Mot-clef : Georges Bizet

¿ Ole ? Si, ma non troppo !

¿ Ole ? Si, ma non troppo !

Carmen « C’est sur la place brûlée de soleil, reflétée par les murs blanchis, que commence notre histoire… A la fin, c’est sur la place qu’au printemps l’on assistera à la corrida sanglante… » C’est ainsi qu’Olivier Desbordes explique son choix du décor unique pour les quatre actes, décor parfois agrémenté d’un tapis rouge ou bien des ballots des contrebandiers. Depuis trente ans on a tendance à faire des mises en scène dépouillées, ...
Le rôle de Don José transcendé par Georges Thill

Le rôle de Don José transcendé par Georges Thill

Dès l’apparition de l’enregistrement électrique en 1925, La Voix de son Maître et la Columbia françaises rivalisèrent d’ingéniosité pour offrir aux discophiles divers opéras, principalement français, dans des versions plus ou moins intégrales : citons, parmi les premiers gravés par Columbia, Carmen (1928), Pelléas et Mélisande (1928), Manon (1928/29), L’Heure espagnole (1929), Werther (1931), Mignon (1932), Louise (1935), Otello (1935). De plus, Columbia eut la main heureuse en engageant le ténor ...
Le World Philharmonic Orchestra revit sous la baguette de Yutaka Sado

Le World Philharmonic Orchestra revit sous la baguette de Yutaka Sado

Ce disque enregistré lors de la dernière Fête de la musique nous remémore un événement qui n’est pas anodin : la reconstitution du World Philharmonic Orchestra. On se souvient que cet ensemble, créé en 1985, rassemblait une fois l’an des solistes des orchestres de tous les continents pour transmettre un message de solidarité et de paix à toute l’humanité. Lors de sa création, l’orchestre fut dirigé par Carlo Maria Giulini en ...
Sans l’âme de la femme fatale

Sans l’âme de la femme fatale

Carmen Afin de souligner le centenaire de la naissance de Raoul Jobin, l’Opéra de Québec a dédié la production de Carmen à la mémoire de l’un des ténors les plus illustres du XXe siècle. Il est vrai que le monde lyrique reconnaît les qualités uniques du grand artiste québécois. Malheureusement, on est en droit de se demander si celui-ci n’a pas eu quelques soubresauts d’outre-tombe, lors de la première. Un décor ...
Carmen seule et vulnérable

Carmen seule et vulnérable

Une manufacture de tabacs transformée en bordel (qui remplace également la taverne de Lillas Pastia), pas de Manzanilla ni de danses espagnoles, des enfants qui font tout sauf imiter une garde montante, un torero sans arènes – voici encore une mise en scène de Carmen qui évite soigneusement les éléments espagnols dits folkloriques. Comme si ce folklore n’était pas présent dans la musique ! Le texte aussi est souvent en contradiction ...
Noé entre Palestiniens et extra-terrestres

Noé entre Palestiniens et extra-terrestres

Ce fut une petite sensation à Compiègne en octobre 2004 : la création mondiale dans la version française de Noé, opéra inachevé de Fromental Halévy, complété par Georges Bizet et une troisième main anonyme, dont les seules représentations avaient eu lieu en Allemagne dans les années 1880. Aujourd’hui, le label suisse Cascavelle nous présente cette découverte en DVD. L’enregistrement – disons-le d’emblée – nous laisse un peu perplexe. C’est d’abord la faute ...
I Musici de Montréal, Arabesques ensorcelantes

I Musici de Montréal, Arabesques ensorcelantes

La renommée de l’orchestre de chambre I Musici de Montréal dépasse largement nos frontières. Fondé en 1983 par Yuli Turovsky, l’ensemble jouit d’une réputation méritée tant au Canada qu’à l’étranger. Cette nouvelle parution – la première chez Analekta – enregistrée à l’Église de la Nativité de la Sainte-Vierge de La Prairie, révèle bien des surprises. Ubiquiste de corps et d’esprit, Yuli Turovsky, chef d’orchestre et soliste, apporte une touche personnelle ...
Intégrale Beniamino Gigli, volume 11

Intégrale Beniamino Gigli, volume 11

La firme Naxos publie le onzième volume de la collection consacrée aux enregistrements de Beniamino Gigli ne faisant pas partie d’intégrales. Nous en arrivons aux années de guerre (1941-1943) durant lesquelles les prestations du ténor se trouvaient principalement confinées en Italie, années qu’il qualifie dans ses mémoires de « six ans d’immobilité et de relatif isolement ». On trouve un peu de tout dans les pièces présentées : le lamento de Federico de l’Arlesiana de ...
A bout de souffre

A bout de souffre

Carmen Pour clore sa saison, l’Opéra de Lausanne met à son affiche l’opéra qui est vraisemblablement le plus connu de l’histoire de l’art lyrique : Carmen. Le chef-d’œuvre de Bizet est présenté dans une production du Welsh National Opera qu’ont monté Patrice Caurier et Moshe Leiser. Un tandem qui a permis à nombre d’ouvrages d’être présentés dans les murs du Théâtre municipal de la capitale vaudoise sous les meilleurs auspices scéniques qui ...
L’arc solaire du destin

Carmen, l’arc solaire du destin

Elle a, dans sa laideur piquante, Un grain de sel de cette mer D’où jaillit, nue et provocante, L’âcre Vénus du gouffre amer. Carmen. Théophile Gautier Carmen est unique et pourtant toutes les femmes se reconnaissent en elle. Sa fascination est telle qu’elle attire un large public qui d’ordinaire ne fréquente pas les théâtres lyriques. Les amateurs de tout acabit et autres aficionados confondus viennent entendre chanter et voir mourir la ...
220px-Jules_Massenet_01

Les opéras de Massenet : Introduction de l’esthétique pour quatre opéras

De la passion narcissique à la femme transfigurée « Il est difficile de parler de M. Massenet sans passion. De tous les musiciens d’aujourd’hui, il est celui qui aura connu les plus hyperboliques louanges et les plus acerbes dénigrements. » Octave Séré Massenet et l’opéra Les opéras de Massenet ont suscité dès leur création de vives réactions qu’il est difficile d’imaginer aujourd’hui. Aucun autre musicien n’a eu à se maintenir aussi longtemps en équilibre entre ...
Public, prends garde à toi !

« Carmen » aux arènes d’Avenches: Public, prends garde à toi !

Avenches est une petite bourgade sise à quelque cinquante kilomètres de Lausanne. Ses très belles arènes romaines sont l’occasion de nombreuses manifestations et notamment, depuis 1995, d’un festival d’opéra. Comme on peut lire sur le site www.avenches.ch, « l’originalité [du] concept réunit un public de tout âge, issu de tous les milieux sociaux, parfois néophyte, mais toujours passionné.» Certes, Avenches remplit la vocation d’amener à l’opéra — et peut-être plus largement ...
Noces de Sang

Carmen au Stade de France

Deux ans presque jour pour jour après une Aïda pour le moins très controversée, le Stade de France renoue avec les méga-productions d’opéra, par le biais de Carmen. Annoncé dès 2001 au moins, ce projet a eu pour lui la durée propice au mûrissement, et l’avantage de tirer profit de la précédente expérience. Le principal handicap à la charge du « Verdi » étant la dimension minuscule des personnages en un aussi ...
Anne-Sofie von Otter, une Carmen feu follet

Anne-Sofie von Otter, une Carmen feu follet

Coïncidence ?… Pratiquement coup sur coup, paraissent deux nouvelles interprétations numériques du chef-d’œuvre de Georges Bizet. L’internaute a découvert, en ces colonnes, une «critique» du bel enregistrement de Michel Plasson, avec Roberto Alagna et Angela Gheorghiu (EMI). Voici que le label BBC Opus Arte propose en DVD un grand moment du Festival de Glyndebourne 2002 que constitue la prise de rôle – après une version concertante à Osaka, voilà des années ...
Michel Plasson - Une Carmen light

Michel Plasson – Une Carmen light

Un texte de présentation intéressant quoique succinct, Une prise de son artificielle, très « variétés » - voix plaquées en avant et compressées, orchestre réverbéré, chœurs lointains -, l’équipe technique, anglaise et non plus française, a changé par rapport aux précédents enregistrements EMI de Plasson et cela s’entend ! D’une première houleuse au succès planétaire qui en fait l’opéra le plus joué au monde, l’histoire chaotique de Carmen est semée de révisions diverses. La ...

Carmen sans « espagnolades »

Jesús López Cobos l’a rappelé au public français, Carmen de Georges Bizet n’a rien d’espagnol, si ce n’est la vision que pouvait en avoir un compositeur français au début du dernier tiers du XIXe siècle, vision qui tient du fantasme mais qui sonne si magistralement « couleur locale » que l’on finit par authentifier une musique née de l’imaginaire comme étant authentique, au point qu’elle est très rapidement devenue universelle… Et ...
Bizet Georges [1838 - 1875]

Georges Bizet [1838 – 1875]

Né à Paris le 25.10.1838, Né Alexandre César Léopold, Bizet reçoit de son parrain le prénom Georges, qu’il conservera dans l’usage familial, et pour la postérité. Fils d’un professeur et compositeur de petit talent, il est aussi par sa mère neveu de François Delsarte, l’un des professeurs de chant les plus réputés de Paris. L’ambiance familiale de son enfance est donc propice à l’étude de la musique, art pour lequel le ...