Mot-clef : Jane Henschel

Verbier Festival 2017

À Verbier, pâle Salomé

En ouverture de cette 26e édition du Verbier Festival, cette Salomé de Richard Strauss scelle la fin des neuf années du mandat du chef suisse Charles Dutoit à la tête du Verbier Festival Orchestra. Chaleureuse ovation finale d’un public plus attaché à la personne de Charles Dutoit qu’à sa performance musicale. Comparaison n’est pas raison. Toutefois, au risque d’asséner un cliché assez mal vu à notre époque, c’était mieux avant ! ...
Faust_Presse_12_A.Kremper

Le Mephisto d’Erwin Schrott conduit le bal à Baden-Baden

Malgré la défection d’Anna Netrebko, qui a renoncé à ajouter à son répertoire le rôle de Marguerite qu’elle devait aborder également à Londres et Vienne, le Festival de Pentecôte de Baden-Baden a maintenu sa production du Faust de Gounod. Après une valse-hésitation assez cocasse, qui a vu la participation d’Angela Gheorghiu annoncée puis annulée, c’est Sonya Yoncheva qui, comme à Londres et Vienne, a finalement interprété Marguerite. Les rares spectateurs qui ...
DVD_BelAir_Mahagonny

Un Mahagonny lyrique de haute volée

C’est dans une décharge publique, au milieu des immondices, que commence, et se terminera un peu plus de deux heures plus tard, ce Mahagonny madrilène, ce qui pourra inspirer à certains, et au premier abord seulement, un sentiment de rejet devant l’aspect parfaitement inesthétique de ce décor, ajoutant, comme certains costumes, une couche de trash très premier degré à un sujet en lui-même peu reluisant, où le second degré est ...
Jeux de mains …

Angela Denoke époustouflante dans Kat’a Kabanová à Bastille

Janáček est une valeur montante à l’Opéra de Paris, et il était temps ! Après L’Affaire Makropoulos et la Petite Renarde rusée plus récemment, voici donc Kát’a Kabanová, une œuvre aux qualités volontiers plus discrètes. Sorte de cousine délurée de Jenůfa, le personnage principal est une jeune femme qui, davantage mariée à sa belle-mère acariâtre qu’à son époux démissionnaire, succombe aux charmes d’un jeune héritier sous-tutelle. Tiraillée par son acte, elle avoue ...
Sylvain Cambreling, des abysses aux sommets

Sylvain Cambreling, des abysses aux sommets

Le label Glor Classics, créé il y a peu de l’autre coté du Rhin, présente 6 coffrets consacrés au chef d’orchestre Sylvain Cambreling, dans des répertoires allant de Mozart au XXe siècle. L’occasion de saisir les qualités et défauts d’un interprète fortement critiqué dans son pays et fêté en Allemagne. Chacun de ces albums, capté pour la plupart en live, est accompagné d’un DVD de présentation de Glor Classics (entretien ...
La Piste aux Etoiles

La Piste aux Etoiles

Le Chevalier à la Rose Le Festival d’hiver de Baden-Baden était le cadre d’un triple événement en cette fin janvier. Evénement mondain avec la présence de nombreuses personnalités du monde de la politique, de l’économie ou des arts. Evénement médiatique avec la télévision qui interviewait le public aux entractes et Unitel qui captait en salle le spectacle en vue d’un futur DVD et, semble-t-il, d’un CD. Evénement musical enfin avec la ...
« Paris, Paris, splendeur de mes désirs »

« Paris, Paris, splendeur de mes désirs »

Louise Aujourd’hui disparue de notre paysage culturel, Louise fut un des piliers du répertoire d’opéra-comique dans la première moitié du XXe siècle où elle atteignit le millier de représentations. L’ouvrage, par-delà certains aspects datés, est particulièrement intéressant en ce qu’il illustre le naturalisme en musique. « C’est Zola en musique », résumait Paul Morand. L’argument était particulièrement audacieux pour l’époque (la jeune Louise et le poète Julien s’aiment sans la légitimation ...
Dukas, le temps de l’affirmation

Dukas, le temps de l’affirmation

Ariane et Barbe bleue, unique chef d’œuvre lyrique de Paul Dukas connaît cette saison un retour au premier plan discographique, avec deux versions, et scénique avec trois nouvelles productions à Turin, Francfort et Paris. D’ailleurs, ce coffret Œhms nous offre dans le rôle titre Deborah Polaski qui assurait les représentations parisiennes et il est fort amusant de constater que le coffret est illustré de photos de cette production (par ailleurs ...
Tom Rakewell II, le retour

Tom Rakewell II, le retour

The rake’s progress Après Glyndbourne, Bruxelles, le Théâtre des Champs-Elysées et avant Angers-Nantes-Opéras, l’Opéra National de Paris se devait d’avoir son propre Rake’s progress. Annoncé en octobre dernier, la mise en scène confiée à l’origine à Luc Bondy est passée à Olivier Py, directeur du Théâtre National de l’Odéon et habitué du Grand-Théâtre de Genève. Avant que le rideau ne se lève, on pouvait deviner ce qui allait être sur scène, ...
Richard Strauss à l’orientale

Richard Strauss à l’orientale

La femme sans ombre Reprise triomphale à l’Opéra-Bastille de la production de la Femme sans ombre de Richard Strauss, que Robert Wilson avait monté lors de la saison 2002/03. On y retrouve la même esthétique japonisante devenue marque de fabrication du metteur en scène - quel que soit le spectacle, avec ses codes de couleurs, ses gestes symboliques et ses lignes épurées. Pour La femme sans ombre, opéra qui possède plusieurs ...
Mahler, selon Rattle : le coffret

Mahler selon Rattle : le coffret

Alors qu’un nouvel enregistrement de la Symphonie n°9 est annoncé pour le printemps prochain avec l’Orchestre philharmonique de Berlin, EMI réédite en un coffret hyper économique (à peine le prix de 2 disques tarif plein), l’intégralité ou presque des témoignages de son chef fétiche dans l’un des Everest de la littérature symphonique (les collectionneurs constateront l’absence du premier disque mahlérien du chef : la Symphonie n°10 à la tête du Bournemouth ...
¡ Viva Pepita Jiménez !

¡ Viva Pepita Jiménez !

Alors que le genre de l’opéra s’affirmait à travers les capitales européennes, l’Espagne du XIXeme siècle restait fidèle à son style musical fétiche : la zarzuela. Mais cette esthétique, si elle charmait le public de Barcelone et de Madrid, ne satisfaisait pas certains compositeurs qui avaient envie de forger un drame lyrique national. Ce n’est que dans les années 1890 que l’on observa les premières tentatives de créer un drame lyrique ...
Orage sur Garnier

Orage sur Garnier

« Kátia Kabanová » de Janácek à l’Opéra de Paris L’Opéra de Paris présente au Palais Garnier « Kátia Kabanová » de Leoš Janácek dans la surprenante production de Christoph Marthaler coproduite par le Festival de Salzburg et le Théâtre du Capitole de Toulouse et qui a déjà eu les honneurs du DVD. Exemplaire musicalement sous la direction de Sylvain Cambreling et avec l’excellente Angela Denoke en Kátia, c’est un spectacle d’une grande ...

Une « Femme sans Ombre » à voir yeux fermés et oreilles grandes ouvertes.

R. Strauss, Die Frau ohne Schatten Ecrit avant les événements qui entraînèrent la dilution de l’empire austro-hongrois, resté dans les cartons du compositeur durant le premier conflit mondial jusqu’à sa création à l’Opéra de Vienne en 1919, Die Frau ohne Schatten (« La Femme sans Ombre ») n’est pas le plus joué et le plus directement accessible des opéras de Richard Strauss. Il s’agit pourtant de l’œuvre centrale du compositeur bavarois, celle vers ...