Mot-clef : John Chest

Les Hauts de Hurlevent©C2images pour l’Opéra national de Lorraine (1)

Rareté à Nancy : Les Hauts de Hurlevent en création scénique française

Intéressante découverte à l’Opéra national de Lorraine avec l’unique opéra de Bernard Herrmann, bien plus connu pour ses musiques de films. La production soignée d’Orpha Phelan et une distribution jeune et enthousiaste assurent le succès du spectacle. Non, Bernard Herrmann n’est pas uniquement le célèbre auteur des musiques des films d’Alfred Hitchcock, d’Orson Welles et de maints autres immenses réalisateurs du septième art (entre autres François Truffaut, Brian De Palma ...
13466320_1055877904494812_1448551852162071039_n

Belle reprise de Faust en fin de saison du Capitole

Après ses débuts à Toulouse en tant que metteur en scène avec Faust de Gounod en 1983, Nicolas Joel avait clôturé en 2009 sa dernière saison au Capitole avec cet ouvrage que nous retrouvons sur cette même scène en cette fin de saison brillante. C'est aujourd'hui un Faust empreint de l'excellence des productions antérieures avec une distribution entièrement revue tout en conservant les décors et costumes des proches collaborateurs de ...
unspecified2

Caurier et Leiser dépoussièrent Don Giovanni

En 2008, sur cette même scène, Patrice Caurier et Moshe Leiser avaient tenté de mettre à nu Tosca en la dépouillant des repères imposés par la tradition. Leur réalisation nous avait alors inspiré des impressions contrastées. Guidée par la même ambition, cette mise en scène de Don Giovanni nous apparaît bien plus aboutie. Le mythe est transposé de nos jours avec pour décor l’entrée d’un hall d’immeuble avec son digicode, son ascenseur ...
songe aix

Le retour à Aix d’un Songe d’une nuit d’été de rêve

Triomphale première pour la reprise d'un spectacle vieux d'un petit quart de siècle. On n'avait pas rêvé : Le songe d'une nuit d'été de Benjamin Britten mise en scène par Robert Carsen est un des 10 plus beaux spectacles du monde ! Le Songe d'une nuit d'été, partition ensorcelante et livret impeccable (Shakespeare condensé avec génie par Britten) porte chance à ses metteurs en scène : rappelons en effet que, s'il révélait le jeune ...
villemorte-63881@Jef-Rabillon3

Helena Juntunen, star absolue de La Ville morte à Nancy

L’Opéra national de Lorraine a eu la bonne idée de reprendre sa belle production de La Ville morte de Korngold. Helena Juntunen y réitère son triomphe de 2010 dans le rôle de Marietta. Ceux qui ont manqué la première série de représentations à Nancy en 2010 et à Nantes en mars de cette année devraient profiter de l’opportunité. Les occasions de voir sur scène La Ville morte restent en effet ...
villemorte-63085b

Une Ville morte très onirique à Nantes

Cette reprise de La Ville morte de Korngold, dans la production de Philipp Himmelmann, fait date !  Aussi incroyable que ceci puisse paraître, le chef d’œuvre de Korngold, créé simultanément à Hambourg et Cologne le 4 décembre 1920, n’a pas été représenté en France en version scénique avant 2001. C’est l’Opéra du Rhin qui avait alors réparé l’injustice avec un spectacle également présenté au Théâtre du Chatelet dans le cadre du Festival ...
figaro berlin2

Figaro se marie encore à l’ancienne à Berlin

1978 …Ces Noces de Figaro aujourd’hui à l’affiche du Deutsche Oper affichent de leur côté 36 ans d’âge ! On s’y rend pourtant avec une curiosité proustienne: à la mise en scène le nom de Götz Friedrich (qui a marqué les mémoires bayreuthiennes avec le provocant Tannhäuser de 1972, l’esthétisant Parsifal du Centenaire de 1982, un Ring industriel à Londres, mais qui fut aussi un Intendant inventif de ce même ...
Sabine Devieilhe et Colin Balzer  © P. Berger, artcomart

La finta giardinera : Magie aixoise à Luxembourg

À Aix, le spectacle n’avait pas totalement remporté l’adhésion, sans doute davantage en raison de l’inadaptation de l’œuvre au lieu où elle avait été représentée, le Grand Saint-Jean, qu’à un défaut conceptuel de la mise en scène ou à des faiblesses de l’interprétation musicale. L’œuvre, on ne le dira jamais assez, est l’une des plus attachantes du jeune Mozart, en raison peut-être de ses quelques incohérences et de la manière ...
© Patrick Berger / Artcomart

Fausse jardinière et vraie pépinière à Aix

La Finta Giardiniera, simple produit de série dans la production massive et pas toujours très différenciée de l’opera buffa de la fin du XVIIIe siècle ou partie intégrante des grands chefs-d’œuvre mozartiens, à l’égal d’un Idoménée qu’on a après tout aussi longtemps pris pour le cahier d’exercices d’un jeune homme doué ? L’enregistrement réalisé il y a près de 20 ans par Nikolaus Harnoncourt avait été pour beaucoup une révélation ; ceux ...