Mot-clef : Leo Nucci

P1120359 photo Christian DRESSE 2018

Simon Boccanegra, doge à Marseille

Empruntée à Piacenza, la mise en scène ultra-classique de Leo Nucci ne sert que de cadre au Simon Boccanegra de Juan Jesús Rodriguez et au Jacopo Fiesco de Nicolas Courjal, face au Gabriele Adorno de Riccardo Massi et au Paolo Albiani d’Alexandre Duhamel, bien soutenus par un Orchestre de Marseille ample et lyrique. Le parcours de Leo Nucci en tant que baryton verdien n’est plus à faire et encore récemment, nous ...
À Liège, un Macbeth en mode échec et mat

À Liège, un Macbeth en mode échec et mat

Pour terminer sa saison, l’Opéra Royal de Wallonie propose une nouvelle production du Macbeth de Giuseppe Verdi, mis en scène par le directeur général de la maison, Stefano Mazzonis di Pralafera : la direction musicale très contrastée et finement ciselée de Paolo Arrivabeni, le vaillant Leo Nucci dans le rôle titre et Tatiana Serjan en Lady Macbeth constituent les points forts d’un spectacle scéniquement assez classique mais d'une puissance évocatrice incontestable. Loin de ...
boccanegra scala2

A la Scala, tradition et modernité au chevet de Simon Boccanegra

Beau spectacle que ce Simon Boccanegra de retour sur les plateaux de la Scala en coproduction avec la Staatsoper Unter den Linden de Berlin. Déjà présenté une première fois en 2010, cet opéra revient aujourd’hui sous la baguette experte de Myung-Whun Chung. Il s’agit d’ailleurs du premier Verdi à la Scala pour le chef d’orchestre coréen, très attendu en 2017 pour son rendez-vous avec Don Carlo. Étonnant dans son traditionalisme, ...
scala rigoletto

A Milan, l’émotion se nomme Leo Nucci

Il en est ainsi des « grandes maisons », quoi qu’elles fassent, quand bien même leurs prestations peuvent sembler passéistes, éculées, vieillottes, elles dégagent une noblesse du spectacle à nulle autres pareilles. C’est la marque de La Scala de Milan et du formidable Rigoletto de Giuseppe Verdi qu’elle offre à ses passionnés avec en prime un Leo Nucci émouvant aux larmes. Nous sommes au second acte, Gilda (Nadine Sierra) avoue son ...
scala_attila2

Attila à La Scala, le succès de Nicola Luisotti

Existe-t-il une malédiction Attila ? Peu présent sur scène, cet opéra de Verdi est redoutablement difficile à produire. Outre une orchestration qui ne ménage pas ses effets, le livret est très délicat à mettre en scène. Le public de l’Opéra de Paris se souvient de l’un des plus grands plantages de la Grande boutique : une mise en scène grotesque et pathétique confiée au duo Jeanne Moreau et Josée Dayan (2001). ...
Il Trittico à La Scala

Il Trittico à La Scala par Riccardo Chailly

Présentée, en 2008, lors des festivités des 150 ans de la naissance de Puccini, cette production milanaise du rare Il Trittico, propose du travail de grande qualité au service d’une œuvre qui souffre encore d’une sous représentation, sur les scènes lyriques mondiales. L’approche de l’expérimenté Luca Ronconi est soucieuse de trouver un sens commun à ces trois partitions. L’homme de théâtre retient l’idée d’une descente progressive des personnages vers ...
Un Otello proche de l’idéal

Un Otello proche de l’idéal avec Domingo et Kiri Te Kanawa

Ce DVD, filmé au Covent Garden de Londres en octobre 1992, nous présente la première captation filmique de Plácido Domingo dans le rôle du maure de Venise à avoir été réalisée sur le vif. Les deux autres, celles du Met de New York et de la Scala de Milan, datent respectivement de 1995 (avec Renée Fleming et James Morris, sous la baguette de James Levine) et de 2002 (avec Barbara ...
Les Arènes de Vérone…à domicile !

Les Arènes de Vérone…à domicile !

Représenté pour la première fois le 9 mars 1842 à La Scala, le triomphal Nabucco (titre que finalement Verdi préfèrera à Nabuchodonosor) marque le début de la fulgurante carrière du compositeur, qui eut la chance de connaître de son vivant le succès et la gloire. Devenu extrêmement populaire par son Chœur des Hébreux, cette œuvre révèle des trésors de composition dont le public semble ne pas devoir se lasser. Par son ...
Rigoletto, bouffon triste

Leo Nucci en Rigoletto, bouffon triste

Premier de la trilogie « populaire » Rigoletto, opéra en trois actes d’après la pièce de Victor Hugo Le roi s’amuse, consacre Giuseppe Verdi à la célébrité. Le livret de Francesco Maria Piave met en avant les différentes relations humaines : entre père et fille, patron et serviteur, hommes et femmes ; le tout avec une caractérisation précise des personnages et de leur statut. En dépit de l’idée d’un Verdi strictement mélodiste, l’orchestration ...
Rigoletto

Rigoletto à Vérone

D’un festival l’autre… mais toujours en Italie. La captation de Rigoletto encore proposée par TDK est celle d’une production des Arènes de Vérone. C’est un habitué des scènes immenses qui prend en charge l’occupation de l’espace, Charles Roubaud, bien connu pour ses mises en scène aux Chorégies d’Orange. Le spectacle est de bonne facture et les tenues vocales épanouies. Le public est en particulier conquis par un magnifique duo entre Rigoletto ...
Une tarte à la crème… et un beau moment de musique !

Une tarte à la crème… et un beau moment de musique !

Pendant l’ouverture, le rideau s’ouvre sur quatre enfants : deux petites danseuses en tutu, l’une en noir, l’autre en blanc, se disputent la vedette, un petit garçon coiffé d’une kippa joue avec un cheval de bois, un autre anime des marionnettes dans un minuscule théâtre. On soupire, résignée d’avance à subir une mise en scène « qui fait sens », mais pas du tout, sitôt l’action engagée, les symboles lourdingues disparaissent pour laisser ...
Un destin à marquer d’une pierre blanche !

La forza del destino à Zurich, à marquer d’une pierre blanche

L’Opéra de Zurich donne une nouvelle production de la Forza del destino qu’il convient de placer parmi les plus grands moments d’art lyrique qu’il soit possible de vivre. Abordé sous un angle classique par le metteur en scène Nicolas Joel, l’ouvrage de Verdi décline tout le panel de ce que l’on peut attendre d’une maison d’opéra aussi fastueuse que l’Opernhaus. Les décors magnifiques d’Ezio Frigerio (au bénéfice d’une longue carrière ...
Un successeur pour Fritz Wunderlich

Jonas Kaufmann, un successeur pour Fritz Wunderlich

Rigoletto Ce ne pouvait être Le Roi s’amuse. La censure à Venise, occupée par les Autrichiens en cette année 1851, l’en empêcha ; l’opéra s’intitule donc Rigoletto. Au lieu du coureur de jupons historique, le roi François Ier du drame hugolien, c’est désormais un quelconque duc de Mantoue de la famille des Gonzague qui brise le cœur de toutes les femmes avec sa charmante voix de ténor. Le rôle-titre est Rigoletto, bouffon ...
Digne des plus grandes scènes !

Digne des plus grandes scènes !

« Nabucco » aux Arènes Cela fait onze ans que les arènes romaines d’Avenches accueillent un festival d’opéra en plein air. Le vaste site permet d’installer près de six mille spectateurs par soir, si bien que chaque production avenchoise peut se targuer - chose rare dans le domaine de l’opéra - d’être vue par environ quarante-cinq mille personnes. L’entreprise ne s’accomplit pas sans quelques prises de risque puisque la météo peut ...

Macbeth au chocolat

Macbeth Retour à l’Opéra-Bastille de la production de Macbeth présentée en février 1999, dont on retrouve les plaquettes de chocolat noir qui servent de cadre à l’action, à laquelle elles font un écrin un brin kitsch. Quoique assurément l’œuvre majeure de la première période de Verdi, que l’univers de Shakespeare inspira dès la première tentative, la réussite d’une production de Macbeth repose entièrement sur les épaules des deux protagonistes principaux, qui ...