Mot-clef : Nicola Luisotti

Force_3

Anja Harteros dans la Force du destin à l’Opéra de Paris

Une Anja Harteros au firmament, des débuts à l’Opéra de Paris retentissants pour Brian Jagde et le dramatisme jaillissant de la direction de Nicola Luisotti donnent un nouveau souffle à cette Forza del destino. Sa longueur, soulignée par une intrigue emberlificotée, fait de La Forza del destino, l’un des ouvrages lyriques les moins populaires de Verdi malgré le thème principal pourtant ancré dans toutes les mémoires. L'absence d’unité de temps et de ...

Nicola Luisotti quittera l’Opéra de San Francisco en 2018

Le directeur musical de l'Opéra de San Francisco, Nicola Luisotti, 55 ans, a annoncé hier qu'il quittera son poste au terme de son contrat le 31 juillet 2018, à la fin de la saison 2017-2018. Le chef d'orchestre italien occupe ce poste depuis septembre 2009, il a fait ses début à San Francisco en 2005 en dirigeant La Forza del Destino de Verdi.
Rigoletto fait ses cartons à Bastille

Rigoletto fait ses cartons à Bastille

C'est peu dire que ce Rigoletto signé Claus Guth attisait sur le papier toutes les convoitises. Le résultat mitigé doit principalement aux options d'une mise en scène à la lisibilité paresseuse. Loin d'en renouveler l'approche, le travail de Claus Guth se contente d'appliquer à l'œuvre une touche stylistique qui se contente d'une simple signature visuelle. On sait le metteur en scène allemand attaché à dégager d'un livret la part d'ombre ...
scala rigoletto

A Milan, l’émotion se nomme Leo Nucci

Il en est ainsi des « grandes maisons », quoi qu’elles fassent, quand bien même leurs prestations peuvent sembler passéistes, éculées, vieillottes, elles dégagent une noblesse du spectacle à nulle autres pareilles. C’est la marque de La Scala de Milan et du formidable Rigoletto de Giuseppe Verdi qu’elle offre à ses passionnés avec en prime un Leo Nucci émouvant aux larmes. Nous sommes au second acte, Gilda (Nadine Sierra) avoue son ...

Nicola Luisotti quitte Naples

La valse des chefs d'orchestre continue. C'est au tour de Nicola Luisotti d'annoncer qu'il quittera ses fonctions de Directeur musical du théâtre San Carlo de Naples en décembre prochain.
Attila-19_vign

Attila : pour l’Odabella de Lucrecia Garcia

Pour conclure avec brio ce mini-festival de juin 2012 (après une Flûte qu' il vaut mieux taire, après un Nixon in China décevant), cet Attila rarement monté in loco (Ramey, Connell, Ordonez, Chernov/Ferro … 1991!) nous est repris dans la nouvelle production, claire et nette, droite dans ses bottes, de la Scala (20 juin 2011). Nicola Luisotti dirigeait à Milan….. il officie également ce soir à San Francisco. Lucrecia Garcia ...
Turandot_sanfrancisco

San Francisco, David Hockney décape Turandot

Reprise très attendue de cette Turandot mise en situation par le peintre David Hockney, enfant chéri d'Hollywood, et dont nous avons déjà, en son temps, et ailleurs, loué l'extrême efficacité. Très attendue également pour ses éclats, sa brillance, ses éclaboussures de couleurs, intenses et brutaux dont le mordant vous agresse, vous "sonne" tel un poing en plein visage : un seul exemple, le palais de l’acte II, aux longues et ...
scala_attila2

Attila à La Scala, le succès de Nicola Luisotti

Existe-t-il une malédiction Attila ? Peu présent sur scène, cet opéra de Verdi est redoutablement difficile à produire. Outre une orchestration qui ne ménage pas ses effets, le livret est très délicat à mettre en scène. Le public de l’Opéra de Paris se souvient de l’un des plus grands plantages de la Grande boutique : une mise en scène grotesque et pathétique confiée au duo Jeanne Moreau et Josée Dayan (2001). ...
Gros, vulgaire  et triomphal !

Aida à San Francisco : Gros, vulgaire et triomphal !

Cette nouvelle co-production (Houston, ENO, San Francisco), nouvelle in loco, par ses excès, ses outrances, voire ses abus, surenchérit encore, comme si cela s’avérait encore possible, mille productions locales entrevues et joue le grand jeu du tout pour le tout. C’est gros, c’est vulgaire, c’est criard... et c’est gagné ! Grâce à l’»énhaurme» Zandra Rhodes, fofolle et géniale enfant terrible des modes londoniennes des annés 60 : certains de ses tissus rappellent ...
La Fille de l’ouest : spaghetti sauce ketchup

La Fille de l’ouest à San Francisco : spaghetti sauce ketchup

La Fanciulla del West Secrètement attendu comme l’opéra qui forgera une nouvelle identité musicale américaine, La Fanciulla del West de Puccini, commande du Met de New York, est finalement resté seul en son genre et sporadiquement joué. Pour son centième anniversaire, l’Opéra de San Francisco met à l’honneur cette œuvre «locale» ancrée dans l’histoire californienne – La ruée vers l’or – où les noms de San Francisco, Sacramento et Wells Fargo ...
Mal parti, finalement Don Carlo triomphe.

Mal parti, finalement Don Carlo triomphe

L’affaire semblait bien mal partie. Dans cette reprise de la production de Don Carlo mise en scène en 2002 par Moshe Leiser et Patrice Caurier, les deux metteurs en scène français indisponibles à ces dates n’ont pas pu reprendre personnellement leur travail. Comme c’est souvent le cas en pareilles occasions, on s’attendait à une «production raccroc» indépendamment du talent de celui qui reprenait le flambeau. Comme si cela ne suffisait ...
Un final en beauté

Aenas in Karthago de Kraus, un final en beauté

Pour sa dernière production de son mandat, Klaus Zehelein a souhaité célébrer les 250 ans de la naissance du compositeur Joseph Martin Kraus. Exact contemporain de Mozart, il étudie à l’université de Mayence avec comme professeur Johann Christoph Kittel, un élève de Bach. En 1778, l’artiste rentre au service du roi Gustave III de Suède. Ce monarque ambitieux était alors désireux de faire de Stockholm une grande cité culturelle. Fortement ...
Otello vaincu par le chef

Otello vaincu par le chef

Après Munich, c’est au tour de l’Opéra d’État de Stuttgart de changer de direction. Après quinze saisons passées à la tête de la maison du Bade-Wurtemberg, l’intendant Klaus Zehelein s’en va poser ses baguages à Munich pour prendre la conduite de l’Académie Bavaroise de Théâtre « August Everding ». En regardant le programme de cette maison, on remarque rapidement à travers le nom des metteurs en scènes, nous sommes dans ...
Fin de demi-saison

Fin de demi-saison à San Francisco

Norma et La Forza del destino San Francisco. War Memorial Opera House, 29-X-05 (Norma) et 2-XI-05 (La Forza del destino). Vincenzo Bellini (1801-1835) : Norma, opéra en 2 actes sur un livret de Felice Romani. Mise en scène : James Robinson ; décors : Allen Moyer ; costumes : Anna Oliver ; lumières : Heather Carson. Avec : Catherine Naglestad, Norma ; Irina Mishura, Adalgisa ; Zoran Todorovich, Pollione ; Attila Jun, Oroveso. Chœur de l’opéra de San Francisco (chef de chœur : Ian ...