Mot-clef : Katarina Bradić

Berlioz-Beatrice-et-Benedict-Glyndebourne-DVD

Entente cordiale pour Béatrice et Bénédict à Glyndebourne

Béatrice et Bénédict de Hector Berlioz fait enfin son entrée en DVD, dans une production donnée à Glyndebourne pour le tricentenaire de la disparition de Shakespeare, avec une distribution dominée par Stéphanie d'Oustrac et une mise en scène de Laurent Pelly qui joue astucieusement la carte du rêve. Chers amis anglais, quand il s'agit de notre Hector national, vous avez une fois de plus tiré les premiers. Bravo ! À la longue ...
Theater Basel: Alcina
Premiere: 10.06.2017
Copyright: Theater Basel / Priska Ketterer

Haendel à Bâle : Alcina ou Bradamante ?

Entre Donnerstag aus Licht en 2016 et The Rake's Progress en 2018, Lydia Steier noie le concept de sa mise en scène dans le bricolage d'une Alcina de bande-dessinée. Repli pour tous dans une partie musicale des grands jours magnifiée par La Cetra d'Andrea Marcon. Kate Royal s'est retirée de la production bâloise pour « raisons personnelles ». Quelles qu'elles fussent, on imagine mal l'intégration de la très classieuse cantatrice anglaise dans un ...
ALCINA (Katie Mitchell 2015) PreGenerale

Impressionnante Alcina de Katie Mitchell à Aix

En 1979 la magie Lavelli révèle l'Alcina de Haendel. En 2015, la magicienne revient à Aix par la grande porte de l’imaginaire ensorcelant de Katie Mitchell. Les frêles huées d'un soir de première sont impuissantes à masquer l’évidence : l’univers de la metteuse en scène britannique s'impose chez le lointain Georg Friedrich Haendel comme chez le proche George Benjamin. L’on retrouve pour cette Alcina le spectaculaire dispositif de Written on skin des 2 étages ...
Retour à la version de 1904. Mais encore ?

Retour à la version de 1904 de Butterfly. Mais encore?

Une représentation de Madama Butterfly, voilà qui à priori ne devrait pas bousculer le mélomane averti. Pourtant, le Vlaamse Opera est parvenu à susciter notre curiosité en nous proposant la version telle que créée à la Scala de Milan en 1904 : l’œuvre concentrée en deux actes donc, au lieu de trois. Cette œuvre condensée, groupant après l’entracte les actes II et III qui nous sont familiers, nous fait davantage ressentir ...