiste, puis s’achève sur le dépassement de la dialectique entre eros et agapè. Tannhäuser se lit comme la matrice globale, comme le noyau intégral de toute la production wagnérienne à ...
4890_-DSC6594

Paris, un Wagner de haut niveau

Cette reprise de la production de Robert Carsen du Tannhäuser de Wagner dans sa version de Paris, avait l’avantage de présenter une nouvelle distribution, et on n’eut pas à s’en plaindre tant le cast réuni ici, avec en vedette Christopher Ventris en rôle titre encadré par la Vénus de Sophie Koch et l’Elisabeth de Nina Stemme, se montra, au moins pour cette troisième représentation de la saison, d’une qualité et ...
tristan_grand2

Tristan et Isolde, Wagner Majuscule

Grosse sensation à l'Opéra de Lyon avec ce Tristan et Isolde revenu de loin -défection du duo Wieler-Morabito et du ténor Gary Lehman, le Parsifal de la récente version Gergiev- et in fine épatant ; le plus beau Wagner de l'ère Dorny pour l'instant. Les pinaillages lus et entendus ça et là, auxquels pour les uns on souscrira, ne changent pas la donne : il nous été donné d'assister à un ...
Fidelio, Abbado, Kaufmann, Stemme…

Fidelio à Lucerne : Abbado, Kaufmann, Stemme…

C’est Eros (le dieu de l’Amour), considéré dans la théologie orphique comme étant à l’origine de la création, qui fait l’entête de l’édition 2010 du Festival de Lucerne. Et c’est avec le Fidelio de Beethoven, triomphe de l’amour conjugal face aux instances de la cruauté et de l’injustice que Claudio Abaddo et les forces vives du Festival ouvraient cette manifestation accueillant, du 12 Août au 18 Septembre, phalanges, solistes et ...
Jonas Kaufmann est Lohengrin

Jonas Kaufmann est Lohengrin

Filmée à l’été 2009, à Munich, cette production du Lohengrin de Richard Wagner était prétexte à deux prises de rôle évènementielles et médiatisées : Jonas Kaufmann en Lohengrin et Anja Harteros en Elsa von Brabant. Kaufmann est rayonnant de timbre avec une voix à la beauté plastique irradiante qui ne semble pas connaître de limites en terme de tessiture et de facilités. L’artiste s’impose naturellement comme le grand Lohengrin du moment par ...
Pour Netrebko et Villazón

Une Manon pour Netrebko et Villazón

Filmé en 2007 au théâtre Under den Linden de Berlin, ce spectacle est la reprise de la mise en scène conçue par Vicent Paterson à Los Angeles en 2006, alors sous la direction musicale de Plácido Domingo. Manon y est présentée comme une fraîche et naïve jeune fille, soucieuse avant tout de ressembler aux stars de cinéma de son époque. Tour à tour présenté sous les traits de Audrey Hepburn, ...
Répertoire, faste et Philippe Jordan

Tannhäuser : Répertoire, faste et Philippe Jordan

En marge des nombreuses nouvelles, et souvent prestigieuses productions, qui marquent la saison du plus réputé des opéras berlinois, il est toujours intéressant d’assister à une soirée de répertoire. La présente production, remonte à 1999, mais elle propose un grand nom de la mise en scène : Harry Kupfer resté célèbre pour son Ring post nucléaire à Bayreuth, puis à Berlin et Barcelone. Curieusement alors qu’il avait si brillamment réussi le ...