Mot-clef : Igor Gnidii

top-left

Harteros et Grigolo pour une ardente Tosca à l’opéra de Paris

Une énième reprise de la Tosca de Pierre Audi n’avait pas de quoi faire déplacer les foules, sauf la promesse du duo déjà quasi légendaire Kaufmann/Harteros. Las, Jonas Kaufmann a déclaré forfait pour les trois premières représentations. Cependant, la confrontation au sommet de Vittorio Grigolo et Anja Harteros fascine par leurs différences d’approche. On ne reviendra pas sur la mise en scène de Pierre Audi déjà souvent chroniquée, et un peu ...
Féérie à Metz avec Le Songe d’une nuit d’été de Britten

Féérie à Metz avec Le Songe d’une nuit d’été de Britten

Succès d’équipe pour l’Opéra-théâtre de Metz-Métropole. Une distribution jeune et convaincante, habilement mise en scène par le maître des lieux, rend pleinement justice à l’un des plus grands chefs-d’œuvre de Britten. Un amoncellement savamment agencé de chaises rouges, donnant l’apparence du désordre et du chaos, signale les excès et les débordements de la fameuse nuit d’été. Excellente idée que de donner les deux premiers actes, reliés dans l’esprit tout comme ils ...
oonm_cheurubin4marc_ginot_-_copie

L’opéra de Montpellier revisite le Chérubin de Massenet

Pour l'ouverture de sa première saison à la tête de l'opéra de Montpellier, Valérie Chevalier a frappé fort en choisissant ce rare Chérubin. On ne peut que lui savoir gré de s'aventurer hors des sentiers battus, et de ne pas nous infliger une kyrielle d’œuvres rabâchées. Quelques sièges vides sanctionnent ce goût de l'aventure. Et pourtant, que la musique de Massenet est belle ! La mise en scène prend le parti d'éclairer ...
Opera, generale ALEKO. Nancy, FRANCE -04/02/2015

Aleko aux Enfers : Deux rares opéras de Rachmaninov à Nancy

Des trois courts opéras achevés par Sergueï Rachmaninov, l’Opéra national de Lorraine, toujours aventureux et en quête d’ouvrages rares à faire découvrir, a choisi le premier et le dernier. Aleko n’est que le travail d’examen final du Conservatoire de Moscou d’un compositeur d’à peine dix-neuf ans, encore très redevable à son aîné Tchaïkovski mais qui y montre déjà d’exceptionnelles potentialités. Terminé en 1905 et crée au Bolchoï en janvier 1906, Francesca ...
La Bohème (Saison 2013-2014)

À Bastille, la Bohème cherche encore la petite étincelle

Mettre en scène La Bohème, c'est un peu être en permanence sur la corde raide. Face à une partition déjà extrêmement expressive et un livret qui, avouons-le, n'a pas très bien vieilli (comme chez Maeterlinck, la limite entre le désuet et le ridicule est parfois ténue), comment ne pas sombrer dans l'overdose de bons sentiments ? Nul Scarpia ou autres Pinkerton pour venir épicer la sauce : pendant ces deux heures où l'on ...
Evgeny Liberman (Ibn-Akia), Gelena Gaskarova (Iolanta), Georgy Vasiliev (Vaudémont), Mischa Schelomianski (René)

Nancy : Iolanta revient à ses origines lorraines

On l’ignore le plus souvent mais l’héroïne éponyme du dernier opéra de Tchaïkovski est née et morte à Nancy. En effet, c’est bien cette Yolande d’Anjou, fille de René Ier, duc d’Anjou, de Bar et de Lorraine, roi de Provence et de Naples, et de son épouse Isabelle, duchesse de Lorraine, qui inspira au poète danois Henrik Hertz sa pièce La Fille du Roi René, dont est tiré le livret ...
boheme-128677b

A Nantes, une Bohème inventive

Précisons-le d’entrée, à Nantes la vaste nef de la Cité des Congrès ne constitue pas le meilleur écrin acoustique pour une représentation de La Bohème, obligeant plus d’une fois les chanteurs à forcer leurs moyens et remettant en cause les équilibres entre fosse et plateau. Aussi est-ce avec clémence que nous jugerons les performances vocales et orchestrales, sans doute plus convaincantes aux oreilles des auditeurs du quai d’Angers à la ...
NANCY : L'Italienne a Alger, Opera National de Lorraine, Pre Generale

Marie-Nicole Lemieux emmène l’Italienne d’Alger à Nancy

L’Italienne à Alger réussit bien à Nancy. Sa précédente venue remonte à 1990 et alignait, dans la mise en scène fameuse de Pier Luigi Pizzi, rien moins que Lucia Valentini-Terrani, un William Matteuzzi totalement ébouriffant et le tout jeune Simone Alaimo ! C’est au souvenir encore vivace de ces illustres soirées que se confrontait donc cette nouvelle production. Au lever de rideau, le monumental dispositif scénique conçu par Rifail Ajdarpasic surprend et ...
L’Ondine du Muséum

Rusalka, l’Ondine du Muséum

Avant-dernier de la série des dix opéras composés par Antonín Dvořák, avec des fortunes diverses, Rusalka en est certainement le chef d’œuvre et le plus retentissant succès. Inspirée au librettiste Jaroslav Kvapil par des sources aussi diverses que Undine de La Motte Fouqué, La Petite Sirène d’Andersen et La Cloche engloutie de Hauptmann, l’histoire tragique de cette ondine qui troque sa voix pour acquérir des jambes et accéder ainsi à ...
Mantoue sur la Spree

Rigoletto à Nancy : Mantoue sur la Spree

Après plus de trente ans d’absence, la scène nancéienne remontait enfin le premier-né des succès qui constituent ce qu’il est convenu d’appeler la «trilogie populaire» de Giuseppe Verdi. Rigoletto inaugure en effet, en ces années 1851-1853, la pleine maturité artistique du compositeur italien et, bourré de «tubes», reçut un succès public immédiat qui ne s’est jamais démenti depuis. Soucieuse de renouveler la vision de ce chef d’œuvre archi-représenté, l’Opéra national de ...
Reprise de routine

Reprise de routine du Rigoletto par Jérôme Savary à la Bastille

Peut-être autant critiquées que les relectures, les mises en scène traditionnelles (et celle-ci en particulier) tombent fréquemment sous le coup de la critique. Si l’on peut comprendre la lassitude de voir donner encore une fois à l’Opéra-Bastille cette même production de Jérôme Savary, rendons-lui justice en évoquant les sompteux costumes historiques, un grand dispositif scénique rotatif qui permet d’évoquer une ville et un palais en ruine – en symbole, peut-être, ...
Dans un monde insondable et prosaïque

Wozzeck, dans un monde insondable et prosaïque

83 ans après la première exécution (à Vienne en 1925) le langage de Wozzeck demeure aussi surprenant qu’actuel. Inspiré par le drame de Georg Büchner, l’opéra de Berg s’ouvre sur une nouvelle articulation du monde sonore tout en répondant bien à la définition d’opéra : un chant posé sur un drame. Opéra charnière, entre le chromatisme wagnérien et la « composition sur douze sons » schönbergien, l’édifice musical réalisé par Berg ...
Les voix de demain ?

Les voix de demain ?

Soirée Massenet par l’Atelier Lyrique de l’Opéra de Paris Divine surprise que ce concert au titre pourtant bien peu évocateur de » la Belle Epoque de l’Opéra-Comique » ! Qu’entend-on généralement par le terme Belle Epoque ? L’entre-deux-guerres ? Allait-on entendre des refrains d’opérette, des extraits de Phi-Phi ou de divers ouvrages d’André Messager ? Pas du tout, le titre se réfère au véritable âge d’or, à l’époque bienheureuse de l’Opéra-Comique, celle de Jules Massenet ! Ainsi entend-on, avec une félicité sans mélange, ...