Archives de l’auteur : Delphine Goater

avatar

À propos de Delphine Goater

Journaliste professionnelle depuis 1989, Delphine Goater est une ancienne collaboratrice des Saisons de la Danse et de Nova Magazine, ainsi que de plusieurs magazines féminins. Elle a étudié la danse classique et la danse contemporaine à l’ENM de St Brieuc dans la classe de Geneviève Meley-Othoniel. Critique de danse, mais aussi administratrice de compagnies et productrice, elle a accompagné la nouvelle génération de chorégraphes qui émergea au milieu des années 1990 en France et au Portugal (Vera Mantero, Emmanuelle Huynh, Laure Bonicel, Nasser Martin-Gousset, Marco Berrettini…). Elle collabore à ResMusica depuis 2006 et coordonne la rubrique Danse.
Pluie d’étoiles

Pluie d’étoiles au gala du Ballet de Novossibirsk

Le Ballet de Novossibirsk ne s'était pas produit en France depuis 1967. Pour la première soirée de ce nouveau séjour parisien, il rend un hommage exceptionnel aux grands chorégraphes russes ou ayant travaillé en Russie. Cette soirée de gala démarre avec Chopiniana, un ballet de Michel Fokine en hommage à la Sylphide que Filippo Taglioni créa pour sa fille Marie en 1832. C'est l'école russe dans toute sa splendeur ! Visages graves ...
Naturalisme

Naturalisme pour La Petite Danseuse de Degas par Patrice Bart

Alors que l’exposition Crime et châtiment, où La Petite Danseuse de Degas figurait en bonne place, vient de s’achever au Musée d’Orsay, la reprise de cette production est une occasion de s’intéresser aux bas-fonds de l’Opéra au XIXème siècle. Vaste fresque illustrant de façon naturaliste le Paris de la fin du XIXème siècle dans le quartier de l’Opéra, La Petite Danseuse de Degas a l’ambition de montrer jusqu’où pouvait mener l’amour ...
Patchwork multiculturel

BABEL (words) de Sidi Larbi Cherkaoui, patchwork multiculturel

La danse est un art populaire. La preuve avec l’invitation faite pour trois semaines par la Grande Halle de la Villette au chorégraphe belge Sidi Larbi Cherkaoui, qui se termine par une nouvelle création : BABEL (words). La Grande Halle de La Villette est chauffée à blanc. S’y entassent de nombreux spectateurs, de tous âges et de tous les horizons, venus voir de la danse comme on va à un concert de ...
Suprême élégance

Ana Laguna et Mikhaïl Barychnikov, suprême élégance

Les spectateurs de ce premier programme du festival Les Etés de la Danse au Théâtre de la Ville sont venus voir une légende. En réalité, ils en ont vu deux… Ana Laguna et Mikhaïl Barychnikov réunis à Paris pour une soirée exceptionnelle, on n’avait jamais vu cela ! Deux expatriés, l’une est née en Espagne, vivant en Suède depuis 1974 aux côtés du chorégraphe Mats Ek, l’autre est d’origine russe, ayant sauté ...
Portrait dansé

Portrait dansé de Jan Fabre

Une longue danseuse lit (mal) la lettre qu’un homme – son fiancé – lui a adressée avant de se suicider. Lecture alanguie, dilettante, coquette, sans intérêt. Le réveil est brutal pour la jeune femme, dont la danse devient épileptique. La danse est sauvage, sincère éruptive. Ses longues jambes font office de pont, sa bouche fait office de tunnel pour les trains électriques qui serpentent autour de terrils de charbon. N’oublions ...
Bon anniversaire !

Bon anniversaire au Regard du Cygne !

Le Regard du Cygne fête 25 ans d’accueil chaleureux et enthousiaste de danse et de musique dans cet ancien atelier au charme intact niché sur les hauteurs de Belleville. Lors de la troisième et dernière des soirées exceptionnelles proposées pour cet anniversaire, Toshiki Oiwa offre une version inédite du Sacre du Printemps. Interprétée ici dans sa transcription pour piano à quatre mains par Florestan Boutin et Mickaël Ertzscheid, elle prend toute ...
Conte japonais

Kaguyahime, conte japonais de Jiří Kylián

L’entrée au répertoire du Ballet de l’Opéra national de Paris de Kaguyahime, ballet chorégraphié par Jiří Kylián en 1988, est un événement tant chorégraphique que musical à ne pas manquer. La présence pour la première fois dans la fosse de l’Opéra Bastille de trois musiciens Gagaku, la musique de Cour japonaise, juchés sur une estrade de bois clair, mais aussi des tambours Kodô à double paroi, expression par excellence de la ...
Solos lumineux

Solos lumineux de Suzanne Linke

C’est à un moment d’histoire vivante de la danse contemporaine que nous convie le Théâtre de la Ville avec ces cinq solos lumineux de Suzanne Linke. Elève de Mary Wigman, elle est aujourd’hui la seule survivante avec Reinhild Hoffmann des trois grandes chorégraphes allemandes nées après-guerre. Le programme de ces cinq solos historiques commence par Orient-Okzident, l’un des plus difficiles d’accès pour le spectateur, sur une aride musique de Iannis Xenakis. ...
Musique incarnée

Maud Le Pladec, musique incarnée

Pénétrer au cœur de la musique, la toucher, la fendre, l’éprouver physiquement, c’est ce que propose Maud Le Pladec dans cet objet chorégraphique non identifié. Des poses de la rock star mimant les riffs de guitare au mystère d’un jeu de cache-cache expressionniste derrière les rideaux et les pendrillons, tous les registres du spectacle cœxistent dans Professor. Découpée en trois leçons, cette création chorégraphique puise presque entièrement sa matière dans la ...
Epuré et silencieux

Christian Rizzo, épuré et silencieux

Du fétichisme à l’épure, Christian Rizzo poursuit un chemin singulier et exigeant. Sa dernière pièce L’Oubli, toucher du bois, a été créée à l’Opéra de Lille avant de faire escale quelques jours à Paris. Le début de la pièce est symbolique. Le plateau est encombré d’un fatras d’objets hétéroclites, hérités des pièces antérieures du chorégraphe. Les interprètes les manipulent, se les passent de main en main, avant de les faire disparaître ...
Vivre ensemble

Laurent Chétouane, vivre ensemble

Les Rencontres Chorégraphiques Internationales de Seine-Saint-Denis sont toujours la promesse de découvertes venues de France ou d’ailleurs. Premier exemple avec la pièce de danse de Laurent Chétouane, metteur en scène français vivant en Allemagne. Pour sa troisième création chorégraphique, la seconde invitée par les Rencontres Chorégraphiques, Laurent Chétouane s’intéresse au concept de "vivre ensemble" développé par Roland Barthes dans son cours au Collège de France. Metteur en scène avant d’être chorégraphe, ...
Mythe et fantaisie

Orphée par José Montalvo et Dominique Hervieu : Mythe et fantaisie

Pour leur dernière création commune, la relecture du mythe d’Orphée par José Montalvo et Dominique Hervieu est pleine de malice et de fantaisie. Vidéo, danse et musique baroque se télescopent dans une création généreuse et métissée. José Montalvo et Dominique Hervieu ont choisi pour incarner un jeune et beau danseur unijambiste, que l’on suit à la fois sur scène et dans des séquences filmées sur les quais de la Seine, le ...
Le bal moderne

The show must go on : Le bal moderne

La vedette de ce spectacle ? Un ingénieur du son installé dans la fosse qui passe imperturbablement des tubes, insérant chaque CD l’un après l’autre. Sur scène, il ne se passe rien… ou presque, mais c’est très drôle. Culture populaire, société du spectacle et individualisme sont passés au crible dans ce show non spectaculaire. Dans The Show must go on, créé par le chorégraphe Jérôme Bel en 2007 pour les danseurs du Ballet ...
Tout pour la musique

Hommage à Jerome Robbins : tout pour la musique

Autour du répertoire de Chopin et de Ravel, cet hommage à Jerome Robbins conjugue gaieté, nostalgie et humour dans une soirée très variée. Avec, en contrepoint, la reprise d’une création de Benjamin Millepied, ancien élève du chorégraphe américain. En Sol, chorégraphié dans les années 1970 par Jerome Robbins sur le magnifique Concerto pour piano et orchestre en sol majeur de Ravel est un ballet tonique et rafraîchissant. C’est une pièce joyeuse ...
Reprise lumineuse

Reprise lumineuse de Dance de Lucinda Childs

La reprise de la lumineuse pièce Dance, emblématique des années minimalistes du New-York de la fin des années 70, était précédée de Songs from before, une création néoclassique de Lucinda Childs pour le Ballet de l’Opéra national du Rhin. Songs from before, la création de Lucinda Childs pour le Ballet de l’Opéra national du Rhin, compagnie avec laquelle elle collabore depuis plusieurs années, a des accents nostalgiques. Le titre, qui peut ...
Free dance

Thomas Hauert : Free dance

Le projet de la compagnie Zoo de Thomas Hauert est excitant : pas de chorégraphie écrite, mais des danseurs qui improvisent sur une superbe bande-son. Simple, sobre, efficace : c’est une réussite ! Trois danseurs entrent sur le plateau, puis se lancent dans le silence, un peu à la manière des danseurs de Merce Cunningham. On ne sait pas vraiment qui suit qui, quel geste est le moteur du groupe, quel danseur donne l’impulsion. ...
Hybride et complexe

I don’t believe in outer space de William Forsythe : Hybride et complexe

Dans un maelström d’idées bouillonnantes, un groupe de performers mené par William Forsythe fait preuve d’une énergie intense. De cette proposition forte et colorée émergent des fulgurances dansées. Tout droit sortie d’Alice au pays des merveilles, Dana Caspersen, la compagne du chorégraphe qui est de toutes ses créations depuis fort longtemps, fait office d’aiguillon à cet étrange spectacle dont le sens nous échappe parfois. Sorcière maléfique, elle continue ses imprécations sardoniques ...
Danse avec les échelles

La Vérité 25X par seconde de Frédéric Flamand : Danse avec les échelles

Après le Luxembourg, Frédéric Flamand confie la première française de sa création pour le Ballet national de Marseille au Théâtre de Chaillot. Au programme, une forêt d’échelles… Lorsque Frédéric Flamand, directeur du Ballet national de Marseille, a choisi le célèbre plasticien chinois Ai Weiwei pour la scénographie de sa prochaine création, il a avoué sa perplexité devant la proposition de celui-ci : une forêt d’échelles de chantier en aluminium. Vous savez, ces ...
Le retour de Matti Salminen

Description d’un combat de Maguy Marin : contempler et entendre l’Illiade

C’est à une épique et somptueuse description d’un combat entre Grecs et Troyens, conté par Homère dans l’Illiade, que nous convie la chorégraphe Maguy Marin. La chorégraphe poursuit avec Description d’un combat le triptyque poétique entamé par Umwelt et poursuivi par Turba, au risque de déstabiliser son public. Sa proposition n’est en effet pas chorégraphique, mais avant tout théâtrale et scénographique. Dans une lumière rare, très rare, refluant par vagues, les ...
Variations aquatiques

Eau de Carolyn Carlson : Variations aquatiques

Carolyn Carlson revient aux fondamentaux et résume son parcours chorégraphique à travers des variations aquatiques pour 13 danseurs. Carolyn Carlson a toujours aimé l’eau, des Etats-Unis où elle est née jusqu’à Venise, où elle passa de nombreuses années très productives. Elle revient aux fondamentaux et résume son parcours chorégraphique dans cette pièce pour les 13 danseurs du Centre chorégraphique national de Roubaix, scindée en cinq parties. Son objectif : évoquer l’eau, des ...
Une réussite totale !

Siddharta : une réussite totale !

Une réussite totale pour cette commande de l’Opéra national de Paris à Angelin Preljocaj, Bruno Mantovani, Claude Lévêque et Eric Reinhardt sur la jeunesse de celui qui devint Bouddha : le prince Siddharta. C’est une équipe artistique exceptionnelle qui a œuvré de concert pour cette création mondiale, commande de l’Opéra national de Paris pour le Ballet. La chorégraphie a été confiée à Angelin Preljocaj, dont c’est la quatrième pièce pour l’Opéra. Il ...
Carolyn Carlson passe le flambeau

Carolyn Carlson passe le flambeau

Blue Lady (revisited) Carolyn Carlson transmet son solo emblématique des années 80 au danseur et chorégraphe finlandais Tero Saarinen. Comment interpréter l’amour et la vie d’une femme vingt-cinq ans après ? Danseur puissant et physique, le finlandais Tero Saarinen – chorégraphe lui-même – n’a pas la même fascinante présence que Carolyn Carlson lorsqu’elle créa le solo Blue Lady en 1983 au Teatro La Fenice à Venise. Tourné dans le monde entier, ce solo ...
Genre Oblique

Brigitte Seth et Roser Montlló Guberna, genre oblique

Autour du personnage de Jeanne la folle, une digression loufoque sur la différence. Dans un décor de carton mousse, qui figure une forteresse espagnole, quatre soignants en blouse grise, col blanc et bottines passent une jeune femme à la question. Comme au jeu des chaises musicales, il y a toujours un fou (ou supposé l’être) vêtu d’une nuisette de soie rose et quatre gardiens interchangeables, affublés de la même austère blouse ...
Juvénile

Daniel Linehan : Juvénile

Deux pièces rafraîchissantes d'un jeune chorégraphe américain, de passage en Europe pour parfaire sa formation chez Anne Teresa de Keersmaeker à Bruxelles. Montage for three, la première pièce proposée par Daniel Linehan dans ce programme, esquisse une histoire de la photographie à travers ses mythes : grandes figures politiques, de l'entertainment, de la danse aussi. De Churchill aux pins up en passant par des enfants anonymes du siècle dernier, la gestuelle incongrue ...
Sous vide

Sylphides de Cecilia Bengolea et François Chaignaud : Sous vide

A mi-chemin entre danse et arts plastiques, l’étonnante proposition de Cecilia Bengolea et François Chaignaud s’interroge sur l’enveloppe corporelle. Trois êtres sous vide, figés dans des poches de plastique noir, dont l’air a été consciencieusement vidé par un aspirateur. Ces gisants de pierre sombre, tels que l’on peut en voir à la basilique de St Denis, au Duomo de Florence ou au musée de Pompéi sont pourtant vivants : ils respirent grâce ...
Mis à nu

Out of context d’Alain Platel : Mis à nu

Dans ce Platel nouvelle manière, ni décor, ni musique baroque, mais de belles couvertures roses. Un tournant majeur dans l’œuvre du chorégraphe flamand. Consciencieusement drapés dans la nudité de leurs seuls sous-vêtements (caleçons bariolés, ensembles de lingerie rouge ou bleu), les neufs danseurs de ce spectacle déroutant s’ébrouent, s’épient, s’auscultent comme le feraient les êtres frustres d’un peuple primitif. A la recherche des sensations que leur corps peut leur apporter, ils ...
Les morts du cygne

Pavlova 3’23 », les morts du cygne

Neuf danseurs rendent un triste hommage signé Mathilde Monnier au solo créé pour Ana Pavlova il y a plus d’un siècle : «La mort du cygne». Comment interpréter la mort sur scène ? C’est l’ambition de neuf danseurs et danseuses, tous jeunes et bien portants, dans Pavlova 3’23’’. Ce titre reflète la durée exacte du solo "La mort du cygne" commandé en 1907 par Ana Pavlova à Michel Fokine sur une musique de Camille ...
Forte et fragile

Françoise et Dominique Dupuy

Deux solos signés Dominique Dupuy, figure emblématique de la danse française des Trente Glorieuses. L’un pour son épouse Françoise, 84 ans. L’autre pour un jeune danseur chinois. Malgré son crâne rasé, le corps de Wu Zheng dégage une grande féminité. Les jambes drapées dans un large tissu, torse nu, ses mouvements doux et parcimonieux font émaner de lui une grande sensualité. Dans un second tableau, Wu apparaît travesti en lustre à ...
Extrême Orient

Sho-bo-gen-zo de Josef Nadj : Extrême Orient

Une petite forme ciselée et énigmatique pour ce quatuor d’improvisateurs (deux danseurs et deux musiciens) au meilleur de leur forme. Campée sur ses pieds nus, Joëlle Léandre empoigne comme l’adversaire d’un futur combat la contrebasse sur laquelle elle va jouer une heure durant. Face à elle, Akosh Szelevényi s’installe en maître du jeu de ses multiples et étranges instruments. Tous deux sont des partenaires musicaux de longue date du chorégraphe d’origine ...
Un merveilleux royaume

Un merveilleux royaume

Barocco Conçu pour les enfants à partir de 5 ans, le spectacle visuel et chorégraphique de la compagnie italienne TPO offre une visite imaginaire du château de Vaux-le-Vicomte. C’est un spectacle total en trois dimensions, conçu autour d’un espace scénique en angle, sur lequel sont projetées des images de synthèse. Grâce à ce dispositif, les spectateurs fascinés – petits et grands – sont transportés au cœur du XVIIème et du XVIIIème siècle ...